KerAnna 07.2019

Logo kerannaKerAnnA
Avec Sainte Anne, veiller et aimer !
N° 7/3ème année
Juillet 2019

Bonjour à tous !

Et bonne fête à tous le 26 juillet, jour de nos patrons sainte Anne et de saint Joachim. Que leur douce présence nous soit toujours une force et une source d’inspiration.

La « bouchée » du mois :  L’Ascension

Nous nous sommes penchés la dernière fois sur le mystère de la résurrection de Jésus. Nous allons aborder maintenant celui de son ascension. En effet, le Credo poursuit ainsi son voyage : Il monta au ciel.

1. Quarante jours :

• Entre sa résurrection et son ascension, Jésus passe encore quarante jours avec ses disciples, leur partageant ses derniers enseignements. Et quarante, dans la Bible, indique toujours le temps d’une formation, comme les quarante ans du peuple de Dieu dans le désert ou les quarante jours d’Élie en marche vers le mont Horeb (1R 19,8).

Pendant quarante jours, Il leur a parlé du Royaume de Dieu (Ac 1,3). Pourtant, les derniers mots que Jésus entend avant son départ sont terribles : Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? (Ac 1,6). Les apôtres n’ont rien compris, ils attendent encore une action politique !

• Alors Jésus, avec patience infinie, remet encore les pendules à l’heure : Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins … (Ac 1,8). Ce sera la Pentecôte.

2. Il monta au ciel :

Après ces paroles, tandis que les Apôtres Le regardaient, Il s’éleva, et une nuée vint Le soustraire à leurs yeux (Ac 1,9). Jésus part dans le monde de Dieu. Ce monde que la nuée vient à la fois cacher et manifester à nos yeux, comme elle l’avait fait tout au long de l’Ancien Testament lorsque Dieu intervenait.

• Et Jésus monte au ciel : Il fut enlevé au ciel, nous précise Marc (Mc 16,19). Et Il y va avec son corps. Désormais, la boucle est bouclée : Je suis sorti du Père, et Je suis venu dans le monde ; maintenant, Je quitte le monde, et Je pars vers le Père (Jn 16,28). Par sa mort et sa résurrection, Jésus a achevé l’œuvre du salut qu’il était venu réaliser.

3. L’Église :

• Désormais, nous sommes dans le temps de l’Église. Cette Église que Jésus a désirée et aimée, qu’Il a fondée sur les Apôtres et confiée à leurs soins. Cette Église qui est à la fois son épouse et sa continuation, son « corps ».

• Et le tout premier choix de l’Église va être de se rassembler autour de Marie, pour attendre avec elle, dans la prière, la  venue de l’Esprit-Saint. Ils attendront neuf jours, origine des neuvaines !

Le Saint du mois

• Évidemment, juillet est le mois de sainte Anne, sans oublier son discret époux saint Joachim. En 2017, nous avions médité sur la signification de son nom, ‘Hannah en hébreu, qui veut dire « gracieuse ». En 2018, nous l’avions suivie dans ses apparitions, silencieuse à Vinadio (Italie) et parlant à Sainte-Anne d’Auray (Bretagne). Cette année, nous allons partir à la découverte de ses reliques.

• C’est à Apt, à 50 km d’Avignon, que les restes de sainte Anne sont attestés pour la première fois. Ils y furent retrouvés en 792, lors de la reconsécration de la cathédrale par l’évêque Turpin : Un jeune garçon sourd et muet, Jean de Caseneuse, fit comprendre par gestes qu’on devait creuser sous l’autel. Puis, lorsque ce fut fait, il retrouva la parole pour s’écrier : Ici est le corps de la bienheureuse Anne, mère de la Vierge Marie. Il se trouve que Charlemagne était présent et en fit le récit dans une lettre au pape Adrien Ier. Aussitôt, note-t-il, nous sentîmes une odeur semblable à celle du baume, et nous vîmes dans une armoire enfoncée, une caisse de cyprès dans laquelle était le saint corps.

• Comment le corps de Ste Anne y est-il parvenu ? La tradition rapporte que ce sont Lazare, Marthe et Marie-Madeleine qui l’auraient apporté avec eux et confié à St Auspice, le premier évêque d’Apt. Et c’est à cause des invasions (Wisigoths et Sarrasins) que ce trésor fut ensuite caché dans la crypte.

• Deux sanctuaires possèdent une relique provenant d’Apt :

- Vinadio, qui acquit en 1619 un morceau d’avant-bras,

- et Sainte-Anne-d’Auray, qui reçut de Louis XIII en 1639 un fragment d’avant-bras, en remerciement à sainte Anne pour la naissance du futur Louis XIV.

Carcassonne, quant à elle, possède depuis au moins 1398 la main droite de sainte Anne, dont on retrouve divers fragments à Toulouse, Lourdes, Lagrasse, Fleury … et au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré au Canada, fondé par des marins bretons, qui possède un doigt de la sainte, apporté par Mgr de Laval en 1670, ainsi que deux morceaux de son avant-bras offerts par Léon XIII en 1892 et Jean XXIII en 1960.

• Deux autres reliques importantes sont également sources de pèlerinages, deux morceaux du crâne de sainte Anne :

- l’une arrivée à l’abbaye d’Ourscamp en 1490 puis à Chiry-

Ourscamp (près de Noyon) en 1807, où une grande neuvaine est organisée chaque année du 18 au 26 juillet.

- l’autre à Düren en Allemagne, près d’Aix-la-Chapelle, où on célèbre chaque année l’octave de Ste Anne, après sa fête. On sait qu’elle était arrivée à Mayence en 1212.

• Nous pouvons donc vénérer le corps, la tête, le bras et la main droite de Ste Anne … et la suivre avec notre corps, nos pensées et nos actions !

La pratique du mois

Nous reprenons notre petit chapelet de sainte Anne ?

1er mystère :               En l'honneur de Jésus.

2ème mystère :           En l'honneur de Marie.

3ème mystère :           En l'honneur de Sainte Anne.

  Avec à chaque mystère :   - 1 Notre Père 

                                             - 5 Je Vous salue Marie

                                 - 1 Gloire au Père, et :

Jésus, Marie, Sainte Anne,

priez pour nous, pour l’Église et pour le monde,

et pour tous les défunts !

   Nous pouvons aussi personnaliser notre demande :

Jésus, Marie, Ste Anne, priez pour …

L’intercession du mois

Avec Ste Anne et St Joachim, prions :

- pour les familles désunies, désolées, démunies, déplacées.

- pour les familles qui vivent dans le matérialisme, sans Dieu.

- aux intentions du pape François pour ce mois de juillet :

Pour que ceux qui administrent la justice, œuvrent avec intégrité, et que l’injustice qui traverse le monde n’ait pas le dernier mot.

- et toujours aux intentions de tous les amis de KerAnnA.

Pour recevoir ce feuillet par mail, s’adresser à : frat.keranna@gmail.com

 

Ajouter un commentaire