25 janvier

St paul conversionConversion de saint Paul

 Sur le chemin de Damas, cet évènement, qui se situe vraisemblablement en l’année 37, fut décisif pour le développement de l’Eglise ; aussi est-il raconté 3 fois dans les Actes; il est l’exaucement de la prière de St Etienne pour son bourreau. Sans doute fut-il accueilli au Paradis par St Etienne, qu’il remercia pour sa prière; et St Etienne répondit en remerciant Paul pour ses cailloux ! C’est l’illustration du dogme de la Communion des Saints. En ce jour, Paul expérimenta la puissance de la grâce “capable de faire bien au-delà de tout ce que nous pouvons demander ou même imaginer”; il découvrit aussi que le Vivant de Pâques s’identifie avec les chrétiens : “Pourquoi Me persécutes-tu ?”

Saint Agilée ou Agileus

martyr à Carthage (✝ v. 300)
Chrétien d'Afrique du Nord, Saint Augustin prononça un sermon sur lui au peuple, dans sa basilique au jour de sa fête.

Saint Amarin ou Amarinus

moine martyr (✝ 676) o.s.b.
abbé d'un monastère dans les Vosges alsaciennes, compagnon de martyre de saint Prix, évêque de Clermont.

Martyrologe romain
La ville de Saint-Amarin doit son existence à la fondation d'un petit monastère par saint Amarin au 7e siècle - église paroissiale Saint-Projet, Saint-Amarin à Saint-Amarin (68)

La vallée de Saint-Amarin en Alsace perpétue son nom.
Au VIIè siècle le moine Amarinus (+ en 674 à Volvic), venant de Luxeuil, fonde un couvent en un lieu appelé "Doroangus" (herbage sur la Thur). Une petite cité se crée autour du couvent. Au début du IXè siècle la vallée devient propriétaire de l'Abbaye de Murbach. Le nom de Saint-Amarin est cité pour la première fois en 1135. Une collégiale est construite entre 1050 et 1100 et les chanoines y résident jusqu’à leur transfert à Thann en 1441. Un mur d’enceinte est érigé entre 1240 et 1260 laissant la collégiale hors les murs (emplacement de l’église actuelle). 

Chez les Arvernes, en 676, les saints Prix, évêque, et Amarin, homme de Dieu, qui furent tous deux mis à mort par les chefs de la cité.

Sant anania di damasco aSaint Ananie 

 Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Ananie, le disciple du Seigneur qui baptisa, à Damas, Paul après sa conversion.

Bx Antoine de Mondola

Ermite de Saint Augustin (✝ 1450)
Originaire des Marches d'Ancône en Italie, il entra dans l'Ordre des Ermites de Saint Augustin à la suite de son ami, saint Nicolas de Tolentino. Son culte a été confirmé en 1759. 

Martyrologe romain
À Amandola dans les Marches, en 1450, le bienheureux Antoine Migliorati, prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint Augustin.

Beato antonio migliorati da amandola cBx Antoine Migliorati

Martyrologe Romain : À Amandola dans les Marches, en 1450, le bienheureux Antoine Migliorati, prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint Augustin.

Beato antonio swiadek aBx Antoine Swaldek

A Dachau, en 1945,  prêtre polonais, dont le zèle apostolique attira sur lui l’attention de l’occupant nazi. Avec d’autres prêtres il fut gardé en otages, pour faire pression sur le Vatican

Martyrologe Romain : Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1945, lebienheureux Antoine Swiadek, prêtre de Gniezno et martyr. Pendant la seconde guerre mondiale, alors que la Pologne était soumise au régime nazi, il fut arrêté, pour avoir défendu la foi, et mourut des sévices subis en déportation.

prêtre, martyr à Dachau (✝ 1945) Antoine Swiadek (1909-1945), prêtre polonais dans le diocèse de Gniezno, martyr à Dachau, béatifié par Jean-Paul II, le 13 juin 1999, à Varsovie

Saint Apollos

(4ème s.) Il était ermite en Egypte quand éclata la persécution de l'empereur Julien l'Apostat. Mis aux fers, il fut libéré et devint un oracle pour tous ceux qui venaient à lui pour écouter ses enseignements et partager sa joie spirituelle.

Beata arcangela girlani aBse Archangèle Girlani

Martyrologe Romain : À Mantoue en Lombardie, l’an 1495, la bienheureuse Archangèle Girlani, vierge, de l’Ordre du Carmel, prieure du couvent de Parme et fondatrice de celui de Mantoue

carmélite (✝ 1495) Religieuse carmélite à Parme, elle fonda un monastère à Mantoue à la demande de la famille des Gonzague. Elle en fut la première prieure, exemple vivant d'humble perfection. Son culte fut confirmé en 1864. 

Sant artema

Saint Arthème

Martyrologe Romain : À Pouzzoles en Campanie, saint Arthème, martyr.

Martyr (✝ 304) Écolier de Pouzzoles, il aurait été tué par ses camarades païens au moyen de plumes métalliques*. Cette légende n'a pas empêché le martyrologe romain de l'insérer dans ses listes. Il a bien existé, et c'est tout ce que l'on peut affirmer.

* les 'plumes' métalliques étaient des styles: un bout pointu pour graver la cire, un bout aplati pour effacer en re-étalant la cire; la plume (d'oie) ne sera utilisée que avec l'apparition de l'encre.

Saint Auxence

martyr à Constantinople (✝ 1720) Venu de l'Epire en Grèce jusqu'à Constantinople, il fut d'abord fourreur. Puis il s'engagea dans la marine turque. Accusé d'avoir renié l'Islam, il s'enfuit pour se cacher à Constantinople où il conduisait une petite barque de pêche. Un jour qu'il se rendait au port, il fut reconnu par ses anciens compagnons matelots qui le traitèrent de renégat de l'Islam. Traîné devant le tribunal, il maintint qu'il était chrétien, ce pourquoi il fut condamné à être décapité. Il avait trente ans.

San bretannioneSaint Bretannion

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Bretannion, évêque de Tomes en Scythie, au IVe siècle, qui brilla par sa sainteté admirable et son zèle pour la foi catholique, sous l’empereur arien Valens auquel il opposa une énergique résistance.

évêque de Tomes en Scythie (4ème s.) 
évêque en Asie Mineure qui, devant son peuple rassemblé dans sa cathédrale, sut tenir tête à l'empereur en confessant la foi de Nicée sur la divinité du Verbe Incarné.

Saint Castin

Sénateur à Rome (✝ 237) Riche sénateur de Rome, il se fit baptiser à la suite d'une guérison qu'il attribue à saint Cyriaque. Elu évêque d'Argyropolis, il transféra son siège à Byzance qui n'était pas alors une capitale impériale.

Saint Dimitrios le Skevophylaxe

Diacre à Constantinople (8ème s.)
Diacre à Constantinople. Le synaxaire et le martyrologe n'en disent rien de plus.

Skevophylaxe = gardien des vases et ornements sacrés.

Beato manuel domingo y solBx Emmanuel DOMINGO Y SOL

Emmanuel (Manuel) DOMINGO Y SOL
Pays: Espagne
Naissance: 01.04.1836  à Tortosa (Tarragone)
Mort: 25.01.1909
Prêtre - Fondateur .  Prêtre en 1860, il fonde en 1883 la Fraternité des prêtres diocésains ouvriers du Sacré Cœur. Il est appelé "Saint apôtre des vocations sacerdotales" et "Mosen Sol".
Béatification 29.03.1987  à Rome  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : À Tortosa en Espagne, l’an 1909, le bienheureux Emmanuel Domingo y Sol, prêtre, qui fonda la « Société des Prêtres ouvriers » pour favoriser les vocations sacerdotales.

fondateur de la Société des Prêtres ouvriers ( 1909)
Né à Tortosa en Catalogne espagnole, il fut l'apôtre de la jeunesse. Pour elle, il construisit un centre sportif et culturel, fonda le premier journal catholique destiné aux jeunes et, en 1873, ouvrit une maison pour recevoir les pauvres séminaristes. Toujours préoccupé d'une meilleure formation sacerdotale, il fonda à Rome en 1892 le Collège pontifical espagnol de Rome. A sa mort, sa confrérie dirigeait huit collèges vocationnels et huit séminaires diocésains. Il fonda également trois congrégations de religieuses.

Saint Eochod

Moine écossais (7ème s.)
ou Eucadie, moine écossais disciple de saint Colomban. Il fut l'un des grands évangélisateurs de l'Ecosse. On l'appelle d'ailleurs l'apôtre de Galloway.

GregoiredenazianceSaint Grégoire le Théologien

évêque de Constantinople (4ème s.)

"Un homme à l'âme céleste et à la bouche sanctifiée par le feu du Saint Esprit." Les Églises d'Orient célèbrent saint Grégoire de Nazianze comme le modèle des pasteurs et comme l'un des théologiens qui sut par ses prédications et ses œuvres transfigurer la culture hellénique en une culture chrétienne. Il fut d'une rigueur inflexible pour défendre la foi orthodoxe menacée par l'arianisme qui avait le soutien impérial. En 379, il fut attaqué durant la nuit pascale mais fut sauvé d'une manière étonnante. Élu évêque de Constantinople, il connut encore bien d'autres difficultés en particulier les divisions de l'Église à cause des hérésies.

Martyrologe romain 
À Naziance en Cappadoce, l’an 390, la naissance au ciel de saint Grégoire, évêque, dont la mémoire a lieu le 2 janvier.

Beato enrico suso susone

Bx Henri Seuze

Martyrologe Romain : À Ulm en Souabe, l’an 1366, le bienheureux Henri Seuze, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs qui supporta avec patience des désagréments et des peines sans nombre, composa un traité sur la Sagesse éternelle et prêcha continuellement le nom de Jésus.

Dominicain de Constance (✝ 1366) 
Dominicain originaire de Constance, il devint prieur de plusieurs maisons de son Ordre. Grand prédicateur du Saint Nom de Jésus, il accepta de nombreuses contradictions. Directeur spirituel remarquable, il nous a laissé le « Livre de la Sagesse éternelle », ouvrage classique de la littérature mystique allemande. Il mourut à Ulm en Bavière. 
Son culte fut approuvé en avril 1831.

Saints Juventus et Maximus

martyrs à Antioche (✝ 363)
Officiers de la garde de Julien l'Apostat, ils furent décapités pour avoir murmuré leur désapprobation au sujet des lois iniques dirigées contre les chrétiens.

Martyrologe romain
À Antioche de Syrie, les saints Juventin et Maximin qui reçurent la couronne du martyre en 363, sous Julien l’Apostat, et dont saint Jean Chrysostome prononça le panégyrique au jour de leur fête.

Saint Mar

Reclus en Syrie (✝ 430) Reclus en Syrie. Son historien, Théodoret de Cyr, nous rapporte que ce reclus ne pouvait pas participer aux divines liturgies. L'évêque n'ayant pas d'autel lorsqu'il venait le voir, célébrait le saint sacrifice sur les mains d'un diacre. Saint Mar était transporté d'une extraordinaire joie spirituelle.

Beata teresa grillo michelBse Marie-Antonie (Thérèse Grillo)

Martyrologe Romain : À Alessandria dans le Piémont, en 1944, la bienheureuse Marie-Antonie (Thérèse Grillo), religieuse. Devenue veuve, elle prit à cœur les besoins des pauvres et, après avoir vendu tout ce qu’elle avait, fonda la Congrégation des Filles de la Providence.

Fondatrice de la Congrégation des Petites Sœurs de la Divine Providence.
Béatifiée le 24 mai 1998 par Jean-Paul II à Turin 

Saint Moïse

(✝ 1362) Originaire de Novgorod, il entra au monastère d'Otroch à Tver en Russie. De retour dans sa cité natale, il fut consacré abbé du monastère de Yuriev. Elu évêque de Novgorod, il fut l'inspirateur de la célèbre école d'icônes qui allait donner à l'art religieux russe ses plus grands chef-d’œuvre. Moine austère et grand prédicateur, il sut conquérir cette ville marchande, fière et turbulente, à la paix et à l'amour fraternel. Sentant sa mort prochaine, il renonça à son siège épiscopal et se retira dans un monastère.

PalemonpacomeSaint Palémon

Martyrologe Romain : À Tabenne en Thébaïde, au IVe siècle, saint Palémon, anachorète, entièrement donné à la prière et à des austérités continues. Il fut le maître de saint Pacôme.

Palamon ou Palamos ou Palémon.

Il fut l'un des premiers ermites au désert de la Haute Égypte où il s'était retiré durant les persécutions de Dioclétien.  
Ermite dans la Thébaïde égyptienne, il initia saint Pacôme à la vie monastique et lui en donna les principes fondamentaux: veiller et prier dans le jeûne et la solitude, ce qui sera désormais la règle de vie des Pères du Désert.
Père au désert en Égypte, il rencontra saint Pacôme qui partagea plusieurs fois ses combats spirituels dans les jeûnes, les veilles, le travail manuel et la prière incessante.
Il forma de nombreux disciples. Il mourut à Tabenne vers 325.
Il est aussi honoré le 11 janvier et 12 août en certains lieux.
"Saint Palémon s'était retiré dans un désert de la Thébaïde où il vivait seul lorsque Saint Pacôme vint le prier de le recevoir auprès de lui..."

Saint Poppon

Martyrologe Romain : À Marchiennes en Flandre, l’an 1048, saint Poppon, abbé de Stavelot et de Malmédy, qui répandit l’observance de Cluny dans beaucoup de monastères de Lotharingie.

Abbé de Stavelot (✝ 1048) Abbé de Stavelot au diocèse de Liège. Il seconda le bienheureux Richard de Verdun pour ranimer le monachisme en Flandre.

Saints Priest ou Prix et Amarin 

A Volvic en Auvergne,  évêque de Clermont : assassiné en 676, il fut vénéré comme un martyr

Martyrologe Romain : Chez les Arvernes, en 676, les saints Prix, évêque, et Amarin, homme de Dieu, qui furent tous deux mis à mort par les chefs de la cité.

évêque et martyr (✝ v. 676)

Saint Prix quand on est en Ile de France, saint Preils quand on est en Saintonge et saint Priest dans la région lyonnaise, également saint Projectus ou saint Projet en Charente. 
Évêque de Clermont en Auvergne, il fonda plusieurs monastères et un hôpital. Comme il avait excommunié le comte d'Auvergne pour un rapt qu'il avait commis, le comte porta d'affreuses calomnies contre le prélat auprès du roi qui convoqua l'évêque. La vérité éclata et le ravisseur eut la tête tranchée. Comme saint Prix revenait dans son diocèse, au village de Volvic, il fut arrêté par une bande de vauriens à la solde de la famille du décapité. Ils tuèrent Marin (ou Amarin) qui accompagnait l'évêque croyant qu'il s'agissait de lui. Au moment où ils s'éloignaient, saint Prix leur signala l'erreur. Ils l'abattirent à son tour. 

 Saint Publius

 

(✝ 380) Originaire des bords de l'Euphrate, il quitta ses richesses pour se retirer dans la montagne, consacrant son temps à l'oraison et à la psalmodie, à la lecture et au travail manuel. Des disciples vinrent le rejoindre pour profiter de ses enseignements et de son exemple. Les uns étaient grecs et d'autres de langue syriaque. Ils avaient chacun leur monastère, mais ils chantaient la gloire de Dieu dans une seule et même église, les uns d'un côté, les autres de l'autre, disant à tour de rôle un verset des psaumes dans leur propre langue.

 Saint Savin

 (date ?)

Il ne reste de sa mémoire que la merveilleuse église romane de Saint Savin sur Gartempe. Selon l'opinion qui divise ses biographes, il serait mort paisiblement à Troyes ou à Sens, et c'est sans doute à cause des Normands envahisseurs qu'on trouve ses reliques en Bourgogne.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-01-20