Adoration du 28.04.2012

(18h30) Signe de croix

Mot d’introduction

Bienvenue à tous. Tout au long de cette semaine, les évangiles nous ont parlé de Jésus, Pain Vivant pour les hommes. Devant Jésus présent et vivant sur cet autel, examinons notre cœur et laissons nous toucher par sa présence d’amour qui veut faire de nous des vivants et des témoins.

Chant : O oe to’ù Arii, o oe to’ù Faaora, o oe to’ù Atua, e Ietu e

Jn 6, 22-29

L'ayant trouvé sur l'autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés. Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l'homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son empreinte. » Ils lui dirent alors : « Que faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »  Jésus leur répondit : « L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé. »

Nous venons souvent vers Jésus, pour qu’il nous donne ce que nous désirons, ce dont nous avons besoin. Ayons conscience que dès lors, nous venons vers Jésus par intérêt et non pour lui-même. Arrêtons nous un instant et regardons Jésus, qui, envoyé par le Père, nous a tout offert en mourant pour nous. L’œuvre de Dieu, ce n’est pas que nous nous servions de Jésus à nos fins personnelles mais bien que nous le reconnaissions comme Seigneur et Sauveur, et que croyant en lui, nous nous mettions à son service, en répondant à son amour.

Silence

(18h45)  Jn 6, 30-35 et Jn 6, 52-59

Le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous de ce pain-là, toujours. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif. »….. Les Juifs discutaient entre eux : « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? » Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas la vie en vous. (…) Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui.

Jésus, Pain Vivant est là devant nous. Croyons-nous vraiment à la présence réelle de Jésus en l’hostie ? Avons-nous vraiment conscience, à chaque communion, que c’est Jésus, Dieu Vivant, qui vient en nous pour nous aimer, pour nous communiquer sa vie ? Devant Jésus, et avec Jésus, regardons comment nous communions, comment nous le recevons, comment nous acceptons qu’il demeure en nous afin que nous aussi nous demeurions en Lui.

Silence

 (19h00) Mc 16, 15-20

Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. ( ….)  Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu. Quant à eux, ils s'en allèrent proclamer partout la Bonne Nouvelle. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l'accompagnaient

Jésus ressuscité, n’a pas dit aux apôtres de rester repliés sur eux-mêmes, mais bien d’aller partager son amour et sa vie partout, à tous ceux qu’ils rencontreraient. Jésus est là devant nous, vivant et ressuscité, à nous aussi il demande d’aller porter la Bonne Nouvelle. Adorons Jésus présent sur l’autel et examinons notre cœur : acceptons-nous en vérité de vivre dans cette relation d’amour et de partage, acceptons nous de témoigner par toute notre vie, que Jésus est Seigneur et Sauveur de tous les hommes ?

Silence

(19h15) Jn 6, 44-51

L'Esprit du Seigneur dit à Philippe : « Avance, et rejoins ce char. » Philippe s'approcha en courant, et il entendit que l'homme lisait le prophète lsaïe ; alors il lui demanda : « Comprends-tu vraiment ce que tu lis ? » L'autre lui répondit : « Comment pourrais-je comprendre s'il n'y a personne pour me guider ? » Il invita donc Philippe à monter et à s'asseoir à côté de lui.

Jésus appelle tous les baptisés à être témoins, mais chacun a son appel propre, sa vocation particulière. Comme pour Philippe Jésus parle à chacun au fond de son cœur. Comme Philippe, écoutons ce que Dieu nous demande afin d’y répondre. Et si cela nous semble trop difficile, ou que nous ayons des doutes sur l’appel, n’ayons pas peur, adorons Jésus présent sur l’autel et demandons lui la grâce du discernement et la force d’aimer les autres comme il le désire. Dieu veut faire de nous les témoins de son amour mais  il attend la réponse libre de notre cœur. Prenons donc ce temps pour écouter l’appel de Jésus en notre vie.

Silence

19h30 Mot de conclusion

Il est l’heure maintenant de déposer Jésus au tabernacle, chantons lui encore une fois notre foi et notre amour.

Chant final

Jésus Christ, je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

Fils de Dieu je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

 Signe de croix 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2012-06-17