31 janvier

  Saint Abraham le Perse

 

Martyrologe Romain : En Perse, l’an 345, la passion de saint Abraham, évêque d’Arbel. Sous le roi des Perses Sapor, comme on lui ordonnait d’adorer le soleil, il refusa et fut décapité.

Saint Adamnan

Moine (✝ 680) 
Irlandais d'origine, il se fit moine au terme d'un pèlerinage. Il entra au monastère de Coldingham sous la direction spirituelle de sainte Ebbe qui avait fondé là un double monastère, l'un de religieux et l'autre de religieuses

Saint Athanase de Méthone

Evêque de Méthone (✝ 880)  Il naquit à Catane en Sicile et, sous la menace des Sarrasins, sa famille se réfugia à Patras en Grèce. Très jeune, il embrassera la vie monastique puis fut élu évêque de Méthone, petit diocèse de la région où il s'occupa avec une grande sollicitude des besoins matériels et spirituels de ses fidèles

Saint Bobin

Evêque de Troyes (✝ 766) ou Bocin, qui fut tiré de son monastère de Moutier la Celle pour devenir évêque de Troyes en Champagne et que l'Eglise locale fête ce jour

Saint Dominique de Cordoue

Martyr à Cordoue en Andalousie (✝ 984) et ses compagnons martyrs à Cordoue en Andalousie lors des persécutions des Maures qui les tuèrent par haine du Christ.

Saint Elie Ardounis

Barbier à Calamas (✝ 1686) 
Il exerçait la profession de barbier à Calamas et les magistrats turcs de la ville le respectaient pour sa sagesse. Un jour qu'il les exhortait à alléger les charges fiscales des chrétiens, la discussion s'envenima. Il avait peur que beaucoup se convertissent à l'Islam pour cette raison. Il déclara qu'il était prêt à se couvrir d'un "fez", c'est-à-dire à devenir musulman si cela pouvait faire aboutir sa demande. Et il adhéra à l'Islam devant les juges. Pris de remord, il fit pénitence au Mont-Athos puis il retourna huit ans après à Calamas pour affirmer sa foi en Jésus-Christ. Il fut condamné à être brûlé vif à petit feu. Les chrétiens du lieu construisirent une église sur le lieu de son martyre.

Saint Eusèbe

Martyrologe Romain : Au mont Saint Victor près de Rankweil en Bavière, l’an 884, saint Eusèbe, ermite. Irlandais d’origine, il se fit pèlerin pour le Christ, moine à Saint-Gall en Suisse et enfin ermite.

Bénédictin au monastère de Saint-Gall en Suisse (✝ 884) 
Pèlerin irlandais, il se fit bénédictin au monastère de Saint-Gall en Suisse. Préférant la vie érémitique, il obtint la permission de vivre au Mont Saint Victor, près de Rankweil, dans le Voralberg. Il fut assassiné par un paysan, ce qui fait de lui un martyr vénéré dans le diocèse de Saint-Gall. 

San francesco saverio maria bianchiSaint François Xavier Marie BIANCHI

Italie . Naissance: 02.12.1743  à Arpino (Campanie)
Mort: 31.01.1815  à Naples
 Prêtre - Barnabite Né en 1743 à Arpino dans le Latium, François-Xavier-Marie Bianchi fait preuve d'une intelligence précoce et manifeste une grande pureté. Entré chez les Barnabites qui avaient été ses maîtres, il est nommé professeur à Naples, mais il préfère cependant le ministère de la confession et de la direction spirituelle. Aimant le silence et la vie en cellule, il accepte par obéissance des charges pastorales dont il s'acquitte en apôtre du Christ; il y récolte de nombreux fruits dus à l'exemple de sa sainte vie et au soutien du Seigneur qui le comble de charismes et de grâces extraordinaires. Les jambes couvertes de plaies, il passait de longues heures au confessionnal et après des années de patiente souffrance, il meurt le 31 janvier 1815.
Béatification: 22.01.1893  à Rome  par Léon XIII
Canonisation: 21.10.1951  à Rome  par Pie XII

San geminiano di modena bSaint Géminien

 Martyrologe Romain : À Modène en Émilie, vers 396, saint Géminien, évêque, qui ramena son Église, de l’erreur des ariens, à la foi orthodoxe.

Il assista au concile régional de Milan et saint Ambroise mentionne sa présence. 

Donbosco02

Saint Jean Bosco

 A Turin, en 1888,  prêtre. Né près de cette ville, le 15 août, et élevé par une mère admirable, “Maman Marguerite”, il se dévoua à la jeunesse abandonnée des faubourgs. “Je consacrerai ma vie aux enfants, je les aimerai et m’en ferai aimer”, tel fut son programme. En leur faveur, et sans autres ressources que la Providence, il créa des oeuvres nombreuses et prospères, tels “les Salésiens”, ainsi nommés par dévotion envers St François de Sales, et “les soeurs de Marie Auxiliatrice” qu’il fonda avec l’assistance de Ste Marie - Dominique Mazzarello. Les saints attirent les saints : il eut pour directeur Don Cafasso, pour collaborateur Don Rua, pour dirigé Dominique Savio. A Dom Ephrem, prieur de Tamié en partance pour la Chine en 1883, il donna sa bénédiction et le nom de la fondation future : “Notre Dame de Consolation”. 

Quelques écrits 

 Saint Jules

 Martyrologe Romain : À Novare au Piémont, au IVe siècle, saint Jules, prêtre.

Martyr dans le Milanais (✝ v. 309)
et son frère saint Julien.
Jules, prêtre missionnaire avec son frère Julien qui était diacre, deux frères inséparables dans la foi, dans l'évangélisation du Milanais et enfin dans le martyre. Ils transformèrent des temples païens en églises suivant les instructions de l'empereur Theodosius.

louise albertoniBse Louise Albertoni

Martyrologe Romain : À Rome, en 1533, la bienheureuse Louise Albertoni. Elle éleva très chrétiennement ses trois filles et, après la mort de son mari, elle prit l’habit du Tiers-Ordre franciscain, secourut abondamment les pauvres et, de riche qu’elle était, devint elle-même très pauvre.

Jeune veuve (✝ 1530)
Elle passa toute sa vie à Rome. Elle fut une bonne épouse et une bonne mère de famille qui voulait plaire à son mari et voulait en même temps être attentive en tout pour plaire à Dieu. A trente trois ans, elle eut la douleur de perdre le mari qu'elle aimait tant et elle prit l'habit du Tiers-Ordre de saint François, menant alors une vie ascétique et assidue à la prière, s'en allant pèleriner dans les basiliques romaines. Elle ne conservait plus pour elle que le strict nécessaire et donnait tout aux pauvres. On disait que jamais un pauvre ne s'éloignait d'elle en emportant un refus.
Culte confirmé par le pape Clément X en 1671. 

Luigi talamoni 45 01Bx Luigi Talamoni 

prêtre italien, fondateur de la Congrégation des Sœurs de la Miséricorde de San Gerardo (✝ 1926)

Béatification le 21 mars 2004
"Le prêtre Luigi Talamoni est un fidèle reflet de la miséricorde de Dieu. Le plus illustre de ses élèves au séminaire-lycée de Monza, Achille Ratti, ensuite devenu le Pape Pie XI, le définit par les qualités suivantes:  "Sainteté de vie, lumière de science, grandeur de cœur, compétence de magistère, ardeur d'apostolat, bienfaiteur civique qui fut l'honneur de Monza, joyau du clergé ambrosien, guide et père d'âmes innombrables". Le nouveau bienheureux fut assidu dans le ministère du confessionnal et dans le service aux pauvres, aux détenus et en particulier aux malades indigents. Quel exemple lumineux représente-t-il pour tous!"

Saintm8aSainte Marcelle

 une des dirigées de St Jérôme, et, comme lui, très assidue à la lecture de la Bible. Trop âgée pour fuir Rome, elle fut massacrée par les Goths, en 410. 

Martyrologe Romain : À Rome, commémoraison de sainte Marcelle, veuve, en 410. Comme l’écrit saint Jérôme, elle méprisa richesses et noblesse et se rendit plus noble par sa pauvreté et son humilité.

Moniale à Rome, disciple de Saint Jérôme (✝ 410)

Noble dame romaine qui, la première, n'hésita pas à faire publiquement et "ouvertement profession de dévotion" (O. Englebert). Belle, riche, cultivée et raffinée, personne n'osait se moquer d'elle. Son palais sur la colline de l'Aventin fut bientôt le centre de toutes celles qui, autour de saint Jérôme, voulaient suivre les conseils évangéliques, secourant les pauvres, visitant les malades, adoucissant le sort des esclaves. Lorsqu'en 410, les barbares d'Alaric s'approchèrent de Rome, ses amies s'enfuirent pour aller rejoindre saint Jérôme en Palestine. Trop âgée, elle avait quatre-vingt-cinq ans, elle resta à Rome et les soldats goths la battirent durement pour lui faire avouer où étaient ses richesses. Elle n'en avait plus, les ayant données aux pauvres. Elle mourut quelques jours plus tard de ses blessures. Les synaxaires des Églises d'Orient la commémorent également.

Saint Maedhoc ou Aidan

Martyrologe Romain : À Fern en Irlande, vers 626, saint Maedhoc ou Aidan, évêque, qui fonda en cet endroit un monastère et se rendit célèbre par une extrême austérité.

Évêque et missionnaire.
Retenu otage par le roi d'Irlande, il fut relâché et étudia au Pays-de-Galles sous la direction de saint David. De retour en Irlande sur la côte de Wexford en 580, il fut nommé premier évêque de Ferns. Il est réputé pour la grande austérité de sa vie.
La cathédrale d'Enniscarthy, où se trouve maintenant le siège épiscopal, lui est dédiée.  Sa mémoire est conservée dans les liturgies irlandaises.

Bse Marie-Louise Montesinos Orduña

martyre en Espagne (✝ 1937)
Née le 3 mars 1901 à Valence, elle fut exécutée le 28 janvier 1937 à Picassent, elle fait partie des martyrs espagnols béatifiés par Jean-Paul II, le 11 mars 2001.

Martyrologe romain 
À Picassent dans la région de Valence en Espagne, l’an 1937, la bienheureuse Marie-Louise Montesinos Orduña, vierge et martyre. Membre de l’action catholique ouvrière, elle fut exécutée avec son père, ses trois frères et son oncle dans la persécution déchaînée contre l’Église au cours de la guerre civile espagnole. 

Saint Martin Manuel

 Prêtre et martyr (✝ 1147) 
Prêtre et martyr, originaire de la région de Coïmbra au Portugal. Il fut capturé par les Sarrasins et mourut en prison à Cordoue, à la suite des mauvais traitements qu'il y subit.

Saint Métran

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Métranmartyr d’Alexandrie, en 249. Avant même la persécution de Dèce, les païens voulurent le contraindre à proférer des paroles impies, il s’y refusa ; ils le ruèrent de coups et le lapidèrent hors de la ville.

MorwennaSainte Morwenna

ermite en Cornouailles (5ème s.) 
Elle donna son nom à de nombreux villages en Cornouailles.
Elle aurait été une des saintes filles du roi Brychan Brycheiniog, aurait été éduquée en Irlande puis aurait traversé la mer pour s'installer en Cornouailles dans un ermitage en haut d'une falaise dominant l'océan. Elle y aurait construit de ses propres mains une église pour les habitants. 
Le lieu a pris le nom de Morwenstow où se trouve maintenant une église sous le patronage de Sainte Morwenna et de Saint Jean Baptiste avec un vitrail la représentant

Saint Nicétas

Evêque de Novgorod (✝ 1108) 
Reclus des Grottes de la laure de Kiev puis évêque de Novgorod. Il est connu pour sa science scripturaire qui le conduisit à découvrir le Nouveau Testament comme un petit enfant, alors que, pendant des années, il l'avait négligé pour ne connaître que l'Ancien Testamen

Saint Pouange

A Troyes en Champagne (6ème s.) ou Potamius que l'Eglise de Troyes en Champagne commémore en ce jour et dont une localité perpétue la mémoire : Saint-Pouange-10120.

Saint Tobie ou Tobias

Fils de Tobit, ancien testament
Lire le livre de Tobit, chap. 8

Sainte Tryphène

Martyre à Cyzique dans l'Hellespont (4ème s.) Arrêtée pour s'être moquée du culte des idoles, après avoir subi de nombreuses souffrances, elle fut mise à mort et acheva son martyre tuée par un taureau furieux.

Sainte Ulphe

ermite (8ème s.) 
ou Ulphie.

Au service de l'ermite saint Domice alors âgé et infirme, elle avait décidé de mener la vie érémitique.
La légende dit qu'un jour le coassement des grenouilles fit qu'elle n'entendit pas l'appel de Domice et qu'il les réduisit au silence.
Lorsque celui-ci mourut, Ulphe réunit une petite communauté.
Les reliques de saint Domice et de sainte Ulphe furent transférées en 1279 en la cathédrale d'Amiens. Ulphe y a sa statue sur le portail saint Firmin.
Culte limité au diocèse d'Amiens.

Saint Waldo

Martyrologe Romain : dans le territoire de Coutances en Neustrie, aujourd'hui en France, saint Waldo, évêque d'Évreux.

Saint Waldo ou Saint Gaud (Gault ou Waldus.)
Evêque d'Evreux (✝ 491)

Evêque d'Evreux dont on mentionne la vie exemplaire sans dire ce qu'historiquement il accomplit. 
"la trace historique de ce personnage consiste en une pierre retrouvée près d'ossements sous le clocher de l'église Saint-Pair. Le rituel parle de la mémoire collective qui fait émerger un évêque devenu ermite près de l'église de Scicy et mort en 491. 

San ciroSaints Cyr et Jean

 Martyrologe Romain : À Alexandrie, au IVe siècle, les saints martyrs Cyr et Jean, qui, après beaucoup de tourments pour avoir confessé la foi du Christ, furent décapités.

Martyrs (4ème s.) 
Deux amis qui, à Alexandrie, (d'aucuns disent à Rome) reçurent la palme du martyre pour être allés dans les prisons réconforter les chrétiens et les chrétiennes qui attendaient d'être sacrifiés par amour du Christ. 
Saint Cyrille d'Alexandrie exhuma leurs reliques au Ve siècle et les transféra à Ménouthis pour christianiser ainsi un sanctuaire dédié à la déesse Isis. Des foules de malades accoururent dès lors vers ce sanctuaire pour obtenir de l'intercession des deux martyrs la guérison de leurs maladies. 
Saint Cyr a donné son nom à la ville d'Aboukir, abba Kyros.

 Saints Victorin, Victor, 
Nicéphore, Claude, 
Diodore,
Sérapion et Papias

Martyrologe Romain : À Corinthe, en 250, les saints martyrs Victorin, Victor, Nicéphore, Claude, Diodore,Sérapion et Papias, dont on rapporte le martyre en divers supplices sous l’empereur Dèce.

Santi martiri coreani andrea kim taegon paolo chong hasang e compagni aSaints  Augustin Pak Chong-won,et saints Pierre Hong Pyong-juMarie Yi In-dong,  Madeleine Son So-buog -Agathe Yi Kyong-i - Agathe Kwon Chin-i

Martyrologe Romain : En Corée, l’an 1840, les saints martyrs Augustin Pak Chong-won, catéchiste, et cinq compagnons : les saints Pierre Hong Pyong-ju, catéchiste -Marie Yi In-dong, vierge - Madeleine Son So-buog -Agathe Yi Kyong-i - Agathe Kwon Chin-i. Après avoir supporté de nombreux supplices, ils continuèrent à professer la foi chrétienne avec une force intrépide et furent décapités, rendant ainsi gloire à Dieu.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-01-20