Bx Odoardo Focherini

Servo di dio odoardo focheriniJournaliste martyr du nazisme 
« Juste parmi les nations »

Odoardo Focherini naît le 6 juin 1907 à Carpi, en Émilie-Romagne. Durant sa jeunesse, il fréquente l'école élémentaire et technique.

En 1924, il participe à un magazine pour les jeunes et en 1928, il entre dans l'Action Catholique de son diocèse.
En 1930, Odoardo épouse Maria Marchesi (1909-1989), avec qui il eut sept enfants. 
En 1934, il a été embauché à l'Assurance Catholique de Vérone, puis il est devenu l'inspecteur de la compagnie d'assurance et a exercé ces fonctions à Modène, Bologne, Vérone et Pordenone.
En 1942, il a commencé ses travaux en faveur des juifs. Puis, à partir de 1943, Odoardo a commencé à collaborer avec Dante Hall, curé de San Martino Spino (province de Modène). Avec lui, il a réussi à créer une organisation souterraine pour y protéger une centaine de juifs.

Le 11 mars 1944, il est arrêté à l'Hôpital de Carpi, alors qu'il y préparait l'évasion d'un juif. Il a été transféré à la prison de San Giovanni in Monte à Bologne. Pendant sa détention, il adressa 166 lettres à sa famille et ses amis.
Après plusieurs transferts dans différents camps de concentration, il a été placé dans celui de Hersbruck, où Odoardo y est mort, le 27 décembre 1944. Peu avant de mourir, il déclara qu’il offrait sa vie pour son diocèse et pour l’action catholique.

En 1955, on lui a décerné la médaille d'or du Mérite de la République italienne.
En 1969, il a été inscrit dans le livre des « Juste parmi les nations » à Yad Vashem.
En 1996, la phase diocésaine du procès en béatification a été lancée, puis la cause est passée à la phase romaine en 1998. Le 10 mai 2012 le pape Benoît XVI l'a déclaré martyr et vénérable.

Odoardo Focherini a été béatifié le 15 juin 2013 à Carpi (dans la province de Modène) sa ville natale. La cérémonie de béatification a été présidée par le card. Angelo Amato S.D.B., préfet de la Congrégation pour la cause des saints, qui représentait le pape François.
« Le bienheureux Odoardo n’a pas hésité à faire passer en premier le bien de ses frères en offrant sa propre vie », a souligné le cardinal.
Durant la seconde guerre mondiale, Odoardo Focherini, grace à une organisation clandestine et à l’appui de la Curie épiscopale, il avait réussi à sauver 105 juifs de la déportation nazie. 


Sources principales : zenit.org ; wikipédia.org  (« Rév. x gpm »).

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20131227&id=17017&fd=0

 

Ajouter un commentaire