Veillée adoration du jeudi saint 2014

cèneeucharistie 

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 11,23-26. 

Frères, moi, Paul, je vous ai transmis ce que j'ai reçu de la tradition qui vient du Seigneur : la nuit même où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.  

lampes-fresque.jpg

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 13,1-15. 

Avant la fête de la Pâque, sachant que l'heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'au bout. Au cours du repas, alors que le démon a déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l'intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu'il est venu de Dieu et qu'il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu'il se noue à la ceinture ; puis il verse de l'eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu'il avait à la ceinture. Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n'auras point de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n'a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. »Il savait bien qui allait le livrer ; et c'est pourquoi il disait : « Vous n'êtes pas tous purs. » Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? Vous m'appelez 'Maître' et 'Seigneur', et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C'est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j'ai fait pour vous.

separ meditation

1/ « Comme il avait aimés les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’au bout.. »

 Seigneur Jésus, tout petits devant toi, nous voulons te louer et t’adorer pour ton amour. Tu ne nous as pas aimés à moitié  mais bien jusqu’au bout, jusqu'à donner ta vie pour nous alors que nous ne méritions rien, alors même que sans cesse, au fil des jours, nous péchons contre toi. Loué sois tu Jésus, de tant nous aimer, de tant vouloir que nous vivions éternellement avec toi. Seigneur, nous n’avons rien à t’offrir si ce n’est la pauvreté de notre cœur, et notre vie de pécheur ; alors nous t’en supplions, reçois l’humble offrande de tout notre être  et viens faire ta demeure en nous  que nous puissions nous aussi grandir dans l’amour.

 2/ « La nuit même où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » 

Seigneur Jésus, tu ne parles jamais pour rien dire, et ces paroles ne sont pas que des mots, car dans la nuit même tu seras arrêté et condamné à mort. Ton corps sera livré à la torture et à la mort !  Mais de ton corps livré tu fais un sacrement, une présence réelle dans la sainte hostie !  Tu te livres ainsi à nous sans réserve et en toute humilité, en toute simplicité afin de devenir notre nourriture !  Seigneur Jésus, comment répondre à tant d’amour si ce n’est en t’adorant et en nous offrant à toi du fond de notre cœur.

 3/ La nuit même où il était livré, le Seigneur Jésus prit la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » 

Seigneur Jésus, là encore, ces paroles ne furent pas que des mots car tu as versé ton sang sous les coups de fouets, tu as versé ton sang lorsque ton cœur fut transpercé. Et nous sommes bien incapable de répondre dignement a tant d’amour  Cependant ce soir, reçois toute la reconnaissance  de notre cœur, pour ton amour livré, pour ton sang versé, et reçois aussi l’humble offrande de notre cœur, qui veut simplement te dire : «  Seigneur Jésus je t’aime »

 4/ Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. 

Seigneur Jésus, chaque dimanche, chaque jour même, nous pouvons nous approcher de ta sainte table, nous pouvons communier à ton Corps et à ton Sang ; et ce faisant nous proclamons ta mort et ta résurrection, nous faisons mémoire de toi. Cependant tu connais notre cœur, tu connais nos distractions et notre routine. Alors, ce soir Jésus, nous venons t’adorer pour te redire notre foi, notre amour, et te demander la grâce de rentrer toujours plus profondément dans la réalité du sacrement de l’Eucharistie. Que jamais nous ne la vivions dans la routine, ou par obligation, mais que ce soit toujours en une réponse libre à ton amour.

 5/ Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? Vous m'appelez 'Maître' et 'Seigneur', et vous avez raison, car vraiment je le suis.

Seigneur Jésus, avant de  célébrer la sainte Cène, avant d’offrir ton Corps et ton Sang aux disciples tu t’es abaissé devant eux pour les servir comme un esclave ! C’est une leçon bien difficile à comprendre pour nous ! Tu es Dieu et tu t’abaisses jusqu’à nous, à nos pieds, par amour de nous …Oui Seigneur, à chaque fois que nous péchons, à chaque fois que nous venons te rencontrer dans le sacrement de la réconciliation, c’est toi qui t’abaisses ainsi jusqu’à nous pour nous laver, pour nous purifier… Seigneur Jésus, sois loué et glorifié pour ton humilité qui vient à notre secours ! Accorde-nous la grâce de ne jamais transformer ce grand sacrement de la réconciliation en une obligation légale, mais au contraire de le recevoir avec une grande confiance et une grande reconnaissance.  

 6/ Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C'est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j'ai fait pour vous

Seigneur Jésus  tu vois la pauvreté de notre cœur qui juge et qui rejette les autres ! Pourtant tu nous dis clairement : faites pour les autres comme je fais pour vous ! Mettez-vous aux pieds de tous, et servez-les. Mais Seigneur, qui saurait aimer les autres comme toi tu les aimes ?

Ce soir, devant toi, présent et vivant sur l’autel, et avant de retrouver la vie qui est la nôtre, nous te supplions d’augmenter en nous la capacité d’aimer et de servir les autres, qu’ils soient amis ou ennemis. Car toi seul, peut réaliser cette transformation en notre cœur, en notre vie. Seigneur Jésus, nous t’ouvrons notre cœur et nous nous offrons à toi, afin que ton exemple produise de bons fruits au cœur de notre vie.

 Myriam de Gemma

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2015-11-24