Papara 24 novembre 2013

Thème 1

 Je rends visite à Dieu en son église 

 

affiches-samedis-missions-w.jpg

En quelques photos 

sp-papara-2012-1.jpg sp-papara-2012-2.jpg
sp-papara-2012-3.jpg sp-papara-2012-4.jpg
sp-papara-2012-5.jpg sp-papara-2012-6.jpg
sp-papara-2012-7.jpg sp-papara-2012-8.jpg

 

Je rends visite à Dieu en sa maison

Définition de l’église

Nous disons souvent en parlant de l’église de la paroisse ; c’est notre église ! Bien souvent cela devient « notre maison ». Tellement notre maison que nous nous y conduisons en terrain conquis et bien souvent presque « cavalièrement »

Et s’il n’est pas faux de considérer l’église comme notre maison, il ne faut pas oublier qui est le premier hôte de cette maison. Cet hôte, c’est Dieu. Certes Dieu est notre Père et sa maison est la nôtre. Elle nous est toujours ouverte. Mais justement, si c’est la maison de notre Père, nous ne devons pas oublier de nous y tenir respectueusement car nous sommes devant lui.

L’église n’est pas une simple salle paroissiale où l’on se rencontre et même où l’on peut prier ensemble, l’église est un lieu sacré, un lieu saint car il y a la présence réelle de Dieu ! Et cela change tout !

Respecter Dieu dans sa maison

De même que par ma conduite  je respecte mes parents quand je vais chez eux, de même par ma conduite je respecte Dieu en venant dans sa maison

Je suis correctement vêtu

 C'est-à-dire vêtu décemment Je suis propre et sans « débraillé» avec une tenue qui ne provoque pas les regards ou les désirs ou les critiques des autres

Etre habillé en blanc n’est pas une attitude de respect si on voit mes dessous à travers mon linge, ou si le décolleté est trop grand, si la jupe ou robe est trop courte, trop moulante, voir trop fendue. 

(Nota : On a souvent tendance à ne regarder que les femmes dans cette question, mais les hommes sont aussi concernés, car ils savent bien aussi se faire attirants … voir provocants.)

Petit aparté sur la décence

Notons ici, d’ailleurs que la décence est tout aussi importante lorsque je suis dehors ! Pourquoi la décence est-elle si importante ? Ce n’est pas une histoire de mode ou de règlement, ni d’être « coincé » ou pas !  C’est que dans notre attitude, autant par notre tenue que par nos gestes nous pouvons provoquer le désir chez l’homme ou la femme en face de nous. Cette personne commet alors un péché, rappelons nous les 6em et 9 em commandements...

Sixième commandement : tu ne feras pas d’impureté

Neuvième commandement : Tu n’auras pas de désir impur volontaire

Rappelons nous aussi la parole du Seigneur

 : « "Quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà, dans son cœur, commis l'adultère avec elle" (Mt 5, 28). ».

(Ou un homme)

Certes c’est l’autre qui commet cette faute. Mais l’origine de la faute où se trouve-t-elle ?  Elle se trouve dans notre tenue qui a suggéré ces mauvais désirs ou même provoqué telle ou telle relation malsaine …. Nous en sommes donc les premiers responsables. Nous comprenons que cela ne peut plaire à Dieu.  On comprend alors pourquoi il est important d’être vêtus correctement, autant à l’Eglise que dehors !  Nous sommes présents devant Dieu en permanence, que ce soit à l’église ou ailleurs. Nous ne pouvons donc être corrects seulement à l’église et en dehors avoir des tenues irrespectueuses …. 

Quand je rentre je salue mon père, mon Dieu

 Je fais un signe de croix, et une génuflexion vers le tabernacle... je ne le fais vers l’autel que s’il n’y a pas de tabernacle dans l’église ou la chapelle, ou si la présence réelle est absente.

 En faisant le signe de croix je pense vraiment au geste que je fais ; car j’y salue la Trinité : le Père qui m’a créé, le Fils qui m’a sauvé, l’Esprit Saint qui me vivifie. Et quand je termine en disant amen ou ainsi soit-il, j’affirme ma foi en la Trinité et en la grâce du salut. Ce n’est donc pas un geste anodin que je peux faire n’importe comment, à la va vite. Ce n’est pas le petit copain du coin que nous saluons, c’est Dieu.

La génuflexion également ne peut se faire à moitié ou à la va vite. Elle marque non seulement mon respect, mais aussi mon humilité car c’est Dieu qui est devant moi, et non mon égal. Cette génuflexion marque aussi ma reconnaissance d’être sauvé  Si nous ne pouvons faire correctement une génuflexion alors prenons le temps de nous incliner respectueusement.

Dans la plupart des églises il y a de l’eau bénite, cela signifie que je reconnais avoir besoin d’être purifié avant de me présenter devant Dieu. Je reconnais humblement ma situation de pécheur. Cependant eau bénite ou pas, le signe de croix est important, il est affirmation de ma foi !

 Je ne bavarde pas

 Si nous rentrons dans l’église c’est pour rencontrer Dieu donc pour prier. Prier implique une rencontre avec Dieu, une relation avec Dieu. comment allons-nous pouvoir le rencontrer, nous occuper de lui, lui parler, l’écouter si nous sommes tout occupés avec les gens qui nous entourent, si nous sommes tout occupés à parler de tout et de rien de ce qui fait la vie de tous les jours … quand encore nos bavardages ne tournent pas en cancan ou pire en médisance !

 Dieu est là, présent, vivant dans le Tabernacle, il mérite tout notre respect donc toute notre attention. Si nous avons réellement besoin de parler à quelqu’un sortons de l’église avec cette personne, à cet instant ou à la fin de la prière.  L’église n’est pas une salle de cinéma ou l’on peut bavarder avant le début d’un film ! C’est le lieu de la rencontre avec Dieu. Dès que nous avons mis un pied dans l’église nous sommes dans la maison de Dieu, notre Père, qui méritons toute notre attention, toute notre affection.

Ne pas bavarder est aussi une marque de respect envers les autres personnes qui sont rentrées dans l’église et qui prient. Le bruit de fond de nos bavardages, les gênent dans leur écoute de Dieu ; et en cela nous commettons aussi un péché par manque de respect, par manque de charité fraternelle.

Je ne mange pas, je ne bois pas dans l’église.

C'est-à-dire pas de bonbons, de chewing-gums, pas de biscuits, pas de jus de fruit non plus.  Si nous avons besoin de boire quelque chose, alors il faut sortir et revenir ensuite.

De même pour les parents il est important d’apprendre cela aux enfants, je ne parle pas des bébés qui sont encore au biberon, mais des jeunes enfants. Il est important d’éduquer nos jeunes enfants au respect de Dieu, au respect de la maison de Dieu, et s’il faut vraiment leur donner quelque chose, alors il faut sortir. Ceci étant, si les enfants ont mangé avant de venir ils peuvent normalement attendre la fin de la prière pour manger ou boire quelque chose.

De même il faut leur apprendre à ne pas courir partout, surtout pendant les offices, car ils dérangent la prière des autres et peuvent gêner le bon déroulement de l’office.

 Respecter Dieu en sa maison c’est donc aussi apprendre à nos enfants, à nos jeunes enfants à respecter le lieu  Même un enfant de deux ans peut comprendre et respecter cela si on lui explique que Jésus est au tabernacle …. C’est notre responsabilité de parents chrétiens qui se vit en cela.

Je prends le temps de la prière

 Prier ce n’est pas seulement venir devant Dieu avec notre feuille de demande, et s’en aller ensuite. C’est le rencontrer, se mettre devant lui humblement en le reconnaissant comme notre Dieu, notre sauveur, en prenant le temps de vraiment le remercier pour ce salut offert. C’est prendre le temps de l’écouter au fond de notre cœur.

On ne fait pas la prière, on vit la prière.

Imaginons que nous allions voir notre père. Nous arrivons, nous lui disons tout juste bonjour rapidement, et puis nous lui disons : «  Papa j’ai besoin de ceci et puis de cela et encore de cela ! Bon maintenant bye, je t’ai tout dit ! » … je doute qu’il soit heureux d’un tel comportement finalement égoïste … Eh bien c’est à peu près la même attitude que nous avons envers Dieu lorsque que nous venons dans l’église en coup de vent juste pour lui faire nos demandes et que nous nous en allons tout aussi vite que nous sommes arrivés. Nous devons prendre le temps de la rencontre avec Dieu. Dieu n’est pas un distributeur ou il suffit d’appuyer sur un bouton pour avoir ce que l’on veut. Il est notre Père, il attend une véritable relation de notre part ; il attend une relation d’amour. La prière est le lieu, le temps de l’intimité de cette relation. Alors ne la gâchons pas ! Ne manquons pas de respect et d’amour envers Dieu.

 Je respecte aussi la prière en cours

 C'est-à-dire que si je suis à la messe, je vis la messe et je ne passe pas ce temps avec autre chose,  mon chapelet par exemple.

 Si je suis à l’adoration même chose. L’adoration est un temps donné à Jésus. Certes il n’est pas interdit de vivre le chapelet devant le tabernacle, bien au contraire, mais ne dites pas alors que vous êtes venu adorer, vous êtes venu dire votre chapelet .

Il faut vivre les prières pour ce qu’elles sont. Il faut apprendre à respecter chaque forme de prière, chaque office pour ce qu’il est. La prière ne se brade pas, et on n’y cumule pas les services …  on ne peut dire : « je n’ai pas eu le temps de dire encore mon chapelet, oh ce n’est pas grave, je le dirai pendant l’adoration, ou pendant la messe ! ». C’est une mauvaise économie car nous ne serons totalement présent ni à l’un ni à l’autre ! La prière est relation, relation d’amour. L’adoration est relation d’amour au Christ, le chapelet est relation d’amour à Marie ….. Comprenons que l’amour se vit ou ne se vit pas !

Par ailleurs nous devons aussi arriver à l’heure pour l’office et ne pas partir avant la fin. Cela est particulièrement valable pour l’eucharistie. 

Petit aparté sur l’eucharistie

Après le temps de la communion vient celui de la bénédiction et de l’envoi

Tant que cette bénédiction n’est pas donnée la messe n’est pas terminée ! Ne sortons donc pas tout de suite après la communion !  Ce serait comme dire au Seigneur : «  Tu es bien gentil, mais je suis Fiu d’être là et puis j’ai autre chose de plus important à faire, alors bye, à la prochaine ! »  Serions nous aussi impolis, aussi incorrects avec des gens qui nous auraient invités ? Certainement non … Alors pourquoi nous comporter ainsi avec Dieu ? …Notre repas, ou nos petits gâteaux chez le pâtissier ou même notre famille ou encore nos amis  pourrons bien attendre 5 minutes de plus !  (Je ne parle pas ici de ceux qui vont a la messe en semaine et qui sont bloqués par leur horaire de travail)

Le prêtre alors nous dit : «Allez dans la paix du Christ», et nous lui répondons. «Nous rendons grâce à Dieu»

Cela ne veut pas dire, « c’est terminé, retournez chez vous comme avant et revenez dimanche prochain ! » Non cela veut dire; « La messe est terminée, rentrez chez vous et portez la Bonne Nouvelle du Christ que vous avez reçue aujourd’hui … Vivez de l’amour du Christ qui est en vous, que vous emportez avec vous! Soyez vraiment ses témoins chaque jour, à chaque instant et en toutes circonstances ! »

Et le fait de répondre, « nous rendons grâce à Dieu », marque notre adhésion à cet envoi, à cette mission de vivre en vrais témoin du Christ ; car ce n’est pas tant par des paroles que nous rendons grâce à Dieu mais bien par le comportement de notre vie.

On ne quitte donc pas l’eucharistie avant la fin, avant l’envoi !

Toute prière, qu’elle soit personnelle, ou communautaire est rencontre d’amour avec Dieu.  Si l’on comprend cela, alors on comprend que l’on doit respecter Celui qui nous aime tant !  On prend donc le temps nécessaire de la prière.

 Je respecte les autres pendant le service.

 Jésus nous a donné comme premier commandement de nous aimer les uns les autres ; cela implique de nous respecter les uns les autres, à plus forte raison lorsque nous sommes la maison de Dieu.

Ainsi je dois respecter le travail des autres, ne pas les rejeter, ne pas les dominer, ne pas les houspiller ou leur faire des remarques blessantes .D’abord parce qu’en les blessant de quelque façon que ce soit, c’est Dieu lui-même que j’aurai blessé, et que je commets donc la un péché et que de plus j’aurai manqué à la qualité de mon propre service !

Le service en église quel qu’il soit est une offrande à Dieu, et la parole est claire

"Quand tu présentes ton offrande à l’autel, si là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande, devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère; puis reviens, et alors présente ton offrande. (Matthieu 5:23)

Le service de l’église est service de la communauté et non pouvoir ou trône.  Nul n’est titulaire à vie de son service. Nul n’est serviteur unique. Il est donc nécessaire que nous sachions respecter les autres dans leurs attentes dans leurs souhaits, lorsque cela touche au service que nous rendons. Savoir, par exemple , accepter de changer la disposition des fleurs, savoir laisser la place a quelqu'un d’autre pour lire , pour animer …etc. ….

Si dans notre service d’église nous manquons au respect et à l’amour de l’autre, alors nous manquons de respect et d’amour envers Dieu. Nous ne nous comportons plus en serviteurs ! Nous devons veiller particulièrement à cela dans notre service d’église,  N’oublions jamais que le Seigneur ne s’est jamais présenté en despote, en commandeur, en «  supérieur », mais en serviteur

« Aussi bien, le Fils de l'homme lui-même n'est pas venu pour être servi, mais pour servir » Marc 10/45

Si nous avons perdu cela de vue alors prenons le temps de relire le texte du lavement des pieds, (Jean 13/1.19) prenons le temps de le méditer... et d’en refaire la base de notre vie !

 Conclusion 

Aller à l’Eglise c’est rencontrer notre Père, qui est Dieu. Dieu est Dieu, il est le Trois Fois Saint, et mérite tout notre respect, tout notre amour.

Nous allons prendre maintenant un temps d’adoration, ouvrons lui notre cœur pour qu’il puisse nous montrer ce qui doit peut-être changer dans notre manière de venir le rencontrer.

Myriam de Gemma 

Commentaires (1)

LOETITIA
  • 1. LOETITIA | 2013-12-10
MERCI

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2015-11-24