Sainte Marie de Jésus Sacrement Venegas de la TORRE

maria-de-jesus-sacramentado-1.jpg

Religieuse, Fondatrice,  1868-1959

 

Maria Natividad Venegas de la Torre tient sans doute son nom au fait qu'elle est née le jour de la Nativité de la Sainte Vierge, le 8 septembre 1868. Elle est la dernière de 12 enfants. Sa famille vit dans un petit village près de Zapotlanejo dans l'Etat de Jalisco (Mexique), vie qui n'est pas exempte de difficultés, mais il y règne un climat spirituel intense. Elle est confirmée dès l'âge de 4 ans à Guadalajara. Sa fréquentation de la communion eucharistique et ses visites assidues au Saint-Sacrement développent en elle une grande piété, et l'amour qu'elle a pour Jésus la conduira comme naturellement à l'amour du prochain. Très tôt elle se consacre à l'instruction religieuse dans son entourage et elle soigne les pauvres. Elle perd ses parents de bonne heure: sa mère à 12 ans et son père à 19 ans. Elle est confiée à sa tante. Elle ressent une attirance croissante pour la vie religieuse.

Le  8 décembre 1898 en la fête de l'Immaculée Conception, elle entre dans l'association des Filles de Marie. En 1905, sur le conseil de son directeur spirituel, elle suit les exercices de Saint Ignace au terme desquels elle se décide définitivement pour la vie religieuse. On lui propose le Carmel ou les Servantes des Pauvres, mais elle préfère rejoindre une modeste communauté de femmes pieuses qui administrent depuis 1886 un petit hôpital pour les pauvres, fondé à Guadalajara par l'Évêque: l'hôpital de Sacré-Cœur. Elle se révèle une infirmière compétente, serviable, extrêmement charitable.

En 1912, elle est élue "vicaire" et en 1921, supérieure. Elle se distingue par son humilité, la simplicité de ses manières, sa courtoisie envers les sœurs, les malades et toutes les personnes en général. Elle nourrit un respect spécial pour les évêques et les prêtres en qui elle voit la prolongation de Jésus-Christ, Prêtre suprême et éternel. Pour les séminaristes, elle a une sollicitude attentive. En tant que Supérieure générale de sa petite communauté, elle écrit les constitutions. Le nom des Sœurs est "Hijas del Sagrado Corazon de Jesus" (Filles du Sacré-Cœur de Jésus). Son institut est approuvé en 1930. Elle peut alors émettre elle-même ses vœux perpétuels sous le nom de "Maria de Jesus Sacramentado", nom qui traduit bien sa grande dévotion envers Jésus-Eucharistie et Notre-Dame de Guadalupe.

Elle est la première à suivre les Constitutions dans toute leur rigueur. Elle communique à ses filles son amour pour l'Église et les âmes, et son attrait pour une vie de sacrifice. Elle donne à tous le témoignage d'une consécration absolue au servie de Dieu et de l'humanité qui souffre. Elle ne se laisse pas arrêter par la persécution qui sévit à partir de 1926. Au contraire, elle fait de nouvelles fondations dans d'autres Etats de la République. Elle est ainsi l'une des pionnières du "printemps des vocations religieuses" que l'on constate encore de nos jours au Mexique. Jean Paul II la canonise à Rome le 22 mai 2000 avec 26 autres Mexicains. Elle est la première femme canonisée de son pays

http://nouvl.evangelisation.free.fr/maria_de_jesus_sacramentado.htm

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2012-07-16