Passioniste de Polynésie

Jésus …. Bouddha ?

photomanquante

Le pape François a affirmé à la délégation bouddhiste le 28 mai 2022 que :

« Jésus et le Bouddha étaient des artisans de paix et des promoteurs de la non-violence. »

https://www.vatican.va/content/francesco/en/speeches/2022/may/documents/20220528-buddisti-mongolia.html

 C’est vrai, mais c’est une demi-vérité !

S’il est vrai que Jésus est artisan de paix cela ne l’a pas empêché une fois ou l’autre, de taper du poing sur la table, notamment lorsqu’il chasse les vendeurs du temple.

Ceci pour préciser que, sur le plan humain, la non-violence de Jésus et de Bouddha ne sont pas tout à fait du même ordre, dans leur manière de faire.

Mais, ce qui est bien plus dérangeant dans une telle phrase, surtout si on la sort de son contexte, c’est de mettre Jésus au même rang que Bouddha.

Bouddha ne s’est jamais, à ma connaissance, présenté comme un Dieu, mais comme un grand homme spirituel cherchant la Sagesse et la Paix intérieure.

Jésus lui, se présente comme Dieu et Fils unique de Dieu. Il recherche avant tout le salut des âmes. Et n’oublions pas qu’il est ressuscité !

Bouddha affirme la réincarnation, Jésus affirme le salut après une seule vie.

La foi chrétienne et le bouddhisme ne sont pas compatibles. Ou on est chrétien ou on est bouddhiste.

Vivre ou rechercher la paix ensemble est une chose, mais faire une espèce de syncrétisme est une erreur, une hérésie.

Si le chrétien se doit de respecter les autres dans leur foi, il ne peut toutefois pas adhérer à une autre foi que celle de la Bonne Nouvelle de Jésus.

Il est bien important de comprendre cette nuance, car on ne peut à la fois aller à la messe et aller au temple bouddhiste, on ne peut à la fois prier le Christ et réciter des mantras.

Un chrétien est sensé témoigner de sa foi, avec clarté et vérité. On comprend donc qu’il ne peut à la fois afficher chez lui un crucifix et une statue de Bouddha.  Certes, certaines statues  peuvent paraitre très zen, très belles, mais quelle image renvoient-elles aux personnes qui passent à la maison ou même sur la route et qui les voit ? …. C’est finalement qu’être chrétien et bouddhiste ça ne pose pas de problème. N’est-ce pas là, trahir Jésus ? N’est-ce pas là, permettre aux autres de prendre spirituellement un mauvais chemin ? 

Et que dire de ces chrétiens qui ayant un bouddha chez eux, passent la main sur son ventre pour avoir de la richesse ? N’est-ce pas purement de la superstition ? Et une offense à Dieu  notamment en sa providence ?

Donc, respectons les bouddhistes dans leur foi, mais vivons clairement notre foi chrétienne, et affichons-la sains crainte.  Là se trouve un vrai chemin de paix.

Le syncrétisme lui, n’amène pas à la vraie paix mais à une espèce de foi où tout se mélange et où finalement tout se perd …. C’est la porte ouverte vers une religion mondiale unique !  

Myriam de Gemma

Date de dernière mise à jour : 2022-06-02