22 janvier

 Saint Alphonse Leziniana

Dominicain Espagnol (✝ 1745)
Ce dominicain espagnol était le compagnon de saint François Gil. Il était né à Tortosa en Espagne. Envoyé aux Philippines puis au Tonkin (Vietnam), il évangélisa avec beaucoup de persuasion. Il fut ensuite emprisonné plusieurs années et décapité à Checo, sous le règne de l'empereur Tinh-Doanh. Il fut canonisé en 1988.

Sant anastasio magundat

Saint Anastase

Martyr en Assyrie (✝ 628)

Il était le fils d'un mage perse, mage de profession à l'époque où Chosroès, roi des Perses, mit à sac la Ville Sainte de Jérusalem (614) et emporta avec lui les reliques de la Passion retrouvées par sainte Hélène. Anastase était militaire et découvrit peu à peu le christianisme et Jésus-Christ. Il quitta l'armée, se rendit en Syrie auprès d'un orfèvre persan qui était chrétien et qui le catéchisa. Baptisé à Jérusalem, il ne tarda pas à se faire moine. A quelque temps de là, il partit pour Césarée de Palestine où se trouvait une garnison perse dont il voulut retirer les soldats de la magie à laquelle ils s'adonnaient. Arrêté et chargé de chaînes, refusant de renier Jésus-Christ, il fut condamné à transporter les pierres pour construire la forteresse. Puis, avec d'autres chrétiens de la ville, il fut reconduit vers la Perse. Un jour, durant la route, les soldats de l'escorte le suspendirent par une main, attachant à l'autre une lourde pierre et le laissèrent ainsi pendant quinze jours, entretenant ses douleurs en le faisant boire et manger, avant de l'étrangler.

Martyrologe romain
À Bethsaloé en Perse, l’an 628, la passion de saint Anastase, moine et martyr. Après de nombreux tourments qu’il avait endurés à Césarée de Palestine, il fut encore éprouvé par les nombreux supplices que lui infligea le roi des Perses Chosroès. Il fut enfin étranglé près du fleuve, après soixante-dix compagnons, et décapité.

 Saint Antiochius

moine de la laure de Saint Saba (✝ v. 630)

Antiochos, Antiochus ou Antioche.
Originaire de Galatie, il devint moine au monastère de Saint-Sabas à Jérusalem où il fut témoin de la terrible et cruelle invasion perse en 614. Il en décrivit les massacres, les destructions et le vol des reliques de la Passion, en particulier la Sainte Croix, emportée en Perse. A l'intention des moines chassés de leurs monastères et privés de bibliothèques par les Perses, il rédigea un volume de 130 chapitres où il résuma des citations des Saintes Ecritures, des textes des Pères de l'Eglise et diverses prières. Il en composa même plusieurs qui sont encore récitées aux Complies dans les liturgies orientales.
Moine de la célèbre Laure de Saint Saba, proche de Jérusalem, il est autant célèbre par sa sainteté que par son érudition, fêté le 22 janvier ou le 24 décembre.

 Beato antonio della chiesaBx Antoine Della Chiesa

Prêtre de l'Ordre de saint Dominique (✝ 1459)
Il sut allier un grand souci de la vie monastique avec une prédication qui le conduisit sur bien des routes. Il était très indulgent pour la faiblesse humaine, redonnant à chacun force et courage. Il mourut à Côme en Lombardie. Son culte fut confirmé en 1819.

Martyrologe romain
À Côme en Lombardie, l’an 1459, le bienheureux Antoine della Chiesa, prêtre dominicain, qui rétablit la vie régulière dans un certain nombre de couvents de son Ordre, recherchant avec indulgence la fragilité humaine et la corrigeant avec fermeté.

Saint Barnard 

ou BernardArchevêque de Vienne, en Isère (✝ 841)
Originaire de la région de Lyon, il se marie et vit à la cour de l'empereur Charlemagne. D'accord avec sa femme, après sept ans de vie commune, il distribue ses richesses familiales pour les pauvres et pour l'édification de deux monastères à Ambronay-01500 et à Romans-26100 et se consacre à Dieu au monastère d'Ambronay, en Bresse. Devenu archevêque de Vienne sur le Rhône, en 810, il devient l'un des personnages les plus influents de son temps, n'ayant jamais quitté les relations qu'il s'était faites à la cour impériale. En 837, il fonde l'abbaye de Romans et c'est là qu'il retourna à la maison du Père. 

Martyrologe romain
"Né vers 780, dans une noble famille lyonnaise, Barnard servit dans les armées de Charlemagne et se maria pour répondre au désir de son père. Après la mort de ses parents, il fonde l’abbaye d’Ambronay, en Bugey, où il se fait admettre quelques années plus tard et en devient l’abbé.
Le siège étant vacant, en 810, il est évêque de Vienne et il fonde, aux limites de son diocèse, le monastère qui est à l’origine de la ville de Romans et qu’il établit en l’honneur des saints apôtres. Il aimait y séjourner. Il y est mort le 22 janvier 841. Son culte y perdure." 
"Durant tout le haut Moyen-âge, les abbayes jouent un rôle essentiel dans le développement des campagnes. Les moines défrichent les terres incultes. L’Église prend la défense des pauvres contre les puissants, accueille les indigents, transmet le savoir, enseigne et approfondit la théologie chrétienne. Dans notre diocèse, Saint Barnard fonde l’abbaye d’Ambronay, qui aujourd’hui, plus de mille ans après, abrite un festival de musique baroque parmi les plus réputés. Les Chartreuses de Portes, de Saint Sulpice, de Sélignac, de Seillon, de Meyriat, d’Arvières, de Montmerle, contribuent à civiliser et enrichir nos contrées. Aujourd’hui, neuf siècles après leur fondation, deux de ces chartreuses sont encore des lieux de prière, où des moines partagent leur vie entre l’oraison solitaire, le travail intellectuel et manuel, la célébration de l’office divin. Les chartreux prient pour tous les hommes. ils se font solitaires parce qu’ils se veulent solidaires de nos joies et de nos souffrances." 
Au monastère de Romans, près de l’Isère, dans les Alpes, en 844, la mise au tombeau de saint Barnard, évêque de Vienne. Après avoir quitté la cour et les armées de Charlemagne pour la milice du Christ, il distribua aux pauvres les biens reçus en héritage et construisit deux monastères, à Ambournay d’abord, puis, devenu évêque, dans son diocèse, à Romans, où il mourut.

Saint Blidran 

 

Blidranus ou Blidramme évêque de Vienne (✝ v. 679)Son nom est mentionné sur plusieurs documents à partir de 677 et sa signature se trouve sur les actes d'un concile local en 678.

 

Saint Britwold

Bertwald ou Beorhtwald.Evêque de Ramsbury (✝ 1045)
Moine de l'abbaye de Gladstonebury, nommé évêque de Ramsbury en 1005

San domenico di sora aSaint Dominique

En 1031,  bénédictin de Sora en Campanie. 

Moine bénédictin à Sora en Italie, il se fit ermite. Mais son rayonnement lui attira tant de disciples qu'il dût fonder plusieurs communautés monastiques. Il nous est connu par trois lignes d'une chronique de Léon, cardinal d'Ostie, qui écrivait de lui, en 1301, que saint Dominique de Sora était l'auteur d'innombrables miracles.

Martyrologe romain

À Sore dans le Latium, en 1034, saint Dominique, abbé, qui construisit des monastères dans diverses régions d’Italie et en remit d’autres, par son esprit de réforme, dans une vie régulière.

San gaudenzioSaint Gaudence 

évêque de Novare (✝ 418)
Fils de parents idolâtres, il fut élu évêque de Novare (Italie) et consacra toute sa vie à la conversion des infidèles.

Martyrologe romain
À Novare au Piemont, avant 418, saint Gaudence, qui est tenu pour le premier évêque de ce siège.

Bx Gauthier de Bierbeck, 

En 1206, hôtelier de l’abbaye d’Himmerod et très dévot à Notre Dame.

cistercien (✝ 1222)

Né en Belgique, il était militaire et participait à des tournois. Une légende dit que, pendant qu'il était à la messe, Dieu envoya un autre chevalier qui lui ressemblait au tournoi auquel il devait participer. Il devint cistercien au monastère d'Hemmerode où, devenu hôtelier, il avait le don de réconcilier ceux qui étaient divisés par la discorde et attirait de nombreux visiteurs à embrasser la vie monastique grâce à son affabilité et à sa délicatesse.

Guillaume chaminade 001

Bx Guillaume Joseph Chaminade

Guillaume Joseph  CHAMINADE
Nom de religion: Guillaume Joseph
Pays: France
Naissance: 1761  à Périgueux ;dernier-né à Périgueux, d’une famille de 13 enfants,
Mort: 22.01.1850  à Bordeaux
Prêtre - Religieux - Fondateur
Prêtre en 1785. Réfractaire. 3 ans d'exil à Saragosse (1797-1800). Apostolat à Bordeaux en s'occupant spécialement de ceux qui sont en marge de l'Eglise.  Fondateur de  “la famille marianiste” : l’Institut féminin des “Filles de Marie” en 1816, et l’année suivante, sa branche masculine “La société de Marie” “ou Marianistes”. “C’est Jésus-Christ, disait-il, qui inspire l’amour qu’Il a Lui-même pour sa Mère”. 
Béatification: 03.09.2000  à Rome  par Jean Paul II

 Bx Guillaume Patenson

prêtre et martyr en Angleterre (✝ 1592)
Originaire de Durham en Angleterre, il fit ses études au séminaire de Reims pour devenir prêtre et retourner dans son pays. Durant sa détention, il réconcilia plusieurs prisonniers avec l'Église catholique. Condamné à la peine capitale, il fut pendu puis écartelé à Tyburn-Londres durant le règne d'Élisabeth I.

Martyrologe romain
À Londres, en 1592, le bienheureux Guillaume Patenson, prêtre et martyr. Sous la reine Élisabeth Ière, il fut condamné à mort à cause de son sacerdoce; en prison, il réconcilia avec l’Église catholique six de ses co-détenus et il acheva son martyre à Tyburn par la pendaison et le démembrement.

Saint Joseph le Cretois 

(✝ 1669) Confié dès son jeune âge à un monastère d'Héraklion en Crète, il y étudia les Belles-lettres et les Saintes Ecritures. Il mena une vie détachée de la terre. Quand il n'était pas dans l'église, il allait visiter Jésus-Christ chez les pauvres et les malades, leur donnant le peu qu'il possédait.

Beato giuseppe nascimbeni aBx Joseph Nascimbeni 

Italie .  Naissance: 22.03.1851  à Tori di Benaco (Vérone)
Mort: 21.01.1922  à Castelletto del Garda
Prêtre - Fondateur .  Ministère paroissial. Fonde avec la bienheureuse Marie Dominique Mantovani   l'Institut des Petites Sœurs de la Sainte Famille pour soutenir son action pastorale.
Béatification: 17.04.1988  à Vérone  par Jean Paul II

fondateur de l’Institut des Petites Sœurs de la Sainte Famille (✝ 1922)
Une vie toute simple au service de l'Église et de l'éducation des jeunes. Originaire de Vérone en Italie du Nord, il devint prêtre en 1874. Il fonda l'Institut des Pauvres Sœurs et de la Sainte Famille et termina sa vie comme curé d'une humble paroisse, à Castelletto en Vénétie. Il fut béatifié en 1988.

Martyrologe romain
À Castelletto del Garda aux confins de la Vénétie, en 1922, le bienheureux Joseph Nascimbeni, prêtre, fondateur de l’Institut des Petites Sœurs de la Sainte Famille.

Ladislas

Bx Ladislas BATTHYANY STRATTMANN

Ladislas (László) BATTHYÁNY - STRATTMANN
Pays: Hongrie - Autriche
Naissance: 28.10.1870  à Dunakiliti (Hongrie)
Mort: 22.01.1931  à Vienne
 Laïc – Père de famille – Médecin .  Epouse la comtesse Marie-Thérèse Coreth en 1898. Médecin en 1900. Fonde un hôpital à Kittsee, puis un autre dans sa nouvelle résidence de Körmend (1920). Ophtalmologiste, il soigne les pauvres gratuitement tout en éduquant chrétiennement ses 13 enfants.
Béatification: 23.03.2003  à Rome  par Jean Paul II

Laura vicuna 3

Bse Laura VICUÑA

Laïque au Chili - Argentine
Naissance: 05.04.1891  à Santiago du Chili
Mort: 22.01.1904
 Elle perd son père à 2 ans. Sa mère émigre en Argentine et vit avec le propriétaire de la ferme o elle est domestique. Laura est élevée par des Sœurs de Marie-Auxilliatrice à Junin de los Andes. 1901 première communion. 1902 Confirmation. Elle désire entrer chez les sœurs. Avant de mourir, elle révèle à sa mère qu'elle avait offert sa vie pour sa conversion. Sa mère se convertit aussitôt, et Laura meurt en disant "Merci, Jésus, Merci, Marie, je meurs contente". – ‘Colle Don Bosco’ est le village natal de Don Bosco
Béatification: 03.09.1988  à Colle Don Bosco (Piémont)  par Jean Paul II

Sainte Lufthilde 

ermite (✝ v. 850) Elle serait devenue ermite, à Luftelberg dans la région de Cologne (Allemagne) où elle est vénérée, à la suite d’un conflit avec sa belle-mère, qui lui reprochait sa trop grande charité envers les pauvres.

Saint Macaire de Zhabin 

(✝ 1623)  Il reconstruisit le monastère orthodoxe de Zhabin que les attaques des armées polonaises et des armées tatares avaient détruit. Il en fut l'higoumène et, vers la fin de sa vie, il se retira ermite, dans la région de Tula en Russie.

Saint Manuel 

martyr (✝ v. 813)  à Andrinople en Bulgarie, et ses compagnons martyrs, les saints Georges Debelt, Léon Nicani et trente sept autres qui confirmèrent par leur mort la vérité de la foi qui était la leur, sous le règne d'Omurtag, roi de Bulgarie.

Beata maria manciniBse Marie Mancini 

moniale dominicaine (✝ 1431)
Elle vécut à Pise en Toscane. Elle fut d'abord épouse et mère de famille. Mariée à douze ans, mère de deux enfants, elle devint veuve à seize ans. Remariée, elle perdit son second époux huit ans plus tard. Grande était sa miséricorde pour les pauvres. Devenue moniale dominicaine, elle réalisa pleinement sa vocation de contemplative et de mystique.

Martyrologe romain
À Pise en Toscane, l’an 1431, la bienheureuse Marie Mancini. Deux fois veuve, ayant perdu tous ses enfants, elle institua, avec les encouragements de sainteCatherine de Sienne, la vie commune au monastère de Saint-Dominique qu’elle dirigea pendant dix ans.

Saint Oulph 

(3ème s.) On pense qu'il serait né non loin d'Arcis-sur-Aube en Champagne, qu'il aurait été martyrisé et les chrétiens donnèrent son nom à leur village. Depuis, une localité conserve sa mémoire en Champagne : Saint-Oulph-10170.

Saint Vincent de Digne 

Deuxième évêque de Digne (✝ 380)  Deuxième évêque de Digne. Il était originaire d'Afrique et faisait partie d'une des premières équipes missionnaires envoyées pour évangéliser la Provence.

Vincent pallotti 001

Saint Vincent Pallotti

 Italie .  Naissance: 21.04.1795  à Rome
Mort: 22.01.1850
Prêtre - Fondateur  . Prêtre en 1818, lancé dans l'apostolat par Gaspar de Buffalo . Il organise une société sacerdotale sans vœux mais avec promesses: la Société de l'Apostolat catholique ou "Pallotins" (1835).
Béatification: 22.01.1950  à Rome  par Pie XII
Canonisation: 20.01.1963  à Rome  par Jean XXIII

Saint Vincent Pallotti, né en 1795, est un "prêtre romain" digne de ce nom par sa charité multiforme et son zèle pastoral. Il crée notamment une école d'agriculture et des cours du soir pour les ouvriers. Il comprend que tout chrétien est appelé à être apôtre au lieu de se contenter d'une obéissance louable mais passive à la hiérarchie. C'est pourquoi il est, avec cent ans d'avance, le "précurseur de l'Action Catholique" selon l'expression de Pie XI. Il organise en 1835 une société sacerdotale sans vœux mais avec promesses: la Société de l'Apostolat catholique, ou "Pallotins". Elle animait des groupes de laïcs lancés dans toutes sortes d'apostolats. Un jour d'hiver, après avoir donné son manteau à un pauvre, il prend froid et meurt âgé de 55 ans. C'était le 22 janvier 1850.

San valerio

 Saint Valère

Martyrologe Romain : On commémore saint Valère, évêque de Sarragosse qui prit part au premier Concile d’Elvire et, conduit à Valence avec saint Vincent, fut condamné à l’exil.

St Vincent

Saint Vincent Martyr

diacre de l’Eglise de Valence en Espagne, brûlé vif sous Dioclétien : il avait été ordonné par l’évêque Valère qui, vieux et embarrassé de la langue, ne pouvait prêcher : Vincent suppléait...et quand le vieillard comparut devant le gouverneur Dacien, c’est encore lui qui attesta leur foi commune et périt à sa place. Valère fut seulement banni. Le diacre St Vincent est pour l’Espagne ce que St Laurent est pour Rome et St Etienne (le premier diacre) pour Jérusalem. Il est aussi le patron des vignerons. 

 Saints François Gil et Matthieu Alphonse

dominicains espagnols martyrs au Tonkin (✝ 1745)

"C'est au cours de la persécution de 1744 que furent martyrisés François Gil de Frederich et Matthieu-Alphonse Leziniana. Tous deux espagnols, ils avaient reçu leur formation apostolique à Manille, avant d'être envoyés au Tonkin. Ils avaient l'un et l'autre 42 ans quand ils furent arrêtés et jetés en prison ; là, dans la mesure où leurs gardiens le leur permettaient, ils continuèrent leur ministère apostolique auprès des chrétiens qui venaient les visiter. François fut condamné à mort, Matthieu à la prison perpétuelle, mais il insista pour partager le sort de son frère et tous deux furent décapités le 22 janvier 1745, en exhortant les chrétiens à demeurer fidèles."
(source: Saint François Gil de Frederich et les bienheureux martyrs du Tonkin, 1744-1883)
Ils font partie des martyrs du Vietnam (+1745-1862) canonisés en 1988 (béatifiés par saint Pie X en 1906).
Martyrologe romain
Au Tonkin , en 1745, les saints martyrs François Gil de Federich et Matthieu Alonso de Leziniano, prêtres dominicains. Sous le règne de Trinh Doanh, après avoir prêché l’Évangile sans discontinuer et même dans les chaînes, ils furent frappés du sabre, allant glorieusement à la mort pour le Christ. 

 Saints Ingenoc, Doetval et Eumael

Princes de Bretagne, compagnons de Saint Winnoc de Wormhout (7ème s.)

Le roi Hoël III et son épouse Pritelle, mariés vers 590, eurent 16 garçons et 6 filles: Le saint roi Judicaël (Gicquel), Saint Judoc (Josse), Saint Winnoc (Gwenneg), Saint Eumaël (Quadanoc), Saint Doetval (Dozhwal), Saint Ingenoc (Indgaznog), Saint Salomon (Gozel)... Pour les filles Sainte Eurielle (Uriell) et Sainte Onnen. On imagine la ferveur et la piété qui pouvaient régner dans cette famille royale.
Saint Ingenoc, Saint Doetval, Saint Eumael, Princes de Bretagne, Compagnons de Saint Winnoc de Wormhout - 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-01-20