24 janvier

Saint Babylas

évêque d’Antioche au 3e siècle, et martyr. Eusèbe, son panégyriste, le fait mourir dans sa prison, mais St Jean Chrysostome pense qu’il fut décapité

Martyrologe Romain : À Antioche de Syrie, l’an 250, la passion de saint Babylas, évêque. Durant la persécution de Dèce, il glorifia Dieu à plusieurs reprises par ses souffrances et ses tourments, puis termina sa noble vie dans les fers, avec lesquels il voulut que son corps fût enseveli. Avec lui, dit-on, souffrirent aussi trois enfants, savoir : Urbain, Prilidien et Épolone, qu’il avait formés dans la foi du Christ.

Evêque et martyr à Antioche (✝ 250) et ses compagnons les saints Agapios et Timothée, originaires d'Antioche. Babylas était devenu prêtre à Rome et avec deux de ses disciples, il s'enfuit en Sicile pour échapper à la persécution. Ils y furent arrêtés et martyrisés par décapitation.

EbertramSaint Bertran

Abbé (7ème s.)

Ebertram, Ebertramne, Bertrand ou Bertran.
Fêté dans le diocèse de Cambrai où il fut abbé d'un monastère. Il accompagna saint Omer dans ses courses apostoliques.
Normand d'origine (Coutances) moine à Luxeuil, compagnon des saints Mommelin et Bertin avec lesquels il fonda l'Abbaye de Saint Bertin (près de St Omer), vers 658-659, Saint Omer étant l'évêque du lieu (Therouanne à l'époque). Il devint le premier abbé co-fondateur avec St Mommelin de l'Abbaye de St Quentin en Vermandois. 

Saint David d'Arménie

martyr (✝ 694)

Fils d'un père perse et d'une mère arménienne de religion musulmane qui demeuraient en Perse centrale, il fit campagne en Arménie dans l'armée perse. Retrouvant les racines de son peuple et admirant sa foi, il prit la décision de se convertir. Il eut l'accord du gouverneur. Il vécut ainsi en paix jusqu'à l'âge de soixante ans. Vint un nouveau gouverneur en 693, fanatiquement hostile aux chrétiens. Il somma David de revenir à l'Islam. Devant son refus, il le condamna à mourir crucifié.
(Père de famille, il fut martyrisé à Dwin en Arménie lors de l'occupation et des persécutions des musulmans.) fêté le 23 décembre en Orient et le 24 janvier en Occident.

DavidbatisseurSaint David le Bâtisseur

roi en Géorgie (✝ 1125)
L'Église latine le fête, dans son martyrologe, le 24 janvier et les Églises d'Orient le 26 janvier. Il était roi d'Ibérie, c'est-à-dire la Géorgie intérieure et roi d'Abkhazie, région maritime qui connut très tôt des communautés chrétiennes. David multiplia les monastères qui furent des foyers culturels importants, conservant la tradition d'Antioche, multipliant les manuscrits, transmettant les Pères de langue syriaque. Saint David est l'un des plus grands rois de la Géorgie. Il mourut au monastère de Guelati qui renaît depuis quelques années après avoir été détruit durant l'occupation soviétique.

(Le roi David IV, en Géorgie dans le Caucase, a donné à son peuple le témoignage d'une foi intense, d'un grand amour de la justice et d'un grand courage contre les ennemis perses. Il édifia le célèbre monastère de Guélati où il finit ses jours.)

Sant essuperanzio

Saint Exupérance

Martyrologe Romain : À Cingoli dans le Picenum, au Ve siècle, saint Exupérance, évêque

Saint Félicien

Martyrologe Romain : À Foligno en Ombrie, saint Félicien, qui est tenu pour le premier évêque de cette région.

Franoisdesales1

 Saint Francois de Sales 

évêque et Docteur de l’Eglise.

Bx Guasacht

(4ème s.) Evêque de Longford ou Granard en Irlande, converti par Saint Patrick. Il était le fils de Maelchu, maître de Saint Patrick quand celui-ci était esclave en Irlande

Saint Jean de Kazan

(✝ 1529) Pris en otage à Nijni-Novgorod par les Tatars, il n'était qu'un enfant. Il subit de violentes pressions pour se convertir à l'Islam. Il refusa malgré les tortures et fut décapité par les Tatars qui ne tinrent pas compte de son jeune âge

 Saint Léobard ou Libert

Reclus à Marmoutier (✝ 593) 

Cet auvergnat, dans sa jeunesse, ne connut point de soucis matériels. Il se laissait vivre tout en étudiant les belles-lettres. Mais il ne songeait pas au mariage. Aussi quand son père lui proposa une belle jeune fille, il se borna à prolonger les fiançailles pour ne pas avoir à s'opposer à son père, qui, sur ces entrefaits, mourut. Léobard fit cadeau de sa fiancée à son frère et s'en fut en pèlerinage au tombeau de saint Martin à Tours. C'est là qu'il fit connaissance de saint Grégoire de Tours, l'historien, son compatriote auvergnat qui devint pour toujours son ami. Il trouva son bonheur dans la solitude, installé dans une grotte, passant les vingt-deux dernières années de sa vie dans la prière et les études des Saintes Écritures. Pour gagner sa vie, il fabriquait des parchemins. Pour se cultiver, il avait à sa disposition la riche bibliothèque de son ami. Pour vivre l'Évangile, il réconfortait les âmes affligées.

Martyrologe romain
À Tours, vers 693, saint Léobard, qui vécut en reclus dans une cellule proche de Marmoutier, avec l’éclat d’une abstinence et d’une humilité admirables.

MacedoinelivredessaintsermitesSaint Macédoine

ermite (✝ 430)
ou Macédone.
Il vécut près de 70 ans en ermite près d'Antioche. L'évêque l'ayant ordonné prêtre de force, saint Macédoine obéit, mais il se montra si maladroit dans les rites des Saintes Liturgies qu'on le laissa repartir dans sa chère solitude. L'historien Théodoret qui le connaissait nous rapporte que, durant ces liturgies, il restait en extase.

Saint Manchan 

(✝ v. 653) Abbé du monastère de Liath-Manchain, en Irlande, le martyrologe romain célèbre en particulier ses commentaires de l'Ecriture Sainte.

 Saint Marcolin de Forlì

Religieux dominicain (✝ 1397)

Moine de l'ordre des prêcheurs au couvent de Forlì (Italie du Nord), il se dévouait aux tâches humbles et à la prière, au service des pauvres et au soin des enfants.
Déclaré bienheureux en 1756.

Marie poussepin ph1

Bse Marie Poussepin.

 Femme avisée, elle transforma  l’entreprise familiale déficitaire en manufacture, procurant ainsi l’aisance à son village natal, Dourdan, en Ile de France. Plus tard elle fonde une communauté dominicaine - actuellement basée à Tours - “pour l’utilité des paroisses, pour instruire les filles et servir les pauvres malades”. Elle meurt le 24 janvier 1744.

Naissance: 14.10.1653  à Dourdan
Mort: 24.01.1744  à Sainville-en-Beauce
Béatification: 20.11.1994  à Rome  par Jean Paul II

Saint Néophyte le Reclus 

(✝ 1183)
Originaire de Chypre à l'époque des croisades, il se retira à Paphos après plusieurs pèlerinages en Terre Sainte. Là dans des grottes, avec des disciples, il y vécut dans l'ascèse la plus grande. Saint Néophyte a laissé un grand nombre d'écrits ascétiques, hagiographiques et des homélies pour de nombreuses fêtes de l'année liturgique.

Saint Paul Chong

(✝ 1840)

Jeune martyr coréen, à Séoul.

Beata paola gambara costa c 1Bse Paule Gambara Costa

Martyrologe Romain : À Binaco dans le Piémont, en 1515, la bienheureuse Paule Gambara Costa, veuve. Membre du Tiers-Ordre de Saint François, elle supporta avec patience un mari violent, le conduisit à la conversion et exerça toujours de manière remarquable la charité envers les pauvres.

Veuve (✝ 1515) Originaire de Brescia en Italie du Nord, elle épousa à douze ans un jeune noble qui la maltraitait. Il s'opposait à ses œuvres de charité, un peu exagérées sans aucun doute, et la trompait sans vergogne. Tertiaire de l'Ordre franciscain, elle transforma lentement son époux avec une grande patience. Elle mourut épuisée par les pénitences qu'elle s'imposait. Son culte fut confirmé en 1845.

Saint Sabinien ou Savinien

Martyrologe Romain : Au pays de Troyes, saint Sabinien, martyr.

Martyr à Rilly, près de Troyes en Champagne (✝ 275)
Martyr à Rilly, près de Troyes en Champagne, à l'époque des persécutions de l'empereur Aurélien. Il était grec, originaire de Samos, selon la tradition. Jeté en prison, il convertit plusieurs de ses gardiens qui devinrent aussi des témoins de la foi par leur martyre. Après eux, Savinien fut mis à nu pour qu'aucune partie de son corps n'échappe aux coups des grosses cordes qui le déchiquetaient. Et comme il résistait toujours, le juge le couronna d'un casque rougi au feu, puis le fit décapiter.

Saint Suran

(6ème s.) Sa sainteté fleurit au temps de l'invasion des Lombards. Abbé d'un monastère à Sora, en Italie méridionale, il fut victime de l'hospitalité donnée à des réfugiés qui l'assassinèrent pensant trouver chez lui un peu d'argent. 

Beato timoteo giaccardoBx Timothée GIACCARDO

 Joseph GIACCARDO
Nom de religion: Timothée (Timoteo)P
ays: Italie
Naissance: 1896
Mort: 24.01.1948  à Rome
Prêtre  .   Premier prêtre de la Société Saint-Paul fondée par Don Alberione pour l'apostolat par les médias, et le disciple le plus proche du fondateur.
Béatification: 22.10.1989  à Rome  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : À Rome, en 1948, le bienheureux Timothée Giaccardo, prêtre. Membre de la Pieuse Société de Saint-Paul, il forma un grand nombre de disciples pour l’annonce de l’Évangile dans le monde en utilisant les moyens opportuns de communication sociale.

Saint Zosime 

(6ème s.) Originaire de Tyr en Phénicie, il nous a laissé des recueils d'enseignements spirituels pleins de sagesse. Il était doux et patient, compréhensif à toute détresse morale et spirituelle. Il séjournait au monastère de Saint Gérasime près du Jourdain en Palestine.

Bx Guillaume Ireland, et Jean Grove

Martyrologe Romain : À Londres, en 1679, les bienheureux Guillaume Ireland, prêtre jésuite, et Jean Grove, son domestique. Accusés faussement du crime de trahison sous le roi Charles II, ils subirent le martyre pour le Christ à Tyburn.

martyrs en Angleterre (✝ 1679)
Guillaume Ireland était originaire du Lincolnshire en Angleterre. Après des études au séminaire anglais de Saint-Omer, il entra dans la Compagnie de Jésus. Arrêtés pour un soi-disant complot papiste contre le roi Charles II, ils furent tous deux pendus à Tyburn-Londres puis écartelés selon la tradition. Ils furent béatifiés en décembre 1929.

Beato vincenzo wincenty lewoniuk e compagniBx Vincent LEWONIUK et douze compagnons

Pays: Pologne
Naissance:
Mort: 24.01.1874  à Pratulin (Pologne)
Etat: Laïc - Martyr du Groupe des 13 martyurs de Pologne 1874
Béatification: 06.10.1996  à Rome  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : À Pratulin dans la région de Siedlce en Pologne, l’an 1874, les bienheureux martyrs Vincent Lewoniuk et douze compagnons: les bienheureux Daniel Karmasz, Luc Bojko, Barthélemy Osypiuk, Onuphre Wasiluk, Philippe Kiryluk, Constantin Bojko, Michel-Nicéphore Hryciuk, Ignace Franczuk, Jean Andrzejuk, Constantin Lukaszuk, Maxime Hawryluk, Michel Wawrzyszuk. , qui ne se laissèrent ébranler ni par les menaces ni par les séductions, ne voulurent pas se séparer de l’Église catholique et enfin, après avoir refusé de livrer les clés de l’église paroissiale, furent tués ou blessés à mort, sans défense.

martyrs ukrainiens (✝ 1874)
Les 13 martyrs de Pratulin, béatifiés par Jean-Paul II le 6 octobre 1996, catholiques uniates ukrainiens, furent tués le 24 janvier 1874 pour ne pas avoir voulu renoncer à leur foi. Les catholiques uniates tirent leur nom de l'Union de Brest-Litovsk (1595-1596), qui marqua le retour des orthodoxes habitant sur le territoire polonais au sein de l'Église de Rome, tout en conservant leur propre liturgie et hiérarchie. Ils furent systématiquement persécutés par le régime russe, par refus d'adhérer à l'orthodoxie. Le curé de Pratulin fut destitué par les autorités, tandis que ses paroissiens, au lieu de fuir, s'agenouillèrent autour de l'église et se mirent à chanter des cantiques, avant de subir le martyre aux mains des soldats russes. Béatifiés par Jean-Paul II en 1996.

"Je rends grâce à Dieu pour l'élévation à la gloire des autels de vos frères, qui offrirent le témoignage suprême à Pratulin. Aujourd'hui, tous ensemble, nous nous trouvons devant leurs reliques et leur icône et nous fixons leur exemple lumineux d'une foi simple, sincère et sans limites."
Discours de Jean-Paul II lors de la visite de l'église des Pères Basiliens à Varsovie le 11 juin 1999.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-01-20