06 janvier

Saint abo of tiflis

Saint Abo de Tiflis

martyr à Tiflis (Tbilissi) en Géorgie (✝ 786)

Né à Bagdad dans la seconde moitié du VIIIe siècle, élevé comme musulman, il servit Nersès, prince de Géorgie retenu à Bagdad. Lorsque celui-ci fut libéré, Abo le suivit en Géorgie, en apprit la langue et la culture et, impressionné par les chrétiens, découvrit les Saintes Écritures et se convertit. Il ne put recevoir le baptême que plus tard quand Nersès dut s'enfuir au nord du Caucase, réfugié chez les Khazars. C'est lors du retour en Géorgie, à Tiflis, qu'Abo, ayant publiquement déclaré sa foi, fut arrêté fin 785. Au bout de 10 jours d'emprisonnement, de jeûne et de prières, il fut décapité.
Selon les paroles du synaxaire oriental: "Quand on lui enleva les chaînes, il arracha sa tunique et, nu comme au baptême, les bras en croix et le visage plein de joie, il tendit son cou sous l'épée en invoquant le Christ."

Sant andrea corsini b

Saint André Corsini 

il naquit à Florence, et fit profession chez les Carmes le 6 janvier 1301. Il mourra en ce même jour d’Epiphanie, en 1373. Il avait commencé, comme St Augustin, par “une vie libertine”,mais, comme lui, fut converti par sa sainte mère. Il mourut évêque de Fiesole, cité voisine de Florence.

San carlo da sezze c

Saint Charles de Sezze MACCHIONE

Jean Charles (Giancarlo) MACCHIONE
Nom de religion: Charles de Sezze
Pays: Italie
Naissance: 1613  à Sezze Romano (Latium)
Mort: 06.01.1670  à Rome
Frère lai Franciscain  .  Portier, sacristain, etc. Favorisé de dons mystiques, consulté par les Papes, stigmatisé.
Béatification: 1882  à Rome  par Léon XIII
Canonisation: 12.04.1959  à Rome  par Jean XXIII

Martyrologe Romain : À Rome, en 1670, saint Charles de Sezze, religieux de l’Ordre des Mineurs. Contraint depuis son enfance de gagner sa nourriture quotidienne, il amenait ses compagnons à l’imitation du Christ et des saints. Enfin, comme il le désirait, revêtu de l’habit franciscain, il se consacra à l’adoration devant l’autel du saint Sacrement.

Saint Erminold

(✝ 1121)

Abbé du monastère bénédictin de Lorch sur le Rhin, puis de Brufling, non loin de Regensburg. Il sut résister aux prétentions de l'empereur Henri V. Peu après, il fut tué par une horde de conjurés contre lui

Saint Félix

Martyrologe Romain : À Nantes, en 582, saint Félix, évêque, qui manifesta son zèle en réalisant d’importants travaux pour le bien de son peuple, en construisant l’église cathédrale et en veillant avec constance à l’évangélisation des populations rurales.

Bx Frédéric d'Arras

moine de Saint-Vaast d'Arras (✝ 1020)

Fils de Godefroi de Verdun, après avoir donné ses biens à l'Eglise et fait un pélerinage en Terre Sainte, il fut d'abord simple religieux dans le monastère de Saint-James, à Verdun, puis prévôt de l'abbaye de Saint-Vaast d'Arras

Bse Gertrude Van Oosten

béguine près de Delft en Hollande (✝ 1358)

D'origine paysanne, elle fut d'abord domestique. Fiancée, elle vit une rivale la supplanter. Délaissée, elle sut pardonner. C'est alors qu'elle devint béguine près de Delft en Hollande. Le Jeudi Saint 1340, elle fut marquée des stigmates du Christ, aux mains, aux pieds et au côté. Elle en demeura si faible que, durant les 18 dernières années de sa vie, elle ne pouvait se déplacer que difficilement

San giovanni de ribera k

Saint Jean de RIBERA

Espagne . Naissance: 1532  à Séville
Mort: 06.01.1611  à Valence
 Evêque de Badajoz (?). Archevêque de Valence en 1569.
Béatification: 1796  à Rome  par Pie VI
Canonisation: 12.06.1960  à Rome  par Jean XXIII

Né à Séville en 1532 d'une famille haut placée, Juan de Ribera reçoit une pieuse éducation et fréquente avec succès l'université de Salamanque. Ordonné prêtre, il est nommé évêque de Badajoz, puis peu après, archevêque (et même vice-roi) de Valence. Il entretient amitié et correspondance avec S. Charles Borromée. S. Pie V lui-même le tient en haute estime. D'abord découragé devant l'état de son diocèse, il s'emploie à mettre en pratique le Concile de Trente. C'est un évêque modèle, doué de hautes qualités humaines, intellectuelles, morales. Prédicateur inlassable auprès du peuple, il favorise le culte eucharistique. Son œuvre est durable et il laisse après lui un séminaire florissant. Il meurt le 6 janvier 1611, après avoir occupé le siège de Valence pendant quarante-deux ans. Il est l'un des plus illustres représentants du "siècle d'or" de l'Espagne.

Martyrologe Romain : À Valence en Espagne, l’an 1611, saint Jean de Ribera, évêque, exerçant également les fonctions de vice-roi de Catalogne et de Naples. Il fut un dévot de la sainte Eucharistie et un défenseur de la vérité catholique, il instruisit son peuple par des institutions durables.

Bx Machar

Martyrologe Romain : À Wurtzbourg en Franconie, l’an 1153, le bienheureux Machar, abbé, qui fut le premier supérieur du monastère des Irlandais en cette ville.

Sainte Macre

martyre à Fismes (✝ v. 287)

A Fismes en Champagne, sur le territoire de Reims, sainte Macre, martyrisée sous le préfet Rictovaire durant la persécution de Dioclétien. Gravement mutilée, elle mourut dans sa prison.
Au propre du diocèse de Reims, on fête le 6 janvier Sainte Macre, vierge et martyre, jeune chrétienne de Reims, martyrisée à Fismes vers l'an 300.

Mélaine de Rennes

Il fut de son vivant évêque de Rennes. Il évangélisa la région et l'abbaye bénédictine qui prit son nom, perpétua son culte. Une localité perpétue également sa mémoire : Saint-Mélaine.

San pier tommaso

Saint Pierre Thomas

Martyrologe Romain : À Famagouste dans l’île de Chypre, en 1366, le trépas de saint Pierre Thomas, évêque de Constantinople, de l’Ordre des Carmes, que le pape Innocent VI envoya en Orient avec la mission de légat.

Santa raffaella maria del sacro cuore rafaela porras y aillon

 Sainte Raphaelle Marie PORRAS Y AYLLON

Raphaelle (Raphaèle) PORRAS Y AYLLON 
Prénom: Nom de religion: Raphaelle-Marie du Sacré-Cœur  .   Espagne
Naissance: 01.03.1850  à Pedro-Abad (Cordoue - Andalousie)
Mort: 06.01.1925  à Rome
Religieuse - Fondatrice
Béatification: 18.05.1952  à Rome  par Pie XII
Canonisation: 23.01.1977  à Rome  par Paul VI

Raphaëlle Porras y Ayllon est née le 1er mars 1850 près de Cordoue en Andalousie. A 19 ans, après la mort de son père, elle entre dans la société française de Marie-Réparatrice à Cordoue, avec sa sœur Pilar.  Incomprise,lle quitte sa communauté (elle n'avait pas encore prononcé ses vœux) et part à Madrid fonder, sous le contrôle des Jésuites, « Les esclaves du Sacré-Cœur » qui prendra par la suite le nom de « Ancelles du Sacré-Cœur », dont elle est la première supérieure en 1887. L 'objectif de cette congrégation est le culte public du Saint-Sacrement associé à l'éducation des jeunes filles et à la formation des laïcs à la spiritualité.  A la suite de dissensions, Persécutée par sa propre sœur, Raphaëlle-Marie quitte sa charge de supérieure et se retire dans leur maison romaine pour les 32 dernières années de sa vie qu'elle passe dans le silence, l'humilité et l'oubli, jusqu'à sa mort, le 6 janvier 1925.  Raphaëlle-Marie Porras y Ayllon a été béatifiée le 18 mai 1952 à Rome par le Vénérable Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958) et canonisée à Rome, le 23 janvier 1977, par le Serviteur de Dieu Paul VI (Giovanni Battista Montini, 1963-1978).

Raymondpenafort

Saint Raymond de Peñafort

Maître général des Dominicains (✝ 1275)

Ce Catalan est professeur de philosophie à l'Université de Barcelone et décide de se rendre à Bologne, la plus grande université de droit de son temps, pour y étudier puis enseigner le droit civil et canonique. Le pape Grégoire IX qui savait détecter les gens intelligents, lui confie la rédaction d'une "Somme des cas pénitentiaux", puis celle des "Décrétales" qui serviront de Code de Droit canonique à l'Eglise Catholique romaine jusqu'en 1917. Il rencontre alors saint Dominique de passage à Bologne et, dès son retour à Barcelone, il entre dans l'ordre des Dominicains à 47 ans. Il en deviendra le Maître Général et encourage l'apostolat de ses frères auprès des Juifs et des Musulmans qui sont en Espagne. Préoccupé par l'Islam, il encourage saint Thomas d'Aquin à écrire "la Somme contre les Gentils" et fonde simultanément l'ordre de Notre-Dame-de-la-Merci pour la libération des chrétiens captifs des Sarrasins. C'est un esprit indépendant, et l'on raconte même que le roi ayant voulu le retenir dans l'île de Majorque, saint Raymond étendra son manteau sur la mer et la traversera ainsi jusqu'à Barcelone (cette légende fait de lui le saint patron des véliplanchistes). Prétextant son grand âge, il demande à être relevé de la charge de Maître de l'Ordre, ce qui ne l'empêchera pas de mourir centenaire. 

Ritaamadadejesus

Bse Rita Amada de Jesus

Fondatrice de l’Institut des Sœurs de Jésus Marie Joseph (✝ 1913)

Rita Amada de Jesus (Rita Lopes de Almeida) (1848-1913)
Religieuse portugaise fondatrice de l’Institut des Sœurs de Jésus Marie Joseph, pour les petites filles pauvres et abandonnées, béatifiée le 28 mai 2006, Viseu (Portugal)
Née Rita Lopes de Almeida en 1848, Rita Amada de Jesus (Rita Aimée de Jésus) fonde en 1880 l’Institut des Sœurs de Jésus-Marie-Joseph pour l’éducation des petites filles pauvres avec de grandes difficultés dues au climat politique de l’époque.
Elle insuffle à ces établissements l'amour des enfants, des jeunes, la famille et de la dignité des femmes dans la ligne de la spiritualité de la Sainte Famille de Nazareth.
A la suite de la persécution de l'Église à partir de 1910, des sœurs émigreront au Brésil... Au Portugal, l'institut redémarre depuis 1935.
Des paroisses et des rues portent son nom au Portugal et jusqu'à Sao Paulo où ses sœurs ont ouvert des instituts...

Sainte Wiltrude

veuve, abbesse (✝ v. 986)

ou Biletrudis
Duchesse de Bavière, à la mort de son mari Bertold de Bavière, elle fonda vers 976 le couvent bénédictin de Bergen près de Neuburg sur le Danube et en fut la première abbesse. Elle était réputée pour son habileté artistique et artisanale.

Santa basilissa

Saints Julien et Basilisse

Martyrologe Romain : À Antinoé en Thébaïde, au IVe siècle, les saints Julien etBasilisse, martyrs.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-01-03