07 février

Beato adalberto wojciech nierychlewski aBx Adalbert Nierychlewski

prêtre et martyr polonais (✝ 1942)Adalbert (Wojciech) Nierychlewski (1903-1942), prêtre polonais de la congrégation de Saint-Michel, arrêté en octobre 1941, déporté à Auschwitz et torturé, il est mort le 7 février 1942. Il a été béatifié le 13 juin 1999 à Varsovie par Jean-Paul II.Martyrologe Romain : Au camp de concentration d’Auschwitz (Oswiecim), près de Cracovie en Pologne, l’an 1942, le bienheureux Adalbert Nierychlewski, prêtre de la Congrégation de Saint-Michel et martyr. Pendant la seconde guerre mondiale, il fut déporté par le régime nazi à cause de la foi du Christ et succomba à la suite des tourments endurés.

 Saint Adauque

Martyr en Phrygie (✝ 305) Il était issu d'une illustre famille d'Italie, élevé aux plus hautes charges dans l'administration impériale. Mais il n'hésita pas à s'opposer aux empereurs dans le domaine de la foi.

   Saint Amand d'Elnone

Evêque de Maastricht (✝ v. 676)Un des grands missionnaires de l'époque mérovingienne. 

Né en Aquitaine, il s'en vint d'abord mener quelques années de vie solitaire en Flandre puis partit sur les routes évangéliser la Flandre et le Brabant. Cet évêque "régionnaire", c'est-à-dire itinérant, exerça son zèle surtout dans le nord de la France et en Belgique. Il lui advint même d'être battu jusqu'au sang et jeté dans la rivière par ceux qu'il voulait convertir. Il attendit 90 ans pour se reposer dans l'une des abbayes qu'il avait fondées et dont la localité prendra son nom: Saint-Amand-les-Eaux-59230

 Venerabile anna maria adorni vedBse Anna Maria Adorni

Veuve et fondatrice : « Servantes de l’Immaculée » « Institut du Bon Pasteur »

(Fivizzano, 19 juin 1805 – † Parme 7 février 1893)

Angelus du 03 octobre 2010 du Pape Benoît XVI depuis Palerme Rencontre ecclésiale régionale des familles et des jeunesChers frères et sœurs !

« [...], je désire rappeler qu'aujourd'hui, à Parme, est proclamée Bienheureuse Anna Maria Adorni, qui au XIXe siècle, fut une épouse et une mère exemplaire et ensuite, veuve, se concentra à la charité envers les femmes incarcérées et en difficulté, pour le service desquelles elle fonda deux Instituts religieux. Mère Adorni, en raison de sa constante prière, était appelée “Rosaire vivant” ».

Beato anselmo polancoBx Anselme POLANCO FONTECHA

Espagne .  Naissance: 16.04.1881  à Buenavista de Valdavia . Mort: 07.02.1939  à Teruel (Aragon)

1896 Ordre de Saint-Augustin à Valladolid. 1922 Prieur. 1932 Sup. prov. 1935 évêque de Teruel. Martyr avec son vicaire général Felipe Ripoll Morata .  Martyr du Groupe des 45 martyrs d'Espagne ( 1936-1939) 

Béatification: 01.10.1995  à Rome  par Jean Paul II**Martyrologe Romain : À Pont de Molins près de Girone en Espagne, l’an 1936, les bienheureux martyrs, Anselme Polanco, évêque de Teruel, et Philippe Ripoll, prêtre, qui dans la persécution religieuse au cours de la guerre civile espagnole, méprisèrent les flatteries et les menaces et ne fléchirent en rien de leur fidélité à l’Église, jusqu’à la mort..

martyrs espagnols (✝ 1936)Anselmo Polanco Fontecha, prêtre de l'ordre de Saint-Augustin, évêque de Teruel en Espagne, martyr avec son vicaire général Felipe Ripoll Morata. 
Béatifiés avec un groupe des 45 martyrs espagnols le 1er octobre 1995 à Rome par Jean-Paul II

 Beato antonio vici da stronconeBx Antoine de Stroncone

Martyrologe Romain : À Assise en Ombrie, en 1461, le bienheureux Antoine de Stroncone, religieux franciscain.Franciscain (✝ 1461)Originaire de Stroconio en Italie, il entra chez les franciscains à l'âge de 12 ans où il est formé par deux saints : son oncle le bienheureux Jean Vici et le bienheureux Thomas de Florence. Doux, compatissant à l'égard des autres, ne se plaignant jamais, il était très austère et obéissant envers ses supérieurs. Pendant trente ans, ceux-ci lui confièrent la charge de quêteur. Il l'assura avec délicatesse et efficacité.

 Saint Audren

en Bretagne au Ve ou VIe siècleAudren, Aodren, Audrain, Odran...

Il figure sur le calendrier des saints du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier au 7 février.

Il serait le fils de Salaün ou Salomon qui était roi de Bretagne à l'époque médiévale et est le patron de la ville de Chatelaudren dans les Côtes d'Armor (22170);

Saint Chryseuil 

Martyr en Flandre (4ème s.)Arménien, il évangélisa le nord-est de la Gaule où il aurait été évêque. Cette tradition n'est pas sans fondement, car nous connaissons ainsi, tout autant en Savoie que dans les régions de l'Orléanais, des saints arméniens. Tous ont fui les persécutions de Dioclétien, gagnant ainsi la couronne des martyrs durant leur exil. Les reliques de saint Chryseuil reposent à Bruges, celles de saint Grégoire à Pithiviers, et celles d'un autre Grégoire à Tallard.

ClaraszczesnaVén Clara Ludmilla Szczesna

 religieuse polonaise (✝ 1916)

Clara Ludmilla Szczesna, religieuse polonaise (1863 - 1916), promulgation du décret du 20 décembre 2012.

Cofondatrice des Servantes du Sacré Cœur de Jésus.

Née le 18 juillet 1863 dans le diocèse de Plock, à l'âge de 17 ans, elle s'enfuit de chez elle pour échapper au mariage. Après quelques années de réflexion pendant lesquelles elle exerce sans doute le métier couturière, elle entre en 1886 dans la congrégation des Servantes de Jésus fondée par le bienheureux Honoré de Biała Podlaska. En 1889 elle va à Lublin où elle travaille comme couturière et exerce son apostolat parmi les travailleurs mais elle doit rentrer à Varsovie, cette partie de la Pologne étant sous domination russe.

C'est à ce moment que le père Joseph-Sébastien Pelczar lui demande de travailler pour les travailleurs domestiques dans un abri qu'il vient d'ouvrir pour eux et c'est en 1894 avec la création officielle de la congrégation des Servantes du Sacré-Cœur qu'elle prononce ses vœux perpétuels, prenant le nom de Clara. Elle devient supérieure générale en 1907.

Les sœurs prennent en charge les travailleurs et les malades, travaillent dans les hôpitaux, les orphelinats et les écoles, enseignent la couture, le catéchisme dans les villages que les prêtres ne peuvent atteindre... La congrégation s'accroît...

Elle meurt le 7 février 1916 à Cracovie.

Beata eugenia smet maria della provvidenzaBse Eugénie Smet ou
Bse Marie de la Providence 

Naissance: 25.05.1825  à Lille

Mort: 07.02.1871  à Paris

en religion : Soeur Marie de la Providence , fondatrice des auxiliatrices du purgatoire . Née à Lille en 1825, elle meurt à Paris quelques jours après l’armistice de 1871.

Béatification: 26.05.1957  à Rome  par Pie XII***Vierge et fondatrice des « Auxiliatrices des âmes du Purgatoire »  (1825-1871)Marie de la Miséricorde (dans le siècle Eugénie Smet), née à Lille (Nord) le 25 mars 1825, se consacra, après ses études, au catéchisme de sa paroisse. Soutenu par saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars, elle fonda à Paris, le 27 décembre 1856, la Congrégation des « Auxiliatrices des âmes du Purgatoire », congrégation vouée à la prière pour le soulagement des âmes souffrantes. Les Auxiliatrices des âmes du Purgatoire font également le catéchisme aux enfants et partent en missions.

Sant egidio maria di san giuseppe francesco pontillo a Saint Egide Marie de Saint Joseph PONTILLO

 PONTILLO  François Antoine
Nom de religion: Egide Marie de Saint Joseph (Egidio Maria di San Giuseppe)
 Italie Naissance: 16.11.1729  à Tarente
Mort: 07.02.1812  à Naples
1754 entre chez les Frères Mineurs "Alcantarins" de la Province de Lecce.1759 Naples: cuisinier, concierge, quêteur. "Consolateur de Naples".
Béatification: 04.02.1888  à Rome  par Léon XIII
Canonisation: 02.06.1996  à Rome  par Jean Paul II

 Saint Fidèle 

Evêque de Merida (✝ 570)Originaire d'Orient, il était venu à Merida avec des marchands grecs. Il en deviendra l'évêque. Il connut et reçut de Dieu des grâces spéciales

Saint Georges

Martyr des Turcs (✝ 1866)Combattant durant l'insurrection des Grecs opprimés, il fut arrêté avec plusieurs de ses compagnons qui furent, tous et tour à tour, massacrés dans d'horribles supplices. Les soldats turcs voulurent le convertir à l'Islam. Devant son refus, ils lui coupèrent un à un tous les membres, les yeux et la langue en l'invitant chaque fois à renier le Christ, jusqu'à ce qu'il fût dans l'incapacité de parler.

Beato guglielmo saultemoucheBx Guillaume Saultemouche

Beato giacomo saleset Jacques Salès

Martyrologe Romain : À Aubenas dans le Vivarais, en 1593, les bienheureux martyrs  Guillaume Saultemouche et Jacques Salès, prêtre, , tous les deux religieux de la Compagnie de Jésus. Par leur prédication ils affermissaient le peuple dans la foi catholique, mais après la prise de la ville par les dissidents en armes, ils furent tuésun dimanche devant la foule pour la même foi.***En 1593, jésuites, martyrisés à Aubenas en Ardèche pour avoir affirmé leur foi en la présence réelle de Notre Seigneur dans l’Eucharistie. Le Père Jacques Salès et le Frère Guillaume Saultemouche furent martyrisés le 7 février 1593, à Aubenas, dans le Vivarais, où ils prêchaient une mission.Le Père Salès avait eu de tout temps une grande dévotion à la Sainte Eucharistie et le frère Saultemouche, lui aussi, visitait fréquemment le Saint Sacrement. Voyant tout le bien qui se faisait à Aubenas grâce aux deux religieux, les forces protestantes prirent la ville et emprisonnèrent les deux Jésuites. Une discussion sur la Sainte Eucharistie fut organisée avec le Père Salès ; elle tourna à son avantage : on relâcha les prisonniers qui furent mis à mort par la foule. Ils mouraient comme martyrs de l'Eucharistie

San giovanni lantrua da triora eSaint Jean de Triora

Martyrologe Romain : À Changsha dans la province chinoise du Hunan, en 1816,saint Jean de Triora (Francesco Maria Lantrua), prêtre franciscain et martyr, qui, après des sévices prolongés dans une prison rigoureuse, mourut étranglé.

sainte Julienne

Martyrologe Romain : À Florence en Toscane, au IVe siècle, sainte Julienne, veuve.Mère de famille nombreuse (4ème s.)Mère de famille nombreuse à Bologne en Italie, elle consacra sa fortune aux pauvres et à l'Église après la mort de son époux. Saint Ambroise en fit l'éloge. 

Saint Laurent de Siponto

Martyrologe Romain : À Siponto en Apulie, vers 545, saint Laurent, évêque.Evêque de Siponto (✝ v. 546)On lui doit la construction du sanctuaire de saint Michel sur le Monte-Gargano qui est l'équivalent du Mont-Saint-Michel en France.

 Sainte Liobette

Suivante de sainte Hélène (4ème s.) Cette suivante de sainte Hélène est fêtée au calendrier d'Orléans dont elle était originaire et à Poitiers où elle apporta une relique de la croix retrouvée à Jérusalem par l'impératrice

 Louise de Ponsonnas

En 1657, , moniale des Ayes, que St François de Sales et l’abbé de Tamié, Dom de Riddes, son Père Immédiat, encourageaient dans sa tentative de réforme. Elle se forma d’abord à Rumilly, auprès de la Mère de Ballon. Elle est à l’origine des Bernardines Réformées de Provence-Dauphiné. XXXElle naît le 22 septembre 1602. Son père est Georges de Borel seigneur de Ponsonnas. Sa mère est Louise Alleman de Pâquier, sœur d’Alexandre Alleman vicomte de Pâquier, Marquis de Trièves.Sa biographie est édifiante . À 7 ans Louise entre à l’abbaye cistercienne des Ayes à Crolles. L’abbaye était dans la maison du Vicomte de Pâquier, sa sœur Marie Louise en était la supérieure. L’aînée de ses deux filles entre également au monastère et en devient coadjutrice dès sa profession à l’âge de 16 ans. Les religieuses de cette abbaye avaient une vie peu édifiante, elles sortaient du cloître, recevaient des visites se livraient au luxe, à la galanterie et à toutes sortes de mondanités. Louise de Ponsonnas entre dans un désir violent de réformer son ordre. Elle se lie d’amitié avec Claudine de Buissonrond qui fait profession le même jour qu’elle. Toutes deux partagent la même ardeur pour les réformes proposées par François de Sales, venu y prêcher le carême en 1617 et 1618. Dès lors elles sont soumises à l’hostilité de leurs compagnes qui résistent à leur volonté .Elles se retirent toutes ensembles, les trois mères (Louise de Pâquier la coadjutrice ayant été convertie à leurs idées) pour vaquer à leurs exercices de sorte qu’elles forment un petit monastère dans le grand. Ne pouvant réformer de l’intérieur elles font le projet d’une nouvelle fondation et en 1622 grâce au Vicomte de Pâquier elles louent une maison à Grenoble. Leur chemin devait auparavant rencontrer celui de Louise de Ballon.

San luca il giovaneLuc-le-Jeune

Au 10ème siècle,  Il s’assurait que la moitié du blé qu’il semait tombait bien dans les champs des plus pauvres. Il mourut ermite, près de Corinthe.Martyrologe Romain : À Sotérion en Phocide, l’an 945, saint Luc le Jeune, ermite.***Chargé de garder les troupeaux familiaux, il menait ainsi une vie retirée, austère et ascétique. A la mort de son père, il quitta le domicile familial pour entrer dans la vie monastique. En chemin, les soldats le prirent pour un esclave fugitif. Luc leur répondit que c'était le Christ qui lui avait demandé de partir ainsi. Ils crurent à une moquerie, le rouèrent de coups et le ramenèrent dans sa famille. Il y fut mal reçu et même battu. Il réussit à convaincre sa mère de le laisser partir et il fut confié à un higoumène d'un monastère d'Athènes et s'installa sur le mont Ioannitza. Lors de l'invasion bulgare, il se réfugia à Patras puis à Corinthe et se mit au service d'un vieillard, stylite, à qui il obéit pendant quinze ans. Revenu à Ioannitza, il en fut chassé par une invasion des Hongrois et se retira dans une île aride où il rendit paisiblement son âme à Dieu.

 Saint Maxime

Martyrologe Romain : À Nole en Campanie, au IIIe siècle, saint Maxime, évêque, qui dirigeait l’Église de cette ville à l’époque de la persécution et mourut dans un âge avancé.

évêque de Nole (3ème s.) Maxime, évêque de Nole en Campanie au IIIe siècle, se cacha pendant les persécutions de Dèce, fut secouru par le prêtre Félix.
"Le vénérable saint Maxime, évêque de Nole, ayant été contraint de prendre la fuite pendant la persécution de Déce, Félix fut chargé de gouverner cette église, mais il fut bientôt arrêté, chargé de chaînes et jeté dans une affreuse prison. Saint Paulin rapporte qu'un ange vint au milieu de la nuit visiter Félix, détacha ses fers, et le faisant sortir de sa prison, le conduisit vers saint Maxime, qui était sur le point de périr de faim et de froid. Félix, après avoir ranimé le saint vieillard, le chargea sur ses épaules et rentra dans Nole avec son précieux fardeau. L'évêque et son fidèle disciple restèrent cachés dans cette ville jusqu'à la fin de la persécution. Après la mort de saint Maxime, le peuple désigna tout d'une voix saint Félix pour occuper le siége de Nole, mais l'humble prêtre se refusa à cet honneur, dont il se croyait indigne, et consacra le reste de sa vie au ministère de la parole, instruisant et consolant les fidèles avec une charité toute évangélique." (histoire des prénoms)

 Saint Meldon

ermite à Peronne (6ème s.)Meldan ou Medon.

Irlandais qui vécut comme anachorète en Picardie à Péronne (80200), son exemple d'ascèse et sa prière convertirent beaucoup de monde. 

 Saint Moïse

Martyrologe Romain : Dans la région du mont Sinaï, vers 389, saint Moïse, qui vécut d’abord en solitaire dans le désert, puis ordonné évêque à la demande de Mauvia, reine des Sarrasins, amena à la paix un peuple extrêmement violent et garda intacte la foi des chrétiens.

Bx Nivard

 

A Claivaux, mémoire de Nivard, le plus jeune frère de St Bernard. “A vous le ciel, à moi la terre, le partage n’est pas égal ! ” aurait-il répondu à ses frères qui se rendaient à Cîteaux ; il les rejoignit dès que l’âge le lui permit. Frère cadet de saint Bernard (✝ 1150)Frère cadet de saint Bernard, il accompagna celui-ci à Clairvaux. Devenu maître des novices à Vaucelles, il disparaît ensuite dans l'effacement de la vie monastique. Ce qui n'empêche pas l'Ordre des Cisterciens de le considérer comme un bienheureux.

Saint Partène 

 Évêque  († IVème siècle)   Pendant son enfance, il préférait faire l'école buissonnière, estimant que la prière qu'il savait était suffisante ! Il fut élu évêque de Lampsaque en Turquie. Il y détruisit avec l'accord de l'empereur Constantin, le temple païen pour y construire une église. Il guérit l'évêque d'Héraclès qui était mourant : « Donnez votre argent aux pauvres et le démon s'en ira ». L'avare le fit et se trouva guérit aussitôt.  On rapporte de nombreux miracles qu'il opéra, et la ville était devenue complètement chrétienne à sa mort.***Evêque de Lampsaque (4ème s.)Fils d'un diacre, il préférait la pêche à l'école. Bien que dépourvu d'éducation, il savait par cœur l'Évangile. Il vendait ses poissons et destinait le produit de cette vente aux pauvres. Ordonné prêtre puis consacré évêque de Lampsaque, il fut vite connu pour ses dons de miracles et de guérison. 

Beato anselmo polancoBx Philippe RIPOLL MORATA

Espagne . Naissance: 14.09.1878  à Teruel

Mort: 07.02.1939  à Teruel

 Prêtre en 1901.  Recteur du séminaire.-Vicaire Général de Mgr Anselmo Polanco Fontecha  avec qui il subit le martyre.

 Martyr du Groupe des 45 martyrs d'Espagne ( 1936-1939)

Béatification: 01.10.1995  à Rome  par Jean Paul II***Martyrologe Romain : À Pont de Molins près de Girone en Espagne, l’an 1936, les bienheureux martyrs, Anselme Polanco, évêque de Teruel, et Philippe Ripoll, prêtre, qui dans la persécution religieuse au cours de la guerre civile espagnole, méprisèrent les flatteries et les menaces et ne fléchirent en rien de leur fidélité à l’Église, jusqu’à la mort.

Beato pio ix giovanni maria mastai ferretti bBx Pie IX , pape

 

 Nom: MASTAI FERRETTI
Prénom: Jean Marie (Giovanni Maria)
Pape Pie IX .  Italie
Naissance: 13.05.1792  à Senigallia
Mort: 07.02.1878  à Rome

Prêtre en 1819. Evêque de Spolète en 1827, d'Imola en 1832. Cardinal en 1840. Pape en 1846 à 1873. Exilé 17 mois à Gaète (1848-49).en 1854 proclame le dogme de l’Immaculée Conception,  s’oppose par les encycliques “Quanta Cura”  et le Syllabus à “certaines erreurs des temps modernes” et réunit le premier Concile du Vatican qui proclame le dogme de l’infaillibilité pontificale.Il lutta vainement pour garder un pouvoir temporel, garantie d’indépendance spirituelle . 32 ans de pontificat, le plus long de l'histoire de l'Eglise. ;

Béatification: 03.09.2000  à Rome  par Jean Paul II***Martyrologe Romain : À Rome, près de saint Laurent, en 1878, le bienheureux Pie IX (Giovanni Maria Mastai Ferretti), pape, qui proclama hautement la vérité du Christ, à laquelle il était attaché de tout son cœur, établit de nombreux sièges épiscopaux, promut le culte de la bienheureuse Vierge Marie et convoqua le premier Concile œcuménique du Vatican.

Beato pietro petro verhunBx Pierre Verhun

Martyrologe Romain : Au camp de travaux forcés d’Angarsk, près de Krasnoiarsk en Sibérie, l’an 1955, le bienheureux Pierre Verhun, prêtre etmartyr, qui mourut en déportation durant la période de persécution soviétique contre la religion.***Né en 1890 en Galicie près de Lvov où il étudie la philosophie, ordonné prêtre (grec-catholique) en 1927, il a en charge les catholiques ukrainiens en Allemagne où il est nommé visiteur apostolique. Arrêté en 1945 et déporté dans un goulag de Sibérie d'où il sort en 1953; il est alors envoyé en Russie à Angarsk où il meurt le 7 février 1957.
"Le prêtre martyr Pierre Verhun servit comme vicaire apostolique en Allemagne, où il devint 'tout pour tous'. C'est pourquoi les paroles de st Paul: 'Réjouissez-vous avec qui est dans la joie, pleurez avec qui pleure' (Romains 12.15) illustre son credo vital." (Les nouveaux martyrs d'Ukraine - Université catholique d'Ukraine) 
Il a été béatifié le 27 juin 2001 par Jean-Paul II avec d'autres martyrs originaires d'Ukraine

RichardSaint Richard 

Richard, roi des Saxons occidentaux, époux d'une parente de saint Boniface, fut dépossédé de ses états, à moins qu’il n’abdiquât volontairement. Toujours est-il que, laissant sa fille, Walburge, en Angleterre, il embarqua, avec ses deux fils, Winebald et Willibald, à Hamble-Haven pour aller en pèlerinage à Rome. On mentionne souvent leur passage en France, singulièrement à Rouen ; en février 722, ils arrivèrent à Lucques où le roi Richard mourut subitement.

Bx Rizzier

Martyrologe Romain : À Mucia dans les Marches, en 1236, le bienheureux Rizzier, qui fut un des premiers et l’un des plus chers disciples de saint François.***un des premiers disciples de saint François (✝ 1236)Rizziero della Muccia.
Sa vie a beaucoup en commun avec celle du Bienheureux Péregrin de Falerone.
"Les Bolonais revinrent aux pratiques de la foi chrétienne; plusieurs revêtirent les livrées de la pénitence, entre autres Nicolas Pepoli, donateur du couvent de cette ville, Bonizio et deux jeunes étudiants, Pellegrino Falleroni et Rizzier de Muccia."
(source: livre sur Saint François d'Assise)
Culte approuvé par Grégoire XVI en 1838. 

Beata rosalia rendu aBse Rosalie Rendu

L ' héroïcité des vertus, première marche vers la canonisation a été reconnue en  Soeur Rosalie Rendu fille de la Charité , morte à 70 ans en 1856, après une vie consacrée aux pauvres de Paris ; elle fut l’une des inspiratrice de Frédéric Ozanam, co-fondateur des “Conférences de St Vincent de Paul”. Elle appartenait aussi à la famille de notre frère Marie Rendu.

 Saint Sarkis

Officier romain (✝ 362)Officier romain, il passait son temps à détruire les temples païens. Ce qui lui valut d'être dans l'obligation de s'exiler à l'époque du retour du paganisme sous l'empereur Julien l'Apostat. Il gagna l'Arménie voisine et rejoignit l'armée perse qui combattait l'armée de l'empereur romain. On l'obligea à adorer Zarathoustra. Il refusa. Il fut alors condamné à mort et décapité.

Saint Théodore le Stratélate 

Martyr à Héraclée (4ème s.)Martyr à Héraclée, capitale de la province du Pont. Général dans l'armée impériale, il était chrétien et n'hésitait pas à le faire paraître. Il fut condamné à la peine du feu pour avoir mis le feu au temple de la déesse Amasée.

Bx Thomas Marie FUSCO

 Italie . Naissance: 01.12.1831  à Pagani (Salerne)
Mort: 24.02.1891
 Prêtre en 1855.- Fonde la Congrégation de Filles de la Charité du Très Précieux Sang.
Béatification: 07.10.2001  à Rome  par Jean Paul II

beati-martiri-di-inghilterra-galles-e-scozia-a.jpg Bx Thomas Sherwood

 Martyrologe Romain : À Londres, en 1578, le bienheureux Thomas Sherwood, martyr. Marchand drapier, il se destinait au sacerdoce lorsqu’il revint à Londres pour assister son père malade et âgé. Il fut dénoncé, arrêté dans la rue et condamné pour haute trahison, parce qu’il regardait le reine Élisabeth Ière comme excommuniée, et fut pendu à Tyburn.

Saint Tresain 

Curé de Mareuil - Irlandais d'origine (6ème s.)Irlandais, il quitta son pays pour la France. On le connaît par ses reliques qui étaient conservées au Pont-aux-Dames en Champagne. 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-01-31