Adoration du 14.12.2012

(18h00) Signe de croix

Mot d’introduction

Bienvenue à tous. En ce temps de l’Avent, Jésus nous invite à la conversion, pour nous préparer à l’accueillir dans notre vie à Noel. Prenons ce temps avec Jésus, pour entrer dans ce chemin de conversion

Chant : O oe to’ù Arii, o oe to’ù Faaora, o oe to’ù Atua, e Ietu e

Lc 3, 1-6

Jean baptiste parcourut toute la région du Jourdain ; il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés, comme il est écrit dans le livre du prophète Isaïe : À travers le désert, une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route.  Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les routes déformées seront aplanies ; et tout homme verra le salut de Dieu.

Préparer les chemins du Seigneur, aplanir se route, c’est prendre le temps de regarder dans notre cœur tout ce qui fait obstacle à son amour. C’est regarder nos fautes, nos mauvais penchants, nos mauvaises habitudes, nos manques d’amour. Prenons ces quelques minutes pour faire le point de notre vie devant Jésus et déposons à ses pieds tout ce qui nous sépare de lui.

Silence

(18h15)  Mt 11, 28-30

En ce temps-là, Jésus prit la parole : «Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Approchons de Jésus, laissons nous regarder par lui dans l’état ou nous sommes avec tout ce que nous venons de reconnaitre, et humblement acceptons de le suivre, d’obéir à sa parole, et demandons lui la grâce de la conversion.

Silence

 (18h30). Lc 5, 17-26

 (On amena un paralytique devant Jésus pour qu’il le guérisse) Jésus lui dit : « Tes péchés te sont pardonnés. » Les scribes et les pharisiens se mirent à penser : « Quel est cet homme qui dit des blasphèmes ? Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » Mais Jésus, saisissant leurs raisonnements, leur répondit : « Pourquoi tenir ces raisonnements ? Qu'est-ce qui est le plus facile ? de dire : 'Tes péchés te sont pardonnés', ou bien de dire : 'Lève-toi et marche'? Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur terre le pouvoir de pardonner les péchés, je te l'ordonne, dit-il au paralysé : lève-toi, prends ta civière et retourne chez toi. »

Dans notre église de Polynésie, nous courrons souvent après les prières de guérison, mais nous ne courons pas si souvent vers la plus grande des guérisons : le pardon de nos péchés. Prenons ici le temps de considérer comment nous recevons ce grand sacrement de la confession, et demandons au Seigneur, pour nous et pour les autres, d’augmenter en nous la faim de ce grand sacrement.

Silence

(18h45) Mt 18, 12-14

Jésus disait à ses disciples : « Que pensez-vous de ceci ? Si un homme possède cent brebis et que l'une d'entre elles s'égare, ne laissera-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s'il parvient à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu. »

On ne peut aimer Jésus si nous n’aimons pas les autres ! Nous le savons bien. Nous sommes prêts à aimer les autres, mais pas tous. Nous sommes prêts à aimer si cela ne nous dérange pas trop dans notre vie. Mais sommes-nous prêts à tout laisser pendant un moment pour aller au secours de celui qui s’est fourvoyé dans le péché ? De celui qui a mauvaise réputation ? Regardons dans notre vie, dans notre entourage, dans notre quartier, sommes-nous vraiment le bon berger pour chacun et pour tous ? En ce temps de préparation à Noel demandons au Seigneur la grâce de savoir vivre dans l’amour des autres.

Silence

19h00 Mot de conclusion

Il est l’heure maintenant de déposer Jésus au tabernacle, chantons lui encore une fois notre foi et notre amour.

Chant final

Jésus Christ, je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

Fils de Dieu je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

 Signe de croix 

 

 

Ajouter un commentaire