Saint SPIRE ou Exupère

spire.jpg

Au X siècle, les chanoines de la cathédrale de Bayeux firent venir au château de Palluau (Gâtinais) les reliques de saint Spire (ou Exupère), premier évêque de Bayeux1, pour éviter leur profanation par les troupes barbares du duc Richard I de Normandie2. Quatre-vingts ans plus tard, pour accueillir ces reliques insignes, Haymond, comte de Corbeil3, et sa femme, Elisabeth, firent bâtir à Corbeil une église collégiale du titre de Saint-Spire où furent attachés un abbé et douze chanoines pour chanter l'office. Le comte Haymond de Corbeil fut enseveli dans cette église. Au commerncement du XII siècle, la ville et le comté de Corbeil, cédés par Hugues Du Puiset4, devinrent terre du domaine royal, et les chanoines se mirent sous la protection du roi Louis VI le Gros qui agrandit leurs biens et leurs privilèges qui furent confirmés par le pape Célestin III, en 1196.

En 1262, saint Louis qui passa quelques temps à Corbeil où il reçut le roi Jacques I d'Aragon, ne manqua pas de vénérer les reliques de saint Spire et de saint Loup qui étaient enfermées dans une vieille châsse, couvertes d'étoffe de soie et d'une peau de cerf. En 1317, le corps de saint Spire fut transféré dans une châsse précieuse, ornée des statues du roi Louis X le Hutin et de sa seconde femme, Clémence de Hongrie5. Il y eut procession solennelle jusqu'au pont du Tremblay, dont la mémoire était faite tous les ans, le dimanche précédent les Rogations (sixième de Pâques) : à leur retour de procession, les châsses demeuraient découvertes dans l'église pendant dix jours pleins. Saint-Spire qui avait déjà été incendiée et relevée en 1140, brûla de nouveau en 1318, et fut reconstruite six ans après où l'on refit aussi la statue tombale du comte Haymond.

Louis XI suivit à Saint-Spire la procession de la Fête-Dieu de 1479. François I et Louise de Savoie assistèrent à la procession en l'honneur de Saint-Spire, faite le 16 août 1519. En 1613, Anne d'Autriche a été témoin de la guérison d'un enfant paralytique.

L'église Saint-Spire est devenue la première cathédrale du diocèse de Corbeil-Essonnes.


1 Avec les reliques de saint Spire, le comte Haymond fit aussi transporter à Palluau celles de saint Regnobert (disciple et successeur de saint Spire) et quelques autres dont celles de saint Loup (quatrième évêque de Bayeux).

2 Richard I sans Peur, fils de Guillaume Ier Longue-Epée, fut duc de Normandie de 942 à 996. Comme il n'avait que dix ans à la mort de son père, et le roi carolingien Louis IV d'Outremer entreprit de lui enlever son duché qu'il ne garda qu'avec le secours du roi Harald de Danemark. Par la suite, Richard favorisa l'avénement d'Hugues Capet dont il avait épousé la sœur, Emma.

3 Haymond, comte de Corbeil, était fils d'Osmon le Danois, tuteur du duc Richard I de Normandie.

4 Hugues Du Puiset, issu d'une puissante lignée féodale des riches plaines de la Beauce, se moquant des excommunications, « dévorait, dit Suger, toutes les terres ecclésiastiques du pays. » En 1111, virent requérir, à Melun, contre lui la justice du Roi le comte de Chartres, l'archevêque de Sens, les évêques de Chartres et d'Orléans, les abbés de Saint-Denis, de Fleury, de Saint-Aignan, de Saint-Père de Chartres et de Saint-Jean-en-Vallée. Trois fois le château du Puiset fut assiégé, pris et brûlé par les troupes royales. Hugues, mis au ban, solennellement dépouillé de ses possessions, emprisonné même dans la tour de Château-Landon, ne s'avoua jamais vaincu. Mis en liberté sous serment, il son donjon, noua des alliances avec les ennemis du Roi et recommença ses méfaits, « chien furieux que les coups et la chaîne exaspèrent et qui mord et déchire avec d'autant plus de rage tous ceux qu'il a le malheur de rencontrer » (Suger). Traqué une dernière fois (1118) il perce d'un coup de lance le sénéchal Anseau de Garlande dont le Roi pleura longtemps la perte. Libéré contre le comté de Corbeil qu'il avait hérité, il part en Terre Sainte, et meurt en route.

5 Ces châsses furent ouvertes et réparées en 1454 et en 1619, puis détruites pendant la Révolution.

http://missel.free.fr/Sanctoral/08/01.php

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2015-08-01