Adoration du 16.11.2012

(18h00) Signe de croix

Mot d’introduction

Bienvenue à tous. Jésus dans son amour a donné sa vie pour nous. Par la grâce du baptême et la venue en nous de l’Esprit Saint, nous sommes appelés à être témoin de l’amour de Dieu. Le Seigneur nous appelle à proclamer sa parole et par la voix de notre Saint Père, à partager aussi l’enseignement de l’Eglise. En cette heure d’adoration ouvrons notre cœur à Dieu, qu’il fasse de nous des témoins solides et véritables.

Chant : O oe to’ù Arii, o oe to’ù Faaora, o oe to’ù Atua, e Ietu e

Luc 17/ 20-25

Jésus dit aux disciples : « Des jours viendront où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l'homme, et vous ne le verrez pas. On vous dira : 'Le voilà, il est ici ! il est là !' N'y allez pas, n'y courez pas. En effet, comme l'éclair qui jaillit illumine l'horizon d'un bout à l'autre, ainsi le Fils de l'homme, quand son Jour sera là. Mais auparavant, il faut qu'il souffre beaucoup et qu'il soit rejeté par cette génération. »

Nous vivons dans un monde où beaucoup courent après les « prophètes » de ce monde, cherchant le spectaculaire, le merveilleux. Mais nous, nous savons bien que le seul Seigneur et Sauveur c’est le Christ, le fils unique de Dieu, qui a offert sa vie pour nous. En ces instants de silence au pied de l’eucharistie, redisons-lui simplement notre foi et notre amour.

Silence

(18h15)  Hébreux 9/ 24-28

Le Christ n'a pas à recommencer plusieurs fois son sacrifice, comme le grand prêtre qui, tous les ans, entrait dans le sanctuaire en offrant un sang qui n'était pas le sien ; car alors, le Christ aurait dû plusieurs fois souffrir la Passion depuis le commencement du monde. Mais c'est une fois pour toutes, au temps de l'accomplissement, qu'il s'est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice.

Jésus est Seigneur et Sauveur, Il est le Crucifié et le Ressuscité. Adorons Jésus en sa Présence réelle. Inclinons-nous, devant son amour sans cesse renouvelé et rendu vivant dans chaque eucharistie. Offrons lui aussi tout notre être : âme, corps, esprit, afin qu’il nous convertisse et que nous lui devenions une demeure digne de lui.

Silence

 (18h30) Tite 3, 1-7

Lorsque Dieu, notre Sauveur, a manifesté sa bonté et sa tendresse pour les hommes, il nous a sauvés. Il l'a fait dans sa miséricorde, et non pas à cause d'actes méritoires que nous aurions accomplis par nous-mêmes. Par le bain du baptême, il nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l'Esprit Saint. Cet Esprit, Dieu l'a répandu sur nous avec abondance, par Jésus Christ notre Sauveur ; ainsi, par sa grâce, nous sommes devenus des justes, et nous possédons dans l'espérance l'héritage de la vie éternelle.

Dieu est tendresse et infinie miséricorde. Par le baptême nous sommes devenus ses enfants  à part entière, Par la venue de l’Esprit Saint, Il nous amène à vivre en juste selon son cœur. Nous connaissons bien notre faiblesse et notre besoin quotidien du pardon de Dieu. Ouvrons notre cœur et donnons à Dieu tout ce qu’il contient, en lui redisant notre reconnaissance et notre espérance en son royaume éternel. 

Silence

(18h45) Tite 2/ 1-8.11-14

Fils bien aimé, proclame ce qui est conforme à l'enseignement solide. ……Car la grâce de Dieu s'est manifestée pour le salut de tous les hommes. C'est elle qui nous apprend à rejeter le péché et les passions d'ici-bas, pour vivre dans le monde présent en hommes raisonnable, justes et religieux, et pour attendre le bonheur que nous espérons avoir quand se manifestera la gloire de Jésus Christ, notre grand Dieu et notre Sauveur. Car il s'est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien.

Nous sommes les grands bénéficiaires du sacrifice d’amour du Christ et de cet amour nous avons à être témoins, En cette année de la foi notre Saint Père, Benoît XVI nous appelle non seulement à proclamer la parole de Dieu mais aussi à proclamer l’enseignement solide de l’Eglise, cependant, pour le proclamer il faut y être formé. Cette année de la foi est importante pour le peuple de Dieu. Au pied de Jésus, présent et vivant sur l’autel, ouvrons-nous à cet appel à la formation et à la proclamation de sa parole et de l’enseignement de l’Eglise.

Silence

19h00 Mot de conclusion

Il est l’heure maintenant de déposer Jésus au tabernacle, chantons lui encore une fois notre foi et notre amour.

Chant final

Jésus Christ, je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

Fils de Dieu je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

 Signe de croix 

 

 

Ajouter un commentaire