Bx Grimoualde de la Purification

grimouald.gif1883 - 1902

Ferdinand Santamaria naît à Pontecorvo en Italie en 1883. Son père est cordier. Depuis l'enfance, Ferdinand vit sous l'influence de la Vierge Marie. Il s'inscrit à la confrérie de l'Immaculée, où il mène un bel apostolat auprès des enfants de son âge. L'église est le lieu qu'il préfère : on l'y trouve continuellement. Un jour, le curé, Dom Vincenzo, le surprend en extase devant l'image de la Vierge Marie. Il confie un jour à sa mère qu’il prie particulièrement pour les enfants "méchants", afin qu'ils deviennent meilleurs. Il jeûne et pratique aussi des mortifications, désirant s'unir aux souffrances du Christ sur la croix. La vie des religieux passionistes, installés dans le proche sanctuaire de Notre-Dame des Grâces, l'attire toujours davantage. Il s'en ouvre à son père qui se met alors à persécuter son fils de toutes les manières, afin de lui faire oublier ce projet. En vain ! Son père finit par céder.

En 1899, Ferdinand entre au noviciat des passionistes à Paliano. En 1900, âgé de 17 ans, il émet ses voeux de religieux, prenant alors le nom de Grimoualde de la purification. Une joie toute nouvelle s'installe dans son coeur. Au couvent de Ceccano, il suit les études préparant au sacerdoce, et devient un grand admirateur de st Gabriel de l'Addolorata. Deux ans après sa profession religieuse, frappé d'une méningite aiguë il remet tout joyeux sa vie à Jésus, par Marie, et meurt en 1902. Dans ses derniers instants "son visage se mit à resplendir comme le soleil, et ses yeux se fixèrent sur un endroit de la chambre", confièrent les témoins de sa mort. Au même moment, il apparut à Pontecorvo à ses parents, pour les consoler. Grimoualde de la purification fut déclaré bienheureux en 1995.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2015-11-24