Prière et liturgie 19.06.2017

moine.gif

Office des Laudes

INTRODUCTION

V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.

ANTIENNE INVITATOIRE

Approchons-nous de Dieu en rendant grâce.

PSAUME INVITATOIRE : (94)

1Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8« Ne fermez pas votre coeur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10« Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le coeur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

HYMNE : SPLENDEUR JAILLIE DU SEIN DE DIEU

A. Rivière — CNPL

Splendeur jaillie du sein de Dieu,
Lumière née de la lumière,
Avant que naisse l’univers
Tu resplendis dans les ténèbres.

Nous t’adorons, Fils bien-aimé,
Objet de toute complaisance ;
Le Père qui t’a envoyé
Sur toi fait reposer sa grâce.

Tu viens au fond de notre nuit
Pour tous les hommes de ce monde ;
Tu es la source de la vie
Et la lumière véritable.

À toi, la gloire, ô Père saint,
À toi, la gloire, ô Fils unique,
Avec l’Esprit consolateur,
Dès maintenant et pour les siècles.

ANTIENNE

Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore !

PSAUME : 83

2De quel amour sont aimées tes demeures,
Seigneur, Dieu de l’univers !

3Mon âme s’épuise à désirer
les parvis du Seigneur ; *
mon cœur et ma chair sont un cri
vers le Dieu vivant !

4L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison,
et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
tes autels, Seigneur de l’univers,
mon Roi et mon Dieu !

5Heureux les habitants de ta maison :
ils pourront te chanter encore !
6Heureux les hommes dont tu es la force :
des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

7Quand ils traversent la vallée de la soif,
ils la changent en source ; *
de quelles bénédictions la revêtent
les pluies de printemps !

8Ils vont de hauteur en hauteur,
ils se présentent devant Dieu à Sion.

9Seigneur, Dieu de l’univers, entends ma prière ;
écoute, Dieu de Jacob.
10Dieu, vois notre bouclier,
regarde le visage de ton messie.

11Oui, un jour dans tes parvis
en vaut plus que mille.
J’ai choisi de me tenir sur le seuil,
dans la maison de mon Dieu, *
plutôt que d’habiter
parmi les infidèles.

12Le Seigneur Dieu est un soleil,
il est un bouclier ; *
le Seigneur donne la grâce,
il donne la gloire.

Jamais il ne refuse le bonheur
à ceux qui vont sans reproche.

13Seigneur, Dieu de l’univers,
heureux qui espère en toi !

ANTIENNE

Venez ! Montons à la montagne du Seigneur ! Venez ! Allons dans la lumière du Seigneur !

PSAUME : CANTIQUE D'ISAÏE (IS 2)

2Il arrivera dans les derniers jours +
que la montagne de la maison du Seigneur
se tiendra plus haute que les monts, *
s'élèvera au-dessus des collines.

Vers elle, afflueront toutes les nations
3et viendront des peuples nombreux.

Ils diront : “ Venez !
montons à la montagne du Seigneur, *
à la maison du Dieu de Jacob !

« Qu'il nous enseigne ses chemins,
et nous irons par ses sentiers. »

Oui, la loi sortira de Sion,
et de Jérusalem, la parole du Seigneur.

4Il sera l'arbitre des nations
et jugera des peuples nombreux.

De leurs épées, ils forgeront des socs,
et de leurs lances, des faucilles.

Jamais nation contre nation
ne lèvera l'épée ; *
ils n'apprendront plus la guerre.

5Venez, maison de Jacob !
Allons, dans la lumière du Seigneur.

ANTIENNE

Chantez devant la face du Seigneur, car il vient pour juger la terre.

PSAUME : 95

1Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
2chantez au Seigneur et bénissez son nom !

De jour en jour, proclamez son salut,
3racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

4Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
redoutable au-dessus de tous les dieux :
5néant, tous les dieux des nations !

Lui, le Seigneur, a fait les cieux :
6devant lui, splendeur et majesté,
dans son sanctuaire, puissance et beauté.

7Rendez au Seigneur, familles des peuples
rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
8rendez au Seigneur la gloire de son nom.

Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis,
9adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :
tremblez devant lui, terre entière.

10Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Le monde, inébranlable, tient bon.
Il gouverne les peuples avec droiture.

11Joie au ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
12la campagne tout entière est en fête.

Les arbres des forêts dansent de joie
13devant la face du Seigneur, car il vient,
car il vient pour juger la terre.

Il jugera le monde avec justice, *
et les peuples selon sa vérité !

PAROLE DE DIEU : (JC 2, 12-13)

Parlez et agissez comme des gens qui vont être jugés par une loi de liberté. Car le jugement est sans miséricorde pour celui qui n’a pas fait miséricorde, mais la miséricorde se moque du jugement.

RÉPONS

R/ Heureux qui pense au faible et au pauvre :

 * Il obtiendra miséricorde.  

V/ L’homme de bien a pitié, il partage : *

 Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

ANTIENNE DE ZACHARIE

Seigneur, Dieu de l’univers, heureux qui espère en toi !

CANTIQUE DE ZACHARIE (LC 1)

68Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73serment juré à notre père Abraham
de nous rendre sans crainte,

74afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76Et toi, petit enfant, tu seras appelé
prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
et tu prépareras ses chemins

77pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
au chemin de la paix.

INTERCESSION

Dieu notre Maître, nous te supplions :

R/

Que brille sur nous ton visage !

Ouvre les yeux de notre cœur, que nous puissions te connaître.

Délivre-nous du péché par ta puissance.

Garde-nous de craindre ceux qui nous haïssent.

Fais-nous vivre dans la concorde et la paix, ainsi que tous les habitants de la terre.

Accorde à tes enfants la joie et le bonheur.

NOTRE PÈRE

ORAISON

Seigneur, Roi du ciel et de la terre, dirige et sanctifie, ordonne et gouverne aujourd'hui nos cœurs et nos corps, nos pensées, nos paroles et nos actions : fais-nous suivre ta volonté et tes ordres afin qu'ici-bas et pour toujours nous vivions, par ta grâce, libres et sauvés. Toi qui règne.

 
moine.gif

Office des vêpres

INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : Ô DIEU QUI FIS JAILLIR DE L'OMBRE

A. Rivière — CNPL

Ô Dieu qui fis jaillir de l'ombre
Le monde en son premier matin,
Tu fais briller dans notre nuit
La connaissance de ta gloire.

Tu es l’image de ton Père
Et la splendeur de sa beauté.
Sur ton visage, ô Jésus Christ,
Brille à jamais la joie du monde.

Tu es toi même la lumière
Qui luit au fond d’un lieu obscur.
Tu es la lampe de nos pas
Sur une route de ténèbres.

Quand tout décline, tu demeures,
Quand tout s’efface, tu es là !
Le soir descend, tu resplendis
Au cœur de toute créature.

Et quand l’aurore qui s’annonce
Se lèvera sur l’univers,
Tu régneras dans la cité
Où disparaissent les ténèbres.

ANTIENNE

Nos yeux levés vers toi, Seigneur, attendent ta pitié.

PSAUME : 122

1Vers toi j’ai les yeux levés,
vers toi qui es au ciel.

2Comme les yeux de l’esclave
vers la main de son maître, +
comme les yeux de la servante
vers la main de sa maîtresse, *
nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
attendent sa pitié.

3Pitié pour nous, Seigneur, pitié pour nous :
notre âme est rassasiée de mépris.

4C’en est trop,
nous sommes rassasiés *
du rire des satisfaits,
du mépris des orgueilleux !

ANTIENNE

Notre secours est dans le nom du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

PSAUME : 123

1Sans le Seigneur qui était pour nous,
– qu’Israël le redise – +
2sans le Seigneur qui était pour nous
quand des hommes nous assaillirent, *
3alors ils nous avalaient tout vivants,
dans le feu de leur colère.

4Alors le flot passait sur nous,
le torrent nous submergeait ; *
5alors nous étions submergés
par les flots en furie.

6Béni soit le Seigneur *
qui n’a pas fait de nous
la proie de leurs dents !

7Comme un oiseau, nous avons échappé
au filet du chasseur ; *
le filet s’est rompu :
nous avons échappé.

8Notre secours est le nom du Seigneur *
qui a fait le ciel et la terre.

ANTIENNE

Béni sois-tu, notre Père, qui nous as bénis dans le Christ !

PSAUME : CANTIQUE (EP 1).

3Qu'il soit béni, le Dieu et Père
de notre Seigneur, Jésus, le Christ !

Il nous a bénis et comblés
des bénédictions de l'Esprit, *
au ciel, dans le Christ.

4Il nous a choisis, dans le Christ,
avant que le monde fût créé, *
pour être saints et sans péchés devant sa face
grâce à son amour.

5Il nous a prédestinés
à être, pour lui, des fils adoptifs *
par Jésus, le Christ.

Ainsi l'a voulu sa bonté,
6à la louange de gloire de sa grâce, *
la grâce qu'il nous a faite
dans le Fils bien-aimé.

7En lui, par son sang, *
nous avons le rachat,
le pardon des péchés.

8C'est la richesse de sa grâce
dont il déborde jusqu'à nous *
en toute intelligence et sagesse.

9Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, *
selon que sa bonté l'avait prévu dans le Christ :

10pour mener les temps à leur plénitude, +
récapituler toutes choses dans le Christ, *
celles du ciel et celles de la terre.

PAROLE DE DIEU : JC 4, 11-12

Frères, cessez de dire du mal les uns des autres ; dire du mal de son frère ou juger son frère, c’est dire du mal de la Loi et juger la Loi. Or, si tu juges la Loi, tu n’en es plus le fidèle sujet, tu en es le juge. Un seul est à la fois législateur et juge, celui qui a le pouvoir de sauver et de perdre. Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ?

RÉPONS

R/ Heureux qui ne juge pas :
* Il ne sera pas jugé.
V/ Celui qui aime son frère
demeure dans la lumière. *
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

ANTIENNE

Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !

CANTIQUE DE MARIE (LC 1)

47Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent;

51Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

INTERCESSION

Prions Dieu, Maître de l’univers, Père des hommes :

R/ Seigneur, sauve-nous.

Sauve les opprimés.

Prends pitié des petits.

Relève ceux qui tombent.

Montre-toi aux désemparés.

Guéris les malades.

Rassasie les affamés.

Libère les prisonniers.

Fortifie les faibles.

Affermis la foi des timides.

Rassemble tes fils égarés.

NOTRE PÈRE

ORAISON

Dieu de lumière, à l'heure où le soir tombe, nous te prions d'illuminer nos ténèbres et de fermer les yeux sur nos péchés.

 

Hostie 2aEucharistie du jour

Le lundi de la 11e semaine du temps ordinaire

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 6,1-10.

Frères, en tant que coopérateurs de Dieu, nous vous exhortons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de lui.
Car il dit dans l’Écriture : ‘Au moment favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru.’ Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut.
Pour que notre ministère ne soit pas exposé à la critique, nous veillons à ne choquer personne en rien.
Au contraire, en tout, nous nous recommandons nous-mêmes comme des ministres de Dieu : par beaucoup d’endurance, dans les détresses, les difficultés, les angoisses,
les coups, la prison, les émeutes, les fatigues, le manque de sommeil et de nourriture,
par la chasteté, la connaissance, la patience et la bonté, la sainteté de l’esprit et la sincérité de l’amour,
par une parole de vérité, par une puissance qui vient de Dieu ; nous nous présentons avec les armes de la justice pour l’attaque et la défense,
dans la gloire et le mépris, dans la mauvaise et la bonne réputation. On nous traite d’imposteurs, et nous disons la vérité ;
on nous prend pour des inconnus, et nous sommes très connus ; on nous croit mourants, et nous sommes bien vivants ; on nous punit, et nous ne sommes pas mis à mort ;
on nous croit tristes, et nous sommes toujours joyeux ; pauvres, et nous faisons tant de riches ; démunis de tout, et nous possédons tout.

Psaume 98(97),1.2-3ab.3cd-4.

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s'est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d'Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez !

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,38-42.

En ce temps- là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Œil pour œil, et dent pour dent’.
Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.
Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.
À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! »

arton3276-291a5.png

Commentaires

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897), carmélite, docteur de l'Église
Poésies « Vivre d'amour » et « Pourquoi je t'aime, ô Marie » (OC, Cerf DDB 1996, p. 668)

« Laisse-lui encore ton manteau »

Vivre d'Amour, c'est donner sans mesure
Sans réclamer de salaire ici-bas.
Ah ! sans compter je donne, étant bien sûre
Que lorsqu'on aime, on ne calcule pas !
Au Cœur Divin, débordant de tendresse,
J'ai tout donné.... légèrement je cours
Je n'ai plus rien que ma seule richesse :
Vivre d'Amour.

Vivre d'Amour, c'est bannir toute crainte,
Tout souvenir des fautes du passé.
De mes péchés je ne vois nulle empreinte,
En un instant l'amour a tout brûlé !
Flamme divine, ô très douce fournaise,
En ton foyer je fixe mon séjour.
C'est en tes feux que je chante à mon aise (cf Dn 3,51) :
« Je vis d'Amour ! »...

« Vivre d'Amour, quelle étrange folie ! »
Me dit le monde. « Ah ! cessez de chanter,
« Ne perdez pas vos parfums, votre vie :
« Utilement sachez les employer ! »
T'aimer, Jésus, quelle perte féconde !
Tous mes parfums sont à toi sans retour,
Je veux chanter en sortant de ce monde :
« Je meurs d'Amour ! »

Aimer c'est tout donner et se donner soi-même.

lampes-fresque.jpg

Personnel

Voila bien encore un texte qui va à l’encontre des comportements de notre société ! Jésus nous rappelle encore une fois que la justice de notre cœur ne doit pas être celle du monde. Certes les lois humaines sont nécessaires et les tribunaux humains ont leur raison d’être, et Jésus ne les nie pas, mais il nous appelle en tant que ses disciples à aller plus loin, à dépasser la loi des hommes pour arriver à celle du cœur devant Lui !

L’homme n’est pas fait pour vivre éternellement sur la terre, il n’y est que de passage, sa destination finale est la vie éternelle avec Dieu, et cette vie éternelle il la prépare ici bas ! Dès lors, il faut apprendre à ne pas trop s’attacher au choses de la terre en tant que droits et possessions mais à bien s’en servir comme un moyen  d’aller vers le Père ! Et dès lors, tout prenant une autre importance, une autre « couleur », nos comportements deviennent différents ! Et Jésus ici nous en montre l’orientation !

Nul ne peut gérer le profond de notre cœur à notre place. Nul ne peut vivre notre relation à Dieu à notre place …mais justement quelle est notre vraie relation à Dieu ?

 Puissions-nous en ce jour, nous arrêter en vérité sur ce que nous croyons, sur ce que nous vivons, sur ce qui est le plus important au fond de notre cœur. Puissions-nous nous tourner en toute sincérité vers Dieu et voir avec lui de quelle façon nous l’écoutons, de quelle façon nous l’aimons. 

Myriam de Gemma
Juin 2013

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-06-16