Bx Dominique Barberi

bx-dominique-barberi.gif  

Dominique de la Mère de Dieu est né dans une modeste famille de paysans à Palazano, près de Viterbe (Italie) en 1792. A 22 ans, il abandonne les travaux des champs, pour entrer chez les passionistes, où il manifeste des dons exceptionnels aux plans intellectuel et spirituel. En 1814 il est reçu chez les Passionistes, sous le nom de Dominique de la Mère de Dieu.  Il est ordonné prêtre en 1818.Il s'adonne intensément à l'enseignement, au ministère de la parole, à la direction spirituelle, et à la rédaction de nombreux écrits philosophiques, théologiques et pastoraux. De Rome, il est envoyé en Belgique en 1840, où il fonde à Ere près de Tournai la première maison passioniste hors d'Italie  Il ira ensuite en Angleterre,. où Il s'intéresse de près au Mouvement d'Oxford, et entretient un dialogue avec ses membres. En 1841, il rédige sa fameuse Lettre aux professeurs d'Oxford, que John Henry Newman étudia avec beaucoup de soin. C'est lui qui accompagne Newman dans sa démarche de conversion, qui le conduira de l'anglicanisme jusque dans l'église catholique.)

Voici ce que l’on trouve à ce sujet :

Le 8 octobre 1845. Logé sur l'impériale de la diligence, le P. Dominique Barberi, religieux passioniste italien, a voyagé toute la journée sous une pluie battante. Ce soir-là, il arrive trempé à Littlemore, à cinq kilomètres d'Oxford, dans la cure du prêtre anglican John Henry Newman.Depuis trois ans, ce dernier y mène avec quelques amis une vie quasi monastique. À peine le P. Barberi a-t-il commencé à se sécher devant le feu de cheminée que son hôte s'agenouille à ses pieds et lui demande d'entendre sa confession générale. Elle dure une partie de la nuit et le lendemain matin, Newman est reçu dans l'Église catholique, à l'âge de 44 ans, avec deux autres membres de sa communauté.

 

( http://www.la-croix.com/Religion/Approfondir/Spiritualite/John-Henry-Newman-un-intellectuel-converti-fidele-a-lui-meme-et-a-la-verite-_NG_-2010-09-16-578827 )

v-barberi-marie-3.jpg Livre de Barberi sur la Vierge Marie publié en français en 1856

  Dominique meurt d'épuisement dans la gare de Reading en 1849, à Sutton, où sa tombe devient un lieu de pèlerinage pour les catholiques anglais.

 blesseddombarberi.jpg

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-08-26