Bse María Caridad Brader

Beata carita maria giuseppa carolina brader

Bse María Caridad Brader (1860-1943)

Elle naquit le 14 août 1860 à Kalt-brunn, Saint-Gall (Suisse). Dotée d'une intelligence hors du commun, elle entra à 20 ans à Alstätten au couvent franciscain de clôture "Maria Hilf" et, en 1882, émit ses voeux, recevant le nom de Marie Charité de l'Amour du Saint-Esprit, et fut destinée à l'enseignement. Répondant à la demande de l'Evêque de Portoviejo (Equateur), qui cherchait des volontaires pour travailler comme missionnaires en Equateur, elle partit en 1888 avec ses compagnes vers Chone. 

En 1893, après avoir catéchisé d'innombrables groupes d'enfants, elle fut destinée à la fondation à Túquerres, en Colombie, où elle manifesta son ardeur missionnaire auprès des autochtones, en particulier des pauvres et des marginaux. 

En 1894, elle fonda la Congrégation des Franciscaines de Marie Immaculée, composée de religieuses suisses et colombiennes. Dans son activité apostolique, qui se déroula principalement dans le domaine de l'éducation, elle sut mêler la contemplation et l'action et exhorta ses filles à une préparation académique efficace, unie à un esprit de sainte oraison et dévotion. Ame eucharistique, elle trouva en Jésus Sacrement les valeurs spirituelles qui l'encouragèrent toute sa vie, et s'engagea à obtenir le privilège de l'Adoration perpétuelle diurne et nocturne, qu'elle laissa en héritage à sa communauté. Elle vécut constamment en présence de Dieu et sa devise était:  "Il le veut". 

En tant que Supérieure générale, elle fut guide spirituelle de sa Congrégation de 1893 à 1919 et de 1928 à 1940. 

En 1933, elle reçut l'approbation pontificale de sa Congrégation. 

Elle mourut le 27 février 1943

http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20030323_brader_fr.html

sépar saints

La bienheureuse María Caridad Brader

5. "Nous proclamons, nous, un Christ crucifié... puissance de Dieu et sagesse de Dieu" (1 Co1, 23.24). Dans la deuxième lecture d'aujourd'hui, saint Paul rapporte comment il annonçait Jésus-Christ, y compris à ceux qui attendaient plutôt des prodiges ou de la sagesse humaine. Le chrétien doit toujours annoncer son Seigneur, sans se décourager face aux difficultés, aussi grandes soient elles.

Au cours de l'histoire, de nombreux hommes  et  femmes ont annoncé le Royaume de Dieu. Parmi ceux-ci, il faut mentionner Mère Caridad Brader, Fondatrice des Soeurs franciscaines de Marie Immaculée.

Un jour, la nouvelle bienheureuse quitta son intense vie religieuse dans le couvent de Maria Hilf, dans sa patrie suisse, afin de se consacrer entièrement, tout d'abord en Equateur puis en Colombie, à la mission ad gentes. Avec une confiance illimitée dans la Divine Providence, elle fonda des écoles et des instituts, en particulier dans les quartiers pauvres, et elle diffusa ainsi une profonde dévotion eucharistique.

Sur le point de mourir, elle dit à ses soeurs:  "N'abandonnez pas les bonnes oeuvres de la Congrégation, les aumônes et une grande charité à l'égard des pauvres, une grande charité entre les soeurs, une profonde adhésion aux évêques et aux prêtres". Quelle belle leçon d'une vie missionnaire au service de Dieu et des hommes!

http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/2003/documents/hf_jp-ii_hom_20030323_beatif_fr.html

Ajouter un commentaire