KerAnna 01.2018

Logo kerannaKerAnnA
Avec Sainte Anne, veiller et aimer !
N° 1/2 
Janvier 2018

Bon anniversaire aux anciens …

Nous avons en ce mois de janvier tout juste un an, et soufflons notre première bougie !!! Rendons grâce pour toutes les merveilles que le Seigneur a réalisées pour nous, en nous et autour de nous ; demandons lui pardon pour nos négligences et infidélités, et prions ardemment les uns pour les autres !

… et bienvenue aux nouveaux !

Wëllkomm Lëtzebuerg, Bienvenue aux Luxembourgeois ! Et un grand degemer mat à tous nos nouveaux amis bretons et aux pèlerins de Sainte-Anne d’Auray. Nous en profitons pour remercier le Recteur André Guillevic qui nous y a fait un si bon accueil et a bien voulu nous bénir - tous les lecteurs - au nom de sainte Anne et de saint Jean-Paul II !!!

Une petite présentation (I)

Notre KerAnnA est né il y a un an, à la suite d’un pèlerinage à Sainte-Anne d’Auray, là où sainte Anne est apparue en 1623. L’idée a tout de suite été portée dans la prière, confiée à Notre Dame de Beauraing, et encouragée par un grand ami de sainte Anne, le P. Luc Gruwet, curé à Bruges … de l’église  Ste Anne !  

• Notre petite fraternité est vraiment toute simple : c’est la communauté invisible des lecteurs de ce feuillet. Nous avons en commun d’être surtout des personnes du troisième ou du quatrième âge, parfois un peu isolées, et ce KerAnnA, rédigé par une ch’ti du nord de la France, vient chaque mois nous nous encourager et nous relier.

• Aucune inscription n’est requise, il suffit de prendre chaque jour un petit moment pour nous asseoir dans le calme et rejoindre par le cœur notre fraternité invisible. Et là, d’offrir au Seigneur notre intercession, notre louange, notre amour, en sachant que d’autres le font avec nous.

Nous voulons simplement veiller et aimer avec sainte Anne, ce que notre logo nous rappelle, avec son cœur et son cierge. Nous en saurons plus le mois prochain.

• Ce feuillet, qui fait son entrée au Luxembourg et en Bretagne, est déjà distribué - par mail ou par les lecteurs - en plusieurs régions de France, de Belgique, et un peu de Suisse. N’hésitez pas à le partager.

La « bouchée » du mois

Une belle prière à  Sainte Anne commence ainsi : Sainte Anne, nous te prions : Sois la gardienne de la foi en nos cœurs. Nous allons nous en inspirer et méditer chaque mois sur un petit morceau du Credo - ce sera notre « bouchée » du mois -, pour que la foi de notre baptême puisse grandir, et éclairer notre chemin et nos paroles.

Nous allons commencer tout de suite par une mini-bouchée en trois lettres : le mot « FOI ». Pour nous dans l’Église, ce n’est pas une croyance facultative ou une opinion subjective du genre « j’y crois - j’y crois pas », c’est un bonheur ! C’est le bonheur que Jésus nous donne, et qui a été mis en mots par l’Église avec l’aide du Saint Esprit.

C’est cette FOI que nous voyons représentée dans les vitraux, les sculptures, les icônes. C’est cette FOI qui nous remplit lorsque nous nous tournons vers le Seigneur, lorsque nous le rencontrons à la messe, lorsque nous lisons une page d’évangile ou un paragraphe du Catéchisme. C’est un monde spirituel qui nous est transmis, une vie qui nous est donnée, et qui nous rend profondément heureux. Et que nous accueillons avec notre intelligence et notre cœur. Alors, fermons les yeux, laissons-nous consciemment toucher, quelques instants, par ce bonheur qui nous est donné, et remercions-en le Seigneur.

Le Saint du mois

En ce mois de janvier, pensons à l’apôtre saint Paul, dont nous fêterons la conversion le 25. Rien de plus violent que ce Saul de Tarse : Je menais une persécution effrénée contre l’Église de Dieu, et je cherchais à la détruire. J’arrêtais hommes et femmes, et les jetais en prison. (Gal 1,13; Ac 22,4). Et cela, par fidélité à Dieu : Plus que les autres, je défendais avec une ardeur jalouse les traditions de mes pères; j’avais pour Dieu une ardeur jalouse (Gal 1,14 ; Ac 22,3). Il allait même jusqu’à quémander des ordres de mission auprès des autorités juives !

Mais ce n’était que le fruit de ses propres idées. Dieu était là, qui avait pour lui une mission différente : Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère ; dans sa grâce, il m’a appelé ; et il a trouvé bon de révéler en moi son Fils, pour que je l’annonce parmi les nations païennes (Gal 1,15).

Sa conversion fut fulgurante : Comme j’étais en route et que j’approchais de Damas, soudain vers midi, une grande lumière venant du ciel m’enveloppa de sa clarté. Je tombai sur le sol, et j’entendis une voix me dire : “Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?” Et moi je répondis : “Qui es-tu, Seigneur ? – Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes.” (Ac 22,6-8).

Et le Christ entraîne Paul dans une expérience pascale : Alors je dis : “Que dois-je faire, Seigneur ?” Le Seigneur me répondit : “Relève-toi, va jusqu’à Damas ; et là on te dira tout ce qu’il t’est prescrit de faire.” Comme je n’y voyais plus rien, à cause de l’éclat de cette lumière, je me rendis à Damas, conduit par la main de mes compagnons (Ac 22,10-11). Il restera trois jours sans rien voir et devra se laisser conduire et instruire comme un petit enfant.

Il sera enfin guéri grâce à la prière d’Ananie et donc de l’Église, se fera baptiser, recevra un nom nouveau (Paulos veut dire «petit»), et deviendra le missionnaire que nous connaissons : Relève-toi, et tiens-toi debout ; voici pourquoi je te suis apparu : c’est pour te destiner à être serviteur et témoin de ce moment où tu m’as vu Moi, je t’envoie vers eux - juifs et non juifs -, pour leur ouvrir les yeux, pour les ramener des ténèbres vers la lumière et du pouvoir de Satan vers Dieu, afin qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et une part d’héritage avec ceux qui ont été sanctifiés.”(Ac 26, 16-18). N’est-ce pas aussi un peu notre mission ?

La pratique du mois

Nous faisons si facilement une tête de bouledogue ! À chaque occasion, transformons notre contrariété en acte d’amour : « Sainte Anne, je te l’offre pour Jésus ! » Simplissime, non ?

L’intercession du mois

Avec sainte Anne et saint Paul, prions spécialement :

- pour notre propre conversion, et pour celle de tous ceux, de tous bords et de tous horizons,  qui n’ont pas encore découvert l’amour et la douceur du Christ.

- aux intentions du pape François pour ce mois de janvier : Pour que les chrétiens, ainsi que les autres minorités religieuses, puissent vivre leur foi en toute liberté dans les pays asiatiques.

- et de manière toute spéciale pour le P. Amand Numbi (45 ans), que le Seigneur a rappelé subitement à lui pendant qu’il concélébrait la messe de la veillée de Noël dans la basilique de Ste Anne d’Auray, ainsi que pour tous les siens au Congo.

- Sans oublier, du 17 au 25, la semaine pour l’unité !

 

Pour tout renseignement, s’adresser à : frat.keranna@gmail.com

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-11-02