Saint Richard

Richard

 

Le 7 février, dans l'église Saint-Fridien de Lucques (Italie) où se trouve son tombeau, on célèbre la fête du saint roi Richard en raison des nombreux miracles qui y furent accordés par son intercession.

Richard, roi des Saxons occidentaux, époux d'une parente de saint Boniface, fut dépossédé de ses états, à moins qu’il n’abdiquât volontairement. Toujours est-il que, laissant sa fille, Walburge, en Angleterre, il embarqua, avec ses deux fils, Winebald et Willibald, à Hamble-Haven pour aller en pèlerinage à Rome. On mentionne souvent leur passage en France, singulièrement à Rouen ; en février 722, ils arrivèrent à Lucques où le roi Richard mourut subitement.

Le roi Richard est généralement représenté debout, revêtu de ses insignes ; à ses pieds, sont disposés sa couronne, un collier, un livre et, souvent, un chapelet. Il arrive qu'on le montre en habit de pèlerin, guérissant un estropié, ou encore se livrant aux travaux de labourage, voire entouré de ses deux fils : saint Winebald (Winebaud), fêté le 18 décembre, qui devint abbé de Heindenheim et saint Willibald (Guilbaud), fêté le 7 juillet, qui devint évêque de Eischtœdt. Sa fille, sainte Walburge (Gauburge), qui était restée en Angleterre, passa en Allemagne sur les instances de saint Boniface et de son frère Willibald ; elle devint la première abbesse de Heidenheim ; elle est fêtée le 25 février.

L'Eglise fait mémoire, au 6 février, d'un autre roi, d'un autre royaume des Saxons occidentaux (Wessex), contemporain de saint Richard mais plus célèbre que lui, le saint roi Ina ; grâce aux récits de Guillaume de Malmesbury et de Henri Huntington, a laissé le souvenir d'un illustre guerrier, sage législateur et grand bienfaiteur de l'Eglise. Après les lois du royaume de Kent, on lui doit le plus ancien spécimen de la législation anglo-saxonne. Il abdiqua, après trente-sept ans de règne, en 725 et s'en fut habiter à Rome où il mourut. L'ancienne Angleterre connut des saints rois martyrs : Edwin (Northumbrie, + 632), Sigebert (Est-Anglie, + vers 635), Oswald (Northumbrie, + 643), Oswin (Deira, + 651), Anna (Est-Anglie, + 654), Alfwold (Northumbrie, + 789), Ethelbert (Est-Anglie, + 794), Edmond (Est-Anglie, + vers 870), Edouard le Martyr (+ 978) ; l'ancienne Angleterre connut aussi des saints rois confesseurs : Ethelbert (Kent, + 614), Sebbe (Essex, + 693), Ethelred (Mercie, + 704), Ceolwulf (Northumbrie, + 737), Edgard (Wessex, + 975), Edouard le Confesseur (+ 1066).

http://missel.free.fr/Sanctoral/02/07.php

 

Ajouter un commentaire