28 janvier

Beato bartolomeo aiutamicristo da pisaBx Barthélemy Aiutamicristo

Moine bénédictin camaldule ( 1224)
Originaire de Pise, il reçut le surnom de Aiutamicristo, ce qui signifie «Christ viens à mon aide», prière qu'il répétait sans cesse. Frère laïc, au monastère de Saint-Fernand dans sa ville natale, il vécut simplement sa vie religieuse jusqu'aux grâces mystiques. Son culte fut approuvé en 1857. 

Martyrologe Romain : Au monastère de Saint-Fridien près de Pise en Toscane, l’an 1224, le bienheureux Barthélemy Aiutamicristo, religieux de l’Ordre des Camaldules.

Carolinecarredemalberg

Vén Caroline Colchen Carré
de Malberg

fondatrice des Filles de St.François de Sales (✝ 1891)

Caroline Colchen Carré de Malberg (1829 - 1891), mère de famille française fondatrice des Filles de St.François de Sales.
Décret du 10 avril 2014. 
Née le 8 avril 1829 à Metz, morte le 28 janvier 1891.
Epouse d'un officier, mère de famille dont un seul enfant survivra (mais meurt à 30 ans des suites d'un accident de cheval), très pieuse, elle fonde en 1872 avec l'abbé Chaumont une société de laïques: les Filles de Saint François de Sales.
Le but de la 'Petite Œuvre' est de 'conduire à la sainteté évangélique des personnes ... vivant dans le monde', auxiliaires des prêtres dans leur ministère sacerdotal. C’est une 'école de formation continue et de conversion permanente' en vue de l’apostola

BX Charlemagne

En 814, . On oublie très vite les faiblesses de sa vie privée et de sa dureté à la guerre, pour ne plus voir en lui que le défenseur de la Foi. Frédéric Ier, Empereur d’Allemagne, obtint, en 1165, sa canonisation par l’antipape Pascal III. Le roi Louis XI ordonna que sa fête fut célébrée partout en France, comme le dimanche. La Sorbonne le choisit pour patron, et dès lors, il fut vénéré comme le patron des écoliers ; Benoît XIV, “le spécialiste des saints”, ne voyait pas d’obstacles à son culte 

Empereur d'Occident (✝ 814)
Frédéric Ier, surnommé Barberousse, empereur germanique, fit canoniser Charlemagne en 1165, par un anti-pape qu'il soutenait. Beaucoup de diocèses du nord de la France le mirent à leur calendrier et en 1661, l'Université de Paris le choisit pour patron. Actuellement, Aix-la-Chapelle en Allemagne, fait vénérer ses reliques, mais l'Eglise a retiré de son calendrier l'empereur qui convertit les Saxons par l'épée plutôt que par la prédication pacifique de l'Evangile.
Le titre de bienheureux a été toléré par le pape Benoît XIV.

Saint Émilien de Trevi

évêque et martyr (✝ v. 304)

Emiliano ou Miliano.
Originaire de Spoleto en Arménie, consacré évêque par le pape Marcellin, il fut envoyé à Trevi, où il y avait déjà une communauté chrétienne, évangélisée depuis un siècle. 
Il a été mis à mort sous l'empereur Dioclétien le 28 janvier 304 avec trois de ses compagnons, décapité après de nombreuses tortures.
Patron de la ville de Trevi dont il a été le premier évêque, il est l'objet de culte et d'une grande vénération depuis dix-sept siècles.

Saint Ephrem de Kiev

Fils adoptif du prince Ijislav (✝ 1096)
Il se rendit auprès de saint Antoine de Kiev pour devenir moine de la laure des Grottes. Ses pèlerinages à Constantinople et au Mont Athos lui permirent de transmettre les usages grecs au monastère des bords du Dniepr.

Saint Ephrem de Novotorjk

Fondateur d'un petit monastère sur les bords de la Tversta (✝ 1053)
D'origine hongroise, il s'en vint en Russie au service d'un boïard de la famille des saints Boris et Gleb. Puis il fonda un petit monastère sur les bords de la Tversta où il mourut en paix.

EfremSaint Ephrem le syrien

Diacre et Docteur de l'Eglise (✝ 373)

On appelait ce mystique: "la harpe du Saint-Esprit." 
Né à Nisibe (Nesaybin actuellement en Turquie) dans la province romaine de Mésopotamie, il fut chassé de la maison par son père, païen intolérant, pour ses "fréquentations chrétiennes". Accueilli par l'évêque du lieu dont il devint le fils spirituel selon l'historien saint Grégoire de Tours, il se convertit au christianisme à l'âge de 18 ans. 
Ordonné diacre, il voulut le rester par humilité. Il fonda à Nisibe une école théologique de grand rayonnement. Mais à cause de l'invasion perse qui a envahi cette région, il préféra franchir la frontière et s'installer, avec son école, à Edesse dans l'empire romain. Il fut un grand défenseur de la doctrine christologique et trinitaire dans l'Eglise syrienne d'Antioche. Il composa de nombreux ouvrages, commenta toute la Bible, écrit des poèmes qui remplacèrent les chants des fêtes populaires et répondaient aux chansons des hérétiques qui répandaient ainsi leurs thèses erronées. 

Quelques écrits 

Bse Gentile Giusti

Epouse d'un tailleur de Ravenne (✝ 1530)
ou Gentilis Pianella.

Née à Ravenne en 1471, vers 1496, elle épouse un tailleur vénitien, surnommé Pianella, de leur union sont nés deux fils, l'un est mort à six ans, l'autre, Leone, est devenu un prêtre et décédé deux ans avant la mère en 1528. Elle reçut de mauvais traitements de son mari et, devenue veuve, se consacra au soin des malades au cours de l'épidémie de peste qui sévit à Ravenne et au rétablissement de la paix dans les familles séparées par des différends internes.

Saint Glastien

évêque de Kinglassie (✝ 830)
ou Glastian

évêque et saint patron de Kinglassie, comté de Fife en Ecosse. Médiateur dans la guerre civile qui les opposaient, il adoucit le sort des Pictes qui étaient dominés par leurs ennemis, les Scots. Saint Glastien était le réconfort, le guide spirituel et l'intermédiaire charitable pour plusieurs milliers de personnes des deux nations.

Saint Isaac

Docteur de la vie mystique et évêque de Ninive (7ème s.)

Abba Isaac, docteur de la vie mystique et évêque de Ninive, serait né dans une région proche de l'Inde. S'étant retiré de son ministère épiscopal, il gagna les montagnes du Kurdistan, loin du monde et près de Dieu, embrassant la vie hésychaste et le silence :"Efforce-toi d'entrer dans la chambre du trésor de ton cœur, disait-il, et tu verras le trésor du ciel". Avec le livre de saint Climaque "l'Echelle", ses écrits sont re-devenus, dans ces dernières années, le guide des âmes orthodoxes qui veulent marcher dans le sens de l'union à Dieu.

Saint Jacques, ermite 

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Jacques, ermite en Palestine au VIe siècle, qui se cacha longtemps dans un tombeau pour faire pénitence.

Ermite au pied du Mont-Carmel (6ème s.)

Depuis quinze ans, il vivait en ermite au pied du Mont-Carmel. Le bruit de ses miracles s'était répandu. Un jour un homme lui amena sa fille possédée du démon. L'ermite l'exorcisa et la guérit. Le père repartit laissant pour quelque temps encore auprès de l'ermite, son fils et sa fille. L'ermite en profita pour séduire la jeune fille. Mais il s'affola quand il la vit enceinte, il la tua ainsi que son frère, cacha les corps et s'enfuit épouvanté. Il errait dans le désert, se croyant damné, quand il rencontra un vieil anachorète qui lui fit comprendre que la miséricorde divine et les mérites du Christ sont plus grands que les plus grands péchés des hommes. Notre ermite pour expier sa faute s'enferma dans un sépulcre abandonné, se confiant en la bonté de Dieu, jusqu'à sa mort dix ans plus tard. 

saint Jean de Réomé

Martyrologe Romain : Au monastère de Réomé sur le territoire de Langres, vers 554, saint Jean, prêtre, tout dévoué à Dieu, qui rassembla des moines sous la Règle de saint Macaire.

Ermite dans l'Auxois (✝ 539)

Jean de Réomé est né à Dijon, capitale de la Bourgogne. Il choisit d'abord la vie érémitique dans le pays de l'Auxois en Bourgogne, dans un endroit désert, demandant conseil auprès des monastères de la région. Des disciples vinrent à lui, ce pourquoi il s'en fut incognito au monastère de Lérins, après leur avoir fondé un monastère, mais à la demande de l'évêque, il revint à Réomé, introduisant dans le monastère qu'il avait fondé la règle monastique de Saint Macaire. Réomé devint Moutiers-Saint Jean. 21500 dans le département de la Côte d'Or. Il fut l'un des pionniers de la vie monastique en Occident. 

San giuseppe freinademetz e Saint Joseph Freinademetz

(1852-1908) Joseph Freinademetz est né le 15 avril 1852 à Oies, un hameau de 5 maisons dans les Alpes dolomitiques au Nord de l'Italie.  Ordonné prêtre le 25 Juillet 1875, il fut nommé pour la communauté S. Martino di Badia, une paroisse près de chez lui, où très vite il gagna les cœurs des gens.  IL mourut le 28 janvier 1908. Il a été enterré sous la 12 station du «Chemin de la Croix» et son tombeau deviendra très vite un lieu de pèlerinage pour les chrétiens.

San giuliano di cuenca asaint Julien de Burgos

Martyrologe Romain : À Cuenca en Espagne, vers 1207, saint Julien, évêque. Second titulaire de la ville après sa reconquête sur les Maures, il fit l’admiration de tous, en distribuant aux pauvres tous les revenus de son évêché et en gagnant son pain par le travail de ses mains.

Beato giuliano maunoirBx Julien Maunoir

Naissance: 01.10.1606  à St Georges de Reintembault (diocèse de Rennes)
Mort: 28.01.1683  à Plévin
Jésuite, en 1625 , apôtre de l’Armorique. Il avait eu la vision nocturne d’un paysan de Cornouaille qu’il portait sur ses épaules ; il prêcha donc en Bretagne et en breton. Il mourut près de Quimper
Régent au collège de Quimper (1630-33), prêtre à Bourges en 1637. Avec Michel de Nobletz, il se voue finalement aux missions de Bretagne et avec des prêtres menant une vie communautaire. Combat avec efficacité une société secrète, la cabale (sorciers) et crée des maisons de retraite fermées à Vannes (1662) et Quimper (1666).
Béatification: 20.05.1951  à Rome  par Pie XII

Martyrologe Romain : À Plévin en Bretagne, l’an 1684, le bienheureux Julien Maunoir, prêtre de la Compagnie de Jésus, qui se consacra tout entier pendant quarante-deux ans aux missions dans les bourgs et les villes de la province.

SaintlouansterresdeloireSaint Louans

ermite près de Chinon (7ème s.)

Lupance ou Lupantius.
Nous ne disposons pas d'information fiable sur la vie de ce saint qui aurait été ermite au bord de la Vienne près de Chinon au VIIe siècle. Il guérissait des malades et sur l'emplacement de son ermitage fut construite au XIIe siècle une abbaye qui porte son nom. 

Beata maria luisa montesinos ordunaBse Marie-Louise Montesinos Orduña

Martyrologe Romain : À Picassent dans la région de Valence en Espagne, l’an 1937, la bienheureuse Marie-Louise Montesinos Orduña (1901-1937), vierge et martyre. Membre de l’action catholique ouvrière, elle fut exécutée avec son père, ses trois frères et son oncle dans la persécution déchaînée contre l’Église au cours de la guerre civile espagnole.

Bx Moïse Tovini

prêtre italien, professeur puis supérieur au séminaire de Brescia (✝ 1930)

Moïse (Moses) Tovini
prêtre diocésain à Brescia (Italie)
Né en 1877, neveu du bienheureux Joseph-Antoine Tovini, il est ordonné prêtre en 1900. De 1904 à sa mort, il enseigne au séminaire de Brescia dont il deviendra supérieur en 1926. Il organise aussi des cours de religion pour les professeurs pendant les vacances scolaires. La formation des futurs prêtres et la catéchèse furent les axes de son apostolat. Il fut le professeur de Paul VI qui avait une grande estime pour lui.

Beata olimpia olha bida a Bse Olympie

Martyre du régime communiste ( 1952)

Née en 1903, elle entre chez les sœurs de Saint Joseph et sert comme catéchiste dans divers villes et villages. Elle a un charisme envers les jeunes. Devenue supérieure du couvent de Kheriv, elle fait de son mieux pour assurer les besoins spirituels de la société malgré le régime communiste. Arrêtée avec d'autres sœurs en 1951, emprisonnée puis exilée en Sibérie, aux travaux forcés, elle organise ses sœurs et d'autres religieuses du camp pour s'entraider et prier ensemble. Elle meurt après une grave maladie le 28 janvier 1952.
Béatifiée le 27 juin 2001 avec 24 autres grecs-catholiques dont Nicolas Carneckyjpar Jean-Paul II lors de son voyage en Ukraine.

Martyrologe Romain : Au camp de détention de Kharsk près de Tomsk en Sibérie, l’an 1952, la bienheureuse Olympie (Olga Bida), vierge, de la Congrégation des Sœurs de Saint Joseph, et martyre, qui supporta, pour l’amour du Christ, toutes les adversités infligées par le régime communiste soviétique.

Saint Pallade l'Anachorète

Ermite à quelque distance d'Antioche (4ème s.)

Théodoret de Cyr, dans son histoire des moines de Syrie nous dit que Pallade, qui vivait en ermite à quelque distance d'Antioche, fit reconnaître, au milieu de la foule, le meurtrier d'un marchand qui avait été tué sur la route. Pallade avait été accusé d'être ce meurtrier et devant ceux qui voulaient le lyncher, le marchand mort se leva, montrant du doigt celui qui l'avait tué et qui se cachait au milieu des autres. Dès lors les villageois tinrent Pallade en grande vénération.

 Bx Richard de Vaucelles

abbé cistercien (✝ v. 1160)

Cistercien anglais, Richard est formé à la vie monastique par saint Bernard de Clairvaux qui le conduit lui-même à l'abbaye de Vaucelles, sa treizième fondation près de Cambrai, pour lui en confier le gouvernement.

 Saint Théodose de Totma

Higoumène au monastère de Priloutk (✝ 1568)

Originaire de la région de Vologda en Russie, il se maria jeune et eut une petite fille. Cette vie de famille ne l'empêchait pas de consacrer à Dieu le plus clair de son temps. Devenu veuf, il confia sa fille à des parents proches pour rejoindre le monastère de Priloutk. Protégé par le tsar Ivan le Terrible et par le métropolite de Moscou, il sut garder sa pauvreté et son humilité. Devenu higoumène, il imposa à ses moines de ne vivre que de leur travail et de ne conserver que l'essentiel pour se nourrir, donnant tout le reste en aumônes.

Thomas aquinas1

Saint Thomas d’Aquin.

 Toute sa vie il écrivit et il n’eut pas le temps de finir

 Quelques écrits 

Saint Thyrse

et ses compagnons martyrs en Asie Mineure (✝ 250)

Mais leurs reliques amenées en Occident les firent invoquer à Sistéron, Limoges et Oviedo. Toutefois leur historien déclare que si leur histoire est incertaine, leur mémoire les a rendus célèbres.

Santi agata lin zhao gerolamo lu tingmei e lorenzo wang bingSaints Agathe Lin Zhao, Jérôme Lu Tingmei et Laurent Wang Bing.

Martyrologe Romain : À Maokou, dans la province chinoise de Guizhou, en 1858, les saints martyrs Agathe Lin Zhao, vierge, Jérôme Lu Tingmei et Laurent Wang Bing. Catéchistes, ils furent dénoncés comme chrétiens sous l’empereur Wenzongxian et enfin décapités.

Sainte Agathe Lin, Institutrice chinoise, elle fut décapitée pour la foi à Mao-keou le 28 janvier avec Jérôme Lou-Tin-Mey et Laurent Ouang-Ping, qui étaient des catéchistes.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-01-20