Adoration du 25.05.2011

(18h30) Signe de croix

Mot d’introduction

Bienvenue à tous. Jésus, notre roi, notre Seigneur, veut apporter la paix à notre cœur, mais cette paix n'est pas la paix du monde, elle est toute intérieure et il nous en comble au sein même de notre combat spirituel, de notre mort à nous mêmes pour vivre de son amour et dans l'amour des autres. Allons vers Jésus afin qu'il nous comble de sa paix et fasse de nous des artisans de vie et d'amour

Chant : O oe to’ù Arii, o oe to’ù Faaora, o oe to’ù Atua, e Ietu e

Ps?????

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce  et que tes fidèles te bénissent ! Ils diront la gloire de ton règne,  ils parleront de tes exploits. Il est grand, le Seigneur, hautement loué. Que ma bouche proclame les louanges du Seigneur !  Son nom très saint, que toute chair le bénisse  toujours et à jamais !

Bénissons le Seigneur, présent sur l’autel, et louons-le pour toutes les merveilles qu'il fait dans notre vie, dans notre monde

Silence

(18h45) Jn 14, 27-31

A l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « C'est la paix que je vous laisse, c'est ma paix que je vous donne ; ce n'est pas à la manière du monde que je vous la donne. Ne soyez donc pas bouleversés et effrayés. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi.

Etre chrétien c'est vivre en état de conversion, et cela amène des combats intérieurs. Mais l'amour de Jésus est là et au delà même de ce combat spirituel, il nous comble de sa paix. Adorons Jésus et confions-nous en lui en ce combat spirituel qui est le nôtre. 

Silence

(19h00) Jn 15, 1-8

À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l'enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu'il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s'il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.

Laissons nous émonder par Jésus, ne craignons pas les transformations qu'il veut faire en notre cœur, car elles le sont pour notre bien et pour que nous puissions porter du fruit autour de nous. Offrons nous donc maintenant à Jésus, pour qu'il œuvre en nous comme il l'entend.

Silence

(19h15)  Jn 15/12….

Jésus disait encore à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. (….)  Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera. Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres. »

Jésus nous a choisis, nous a appelés, et nous avons déjà répondu oui à son appel. Cependant, aujourd'hui, il nous appelle à aller avec lui, jusqu'au bout de l'offrande de nous mêmes pour l'amour de lui et des âmes. Prenons ce temps de silence avec Jésus, pour réécouter son appel au fond de notre cœur et pour lui dire notre réponse 

Silence

19h30 Mot de conclusion

Il est l’heure maintenant de déposer Jésus au tabernacle, chantons lui encore une fois notre foi et notre amour.

Chant final

Jésus Christ, je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

Fils de Dieu je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

Signe de croix

 

Ajouter un commentaire