Sainte Barbe

Lotto lorenzo stories of stVierge et martyre  (273-290)

Barbe naquit aux environs de Nicomédie. Son père, nommé Dioscore, s'aperçut qu'elle était chrétienne au moment où elle refusa obstinément un riche mariage. Saisi de fureur, il se précipita sur elle pour la transpercer ; mais Barbe s'enfuit. Peu après, la courageuse vierge, découverte dans la retraite où elle s'était cachée, fut amenée à Dioscore, qui la conduisit lui-même à Marcien, préteur de la ville.

Barbe fut frappée d'abord à coups de nerfs. Le lendemain, sa fermeté la fit condamner à être déchirée avec des peignes de fer et brûlée avec des torches ardentes. La douce victime endura tout, le sourire sur les lèvres.

La foule des païens commençait à s'émouvoir d'un si étonnant spectacle. Le juge résolut donc de tenter un supplice plus horrible que tous les autres pour la pudeur de la vierge. Il la fit dépouiller complètement pour lui faire traverser avec ignominie les rues de la ville, pendant que les bourreaux la fouetteraient cruellement. Puis le juge ordonna de lui trancher la tête. Mais Dioscore, son père, s'écria : « C'est à moi de la frapper ! » et saisissant son épée, il tranche la tête de l'innocente victime agenouillée devant lui.

Sainte Barbe est la patronne de tous les corps de métiers qui ont à redouter la foudre ou le feu ; on l'invoque aussi contre la mort subite et imprévue.

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20101204&id=89&fd=0

sépar saints

StebarbeSAINTE BARBE (4 décembre)

Patronne des artilleurs et du génie

La vie de sainte Barbe, martyre à Nicomédie au IIIème siècle, est mal connue. Elle serait la fille d'un riche païen Dioscore. Ce dernier l'enferma dans une tour pour la protéger (d'où les représentations de sainte Barbe tenant une tour), puis voulu l'obliger à un mariage avec un païen. Barbe n'y consentit pas, en raison de ses convictions chrétiennes. Furieux, son père va la persécuter et, finalement, la faire décapiter. Mais alors, justice immanente venue du ciel, la foudre le pulvérisa.

Le culte de la sainte est ancien. Son intercession protégeait de la mort subite. Elle était aussi invoquée contre la foudre et, très tôt, elle fut prise comme patronne par les arquebusiers (c'est le cas, façon attestée, à Florence, dès 1529), puis par les cannoniers, et par tous ceux qui "jouent" avec le feu et les explosifs.

Les artilleurs contemporains, de même que les artificiers, les sapeur et les pompiers du Génie, n'ont fait que s'inscrire dans cette tradition.

Il est à noter que le Génie célébre aussi son grand fondateur, Vauban

http://www.dioceseauxarmees.catholique.fr/saints-patrons.html#SAINTE BARBE (4 décembre)

.

Ajouter un commentaire