Adoration du 28.09.2012

(18h00) Signe de croix

Mot d’introduction

Bienvenue à tous. Adorons Jésus présent sur l’autel, ouvrons notre cœur à sa parole et offrons nous à Le servir, en annonçant sa parole à tous ceux qui nous entourent.

Chant : O oe to’ù Arii, o oe to’ù Faaora, o oe to’ù Atua, e Ietu e

Lc 9, 18-22

Un jour, Jésus priait à l'écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Pour la foule, qui suis-je ? » Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres, un prophète d'autrefois qui serait ressuscité. » Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prit la parole et répondit : « Le Messie de Dieu. » Et Jésus leur défendit vivement de le révéler à personne, en expliquant : « Il faut que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu'il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite.

Oui Jésus est le Messie, l’envoyé du Père. Il est celui qui a offert sa vie pour le salut des âmes. Il est celui qui est mort pour nous ! Il est notre Seigneur, notre Sauveur. Adorons-le, présent et vivant sur l’autel, en lui redisant toute notre  reconnaissance, tout notre amour.

Silence

(18h15)  Luc 11, 28

La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu'à lui à cause de la foule. On le fit savoir à Jésus : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

Jésus nous dit ici que pour appartenir réellement à sa famille, il faut entendre la parole de Dieu et la mettre en pratique, comme Marie a su entendre la parole de Dieu, et la garder en son cœur. Prenons-nous vraiment le temps de lire la parole de Dieu, et lui laissons-nous le temps de toucher notre cœur. Mettons nous vraiment la parole de Dieu en pratique dans notre vie ? Demandons à Jésus, la grâce d’être toujours, et de plus en plus, des membres vivants, dans sa famille.

Silence

 (18h30) Luc 8/ 16-18

Comme la foule se rassemblait autour de Jésus, il disait en parabole : « Personne, après avoir allumé une lampe, ne la cache sous un couvercle ou ne la met en dessous du lit ; on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière. Car rien n'est caché qui ne doive paraître au grand jour ; rien n'est secret qui ne doive être connu et venir au grand jour. Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car celui qui a recevra encore, et celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il paraît avoir. »

Jésus nous comble de son amour de sa parole, de ses grâces, de ses dons, mais comment témoignons-nous de cela ? Sommes des petites lumières de chevet toute timides, ou sommes nous des phares au milieu de l’océan du monde ?  Offrons-nous à Jésus pour qu’il nous fasse rayonner comme il le désire au cœur de notre monde.

Silence

(18h45) Luc 9, 1-6

Jésus convoqua les Douze, et il leur donna pouvoir et autorité pour dominer tous les esprits mauvais et guérir les maladies ; il les envoya proclamer le règne de Dieu et faire des guérisons. Il leur dit : « N'emportez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n'ayez pas chacun une tunique de rechange. Si vous trouvez l'hospitalité dans une maison, restez-y ; c'est de là que vous repartirez. Et si les gens refusent de vous accueillir, sortez de la ville en secouant la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. »  Ils partirent, et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons.

C’est l’année de la foi, c’est le temps de la nouvelle évangélisation. Écoutons bien ces consignes de Jésus à ses apôtres, elles sont encore valables pour nous aujourd’hui. Offrons nous à Jésus pour aller annoncer sa parole et son amour au monde et demandons-lui la grâce d’être missionnaires selon son cœur, avec les moyens et les grâces que lui, nous donne.

Silence

19h00 Mot de conclusion

Il est l’heure maintenant de déposer Jésus au tabernacle, chantons lui encore une fois notre foi et notre amour.

Chant final

Jésus Christ, je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

Fils de Dieu je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

 Signe de croix 

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2012-09-30