13 janvier

Saint Abdallah

Martyr à Cordoue (✝ 852)

Martyrisé avec Saint Gumesinde ou Gomez.
Martyrisé à Cordoue pour avoir confessé la foi chrétienne face à l'Islam

Saint Agrice

Martyrologe Romain : À Trèves en Allemagne, vers 330, saint Agrice, évêque, qui transforma en église un palais offert par sainte Hélène.

Bx Amédée d’Hauterive.

A Bonnevaux, mémoire du bienheureux . Il était entré là avec son fils Amédée, futur évêque de Lausanne, dont il confia l’éducation aux moines de Cluny. Il contribua par ses largesses et par son travail, à quatre fondations de Bonnevaux : Mazan, Montpéroux, Léoncel et Tamié, défrichant, plantant, acquérant... puis, craignant d’être considéré comme le fondateur et de recevoir ainsi sa récompense, il retournait, l’âme en joie, à son monastère de Bonnevaux. Il mourut le 14 janvier 1150.

Saint Bernon de Cluny

il fonda en 910 l’abbaye de Cluny sur les terres que lui donna Guillaume-le-Pieux, duc d’Aquitaine.

Bernon, naquit en Bourgogne vers le 850. Il devint l'abbé de Baume, dans le Jura, et donna l'habit à St Odon en 909. L'année suivante il fonda sur les terres de Guillaume le Pieux, duc d'Aquitaine, l'abbaye de Cluny, car les invasions normandes chassèrent les moines des bords de la Loire.

Dans la charte de fondation, il fut stipulé que « les moines du futur monastère, placé sous la Règle de saint Benoît, chercheraient à jamais les merveilles d'un entretien avec le ciel. »

Saint Eléazar

Moine au monastère de Solovski (✝ 1656)

Fils d'un marchand de Koselsk en Russie du Nord, il entra au monastère de Solovski, sur la Mer Blanche, dans une petite île déserte prise dans les glaces la plus grande partie de l'année. Il assistait chaque dimanche et fêtes à la Divine Liturgie, mais le reste du temps n'avait que la présence de Dieu pour règle de sa vie

Saint Elien 

(Eilan, Allan) (6ème s.)

saint ermite de Cornouailles ou de Bretagne, il a donné son nom à Llanellian dans l'Anglesey et à Llannelian dans le Denbigshire. Il aurait été de la famille de saint Ismaël

Beato emilio szramek a

Bx Émile Szramek

Martyrologe Romain : Au camp de concentration de Dachau en Bavière, en 1942, le bienheureux Émile Szramek, prêtre de Katovice et martyr. Quand la Pologne fut occupée par le régime nazi, durant la seconde guerre mondiale, il fut déporté de manière inhumaine dans ce camp pour avoir défendu la foi au Christ devant les persécuteurs et y mourut par suite des mauvais traitements
Saint Énogat 

évêque d'Aleth (✝ 631)

Moine puis abbé à Saint Méen en Bretagne, 4ème successeur de Saint Malo comme évêque d'Aleth (aujourd'hui Saint Servan près de saint Malo) en 628

 Sainte Glaphyre

martyre à Amasée (✝ v. 324)

Esclave de l'épouse de l'empereur Licinius, elle s'enfuit pour préserver sa virginité et se réfugia auprès de saint Basilée, évêque d'Amasée dans le Pont. Arrêtée et condamnée à mort, elle mourut en chemin vers le lieu prévu pour son éxécution

San goffredo di cappenbergSaint Godefroid de Cappenberg

Martyrologe Romain : Au monastère d’Ilbenstadt en Germanie, l’an 1127, saint Godefroid, Comte de Cappenberg, il voulut transformer son château en monastère, contre le gré des siens, et après avoir reçu de saint Norbert l’habit canonial, s’adonna avec ardeur au soin des pauvres et des malades.

Sant ilario di poitiers

Saint Hilaire de Poitiers

Évêque de Poitiers et Père de l'Église
(301-368)

Quelques écrits 

Bx Hildemar

Aumônier de la cour de Guillaume le Conquérant (✝ 1097)

Il avait suivi la fortune de Guillaume le Conquérant lequel, pour le récompenser, en fit l'aumônier de la cour. A la mort de Guillaume, il retourna dans sa Belgique natale et c'est là que nous le retrouvons quelques années plus tard, converti, ermite dans les forêts picardes. Un chef de brigands, on ne sait pourquoi, se fit passer pour vouloir être aussi ermite et, dans la nuit du lendemain, poignarda Hildemar et les deux compagnons qui étaient avec lui en prière.

Saint Irénarque de Rostov

Reclus au monastère des saints-Boris-et-Gleb (✝ 1616)

Originaire de la région de Iaroslav en Russie, il entra au monastère des saints-Boris-et-Gleb à Rostov-Veliki. Si grand était son amour de l'ascèse qu'il vivait reclus dans sa cellule, portant de lourdes chaînes de fer, ne dormant que deux à trois heures par nuit, répétant d'une manière incessante "la prière de Jésus". Il resta ainsi dans sa cellule jusqu'au jour de sa mort à 69 ans, et fut enterré dans le tombeau qu'il avait lui-même creusé.

Saint Kentigern

Martyrologe Romain : À Glasgow en Écosse, l’an 603, saint Kentigern, évêque et abbé, qui établit son siège épiscopal en cette ville et y réunit, dit-on, une grande foule de moines selon la manière de vivre de l’Église primitive.

Saint Léonce

évêque de Césarée (4ème s.)

Saint Grégoire de Nazianze parle de lui au jour des funérailles de son père. Saint Athanase d'Alexandrie en fait son éloge public. L'histoire retient aussi qu'il ordonna évêque saint Grégoire l'Illuminateur qui vint en Arménie et baptisa le roi Tiridate qui, devenu chrétien, voulut que le christianisme fût la foi de son royaume

Saint Longis

Abbé de la Boisselière dans le Maine (✝ v. 653)

Né en Suisse de parents païens, il reçut le baptême en Auvergne. Devenu prêtre, il gagne la région du Mans où il fonde un monastère. Une localité porte encore son nom : Saint Longis-72600

Saint Maxime

Originaire de Lampsaque (✝ 1365)

Originaire de Lampsaque sur les rives de la mer de Marmara, il se fit moine à 17 ans dans un monastère de la Thrace. Lors d'un pèlerinage à Constantinople, il fut appelé par le patriarche saint Athanase à rester dans la ville. Mais, pour garder son humilité, il simula la folie, s'exposant à la dérision publique devant la Grande Eglise de Sainte Sophie. De là, il retourna au Mont-Athos. Il devint, là aussi, la risée de quelques moines qui se moquaient de ses visions. Mais bientôt saint Grégoire le Sinaïte, restaurateur de la vie hésychaste, le décida à vivre d'une manière moins insensée. Saint Maxime obéit et c'est ainsi qu'il vécut les dernières années de son existence terrestre, dans la prière et l'austérité

 Saint Pierre de Capitolias

Martyrologe Romain : À Capitolias (*) en Palestine, l’an 713, saint Pierre, prêtre et martyr. Accusé devant Walid, chef des Sarrasins, d’avoir prêché la foi du Christ dans les rues, on lui coupa la langue, les mains et les pieds et, cloué sur une croix, il consomma le martyre qu’il avait ardemment désiré.

 (*) village situé à quelques kilomètres du lac de Tibériade et à 100 km au sud de Damas.

San remigio di reims

Saint Remi de Reims

Martyrologe Romain : Au 13 janvier au martyrologe romain : À Reims, vers 530, la naissance au ciel de saint Remi, évêque, qui, après avoir lavé le roi Clovis dans la fontaine baptismale et l’avoir initié aux sacrements de la foi, il convertit au Christ le peuple des Francs. Il quitta cette vie, célèbre par sa sainteté après plus de soixante ans d’épiscopat. (En France, sa mémoire est célébrée le 15, jour de sa mise au tombeau.)

Beata veronica da binasco b

Bse Véronique Negroni (Binasco)

 Religieuse chez les Augustines à Milan

 Saint Vivence

Prêtre (✝ 400)

Prêtre et disciple de saint Hilaire qu'il accompagna durant son exil en Orient. Ses reliques se trouvent à Poitiers

 Sainte Yvette (ou Jutte)

Recluse (1158-1228)
Née à Huy près de Liège, elle fut mariée à 13 ans et eut 3 enfants.
Veuve à 18 ans, elle se dévoua alors aux lépreux puis, une fois ses enfants élevés, elle fut recluse dans une cellule accolée à l'église de Huy en Belgique.

Yvonne

En 1228, à Huy, près de Liège, mariée à 13 ans, mère de 3 enfants. Veuve à 18 ans elle se dévoua au service des lépreux, vivant “sous les lois cisterciennes” pendant les 36 dernières années de sa vie.

 Saints Hermyle et Stratonice

Martyrologe Romain : À Singidunum en Mésie, vers 310, les saints martyrs Hermyle et Stratonice, qui, après de terribles tourments, furent jetés dans le Danube sous l’empereur Licinius.

Saints Gumesinde et Serdieu

Martyrologe Romain : À Cordoue, en Andalousie, vers 852, les saints martyrs Gumesinde, prêtre, et Serdieu, moine. Pour avoir confessé devant les princes et les juges maures qu’ils étaient chrétiens, ils furent décapités.

santi-martiri-vietnamiti-andrea-dung-lac-e-compagni-1.jpg

Saints Dominique Pham Trong (An) KhamLuc (Cai) Thin et Joseph Pham Trong (Cai)Ta

Martyrologe Romain : À Nam Dinh au Tonkin, en 1859, les saints martyrs Dominique Pham Trong (An) KhamLuc (Cai) Thin, son fils, et Joseph Pham Trong (Cai)Ta, qui, sous l’empereur Tu Duc, préfèrèrent subir les tortures et la mort plutôt que de fouler aux pieds la croix.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-01-14