10 février

marcucci6.jpgVen Maddalena Marcucci Née Marie-Joséphine le 24 Avril 1888 près de Lucques, Fondatrice de deux Monastères en Espagne et Cofondatrice de trois autres.
Elle prend le nom de Maddalena di Gesù (Marie-Madeleine de Jésus dans le Saint Sacrement) le 27 Juin 1907 jour de son entrée chez les Passionistes.
Grande mystique, elle a en particulier œuvré pour la connaissance de Sainte Gemma Galgani et le développement de son Sanctuaire à Lucques.
Son autobiographie 'Apôtre de l'Amour' est décrite comme 'l'ouvrage le plus élevé qui ait jamais été écrit à propos de l'Amour de Dieu pour ses créatures'
Elle est morte le 10 Février 1960 à Madrid.

Saint Aimond 

Fondateur du monastère Saint-Victor de Meda (✝ 790)

ou Antimond, fondateur du monastère Saint-Victor de Meda, dans le diocèse de Milan où il est grandement vénéré

Bx Alexandre de Lugo 

Dominicain espagnol (✝ 1645)

Dominicain espagnol qui voulut évangéliser les Turcs, et comme tant d'autres chrétiens, principalement orthodoxes, connut le martyre par fidélité au Christ qu'il ne voulut jamais renier.

Sainte Anne de Novgorod

Princesse de Novgorod (✝ 1056)

ou Irène, princesse de Novgorod, qui fonda le monastère de Sainte Irène à Kiev, après la mort de son époux Iaroslav Ier. L'une de ses filles, Anne Iaroslavna, devint reine de France en épousant le roi Henri Ier. Elle soutint la jeune abbaye de Tournus en Bourgogne.

Bx Arnaud

En 1225,  abbé bénédictin de Ste Justine de Padoue : il fut persécuté par un petit prince local qui le jeta en prison où il mourut. 

Abbé de Sainte-Justine de Padoue (✝ 1255)

Au temps où Padoue était aux mains d'Ezzelino, un tyran féroce et prompt au meurtre, Arnaud Cataneo, abbé du monastère de Sainte Justine, dut se réfugier dans une grotte voisine pour échapper à une mort certaine. Quand l'empereur Frédéric II vint délivrer la ville, Arnaud l'accueillit joyeusement. Mais quand Ezzelino reprit le contrôle de la région, le bienheureux Arnaud fut arrêté, jeté dans un infect cachot où il mourut après huit années de souffrances et d'isolement. 
Fêtes: 10 février (date de sa naissance au ciel) en 1255 - 14 mars (date de la translation de son corps) en 1592.

Santa austreberta Sainte Austreberte

Martyrologe Romain : Au pays de Rouen, en 704, sainte Austreberte, vierge et abbesse, qui dirigea saintement le monastère de Pavilly, fondé peu auparavant par l’évêque saint Ouen.

Abbesse de Pavilly (✝ 704)

Son nom signifie "froment de Dieu". 
Entrée au monastère de Port, elle fonda, dans la maison de ses parents, un autre monastère à Marconne dans l'Artois puis gouverna celui de Pavilly en Normandie, construit par saint Philibert, abbé de Jumièges. 

Beata chiara agolanti da riminiBse Claire Agolanti

Martyrologe Romain : À Rimini en Romagne, l’an 1326, la bienheureuse Claire Agolanti, veuve, qui expia une vie de plaisirs par la pénitence, les châtiments corporels et les jeûnes. Rassemblant des compagnes dans un monastère, elle servit le Seigneur dans un esprit d’humilité.

Pénitente, recluse italienne (✝ 1346)

A Rimini en Italie, elle était connue par ses écarts. Elle fut mariée deux fois et son biographe dit d'elle : "Longtemps son cœur fut comme le chemin de l'Évangile où la bonne semence qu'y jetait l'Esprit-Saint était foulée aux pieds par le monde et enlevée par le démon." Mais son enracinement chrétien subsistait, et, chaque jour, elle récitait un "Notre Père" et un "Je vous salue Marie", à la gloire de Dieu. Ce qui la conduisit à la conversion. Devenue tertiaire franciscaine, elle remplaça ses bijoux par des cercles de fer au cou, aux bras et aux genoux, son lit luxueux par des planches rugueuses, et la volupté des repas de jadis par du pain et de l'eau. Sa prière était incessante. Ses rigoureuses et extravagantes pénitences étonnèrent ses contemporains. Et c'est ainsi que se détachant progressivement de la terre et s'attacha au Christ pour toute l'éternité.

Beata eusebia palomino yenes fBse Eusebia PALOMINO YENES

(1899-1935), religieuse espagnole des Filles de Marie Auxiliatrice, qui s’offrit pour l’Espagne au début de la guerre civile, béatifiée en 2004.

religieuse fille de Marie Auxiliatrice (✝ 1935)

Eusebia Palomino Yenes (1899-1935), religieuse espagnole des Filles de Marie Auxiliatrice, qui s’offrit pour l’Espagne au début de la guerre civile, béatifiée le 25 avril 2004.
"Le Seigneur dit à Pierre de manière ferme et catégorique:  'Suis-moi'. Sœur Eusebia Palomino, des Filles de Marie Auxiliatrice, entendit elle aussi un jour l'appel de Dieu et elle y répondit à travers une intense spiritualité et une profonde humilité dans sa vie quotidienne. En bonne salésienne, elle était animée par l'amour pour l'Eucharistie et la Vierge. Pour elle, l'important était d'aimer et de servir; le reste ne comptait pas, fidèle à la maxime salésienne du "da mihi animas, caetera tolle"(*).
Par la radicalité et la cohérence de ses choix, Sœur Eusebia Palomino Yenes trace un chemin de sainteté fascinant et exigeant pour nous tous et en particulier pour les jeunes de notre époque."

 Bx Eusèbe

 (✝ 1501)

Il appartenait à la noblesse espagnole et fut ambassadeur dans la République de Venise. Et c'est là qu'il résolut de vivre la pauvreté évangélique. Il résilia cette charge et se fit bénédictin camaldule dans le monastère de Saint-Michel dans l'île de Murano

San guglielmo il grande di malavalle aSaint Guillaume de Malavalle

 

En 1157,  soldat d’origine française qui passa d’une vie pécheresse à l’érémitisme, en Toscane. Ses disciples se répandirent en Europe occidentale, sous le nom de “Guillemites”. 

Il naquit dans le Brabant. La légèreté de la jeunesse l'empêcha de profiter de l'éducation donnée par d'honnêtes parents. Ils le plaçèrent chez un boulanger, pensant que sa vie serait plus régulière et surtout moins déréglée. Sous le prétexte d'apprendre le français qu'on ne parlait pas dans son pays il s'en fut, vagabond, et reprit sa vie désordonnée. Comme l'enfant prodigue, la misère et la faim le conduisirent à réfléchir. Il entra dans un monastère, se réconcilia avec Dieu et y reprit ses activités de boulanger. Mais il s'en lassa, reprit sa vie errante et libertine.Dieu ne se lasse pas de poursuivre ceux qu'il aime. Guillaume rencontra un prêtre qui le remit sur le chemin de la vie spirituelle. Il étudia les Saintes Ecritures, se retira dans la solitude, puis fonda un monastère près de Valenciennes. Il devint un prédicateur écouté.

Martyrologe Romain : À l’Étable-de-Rhodes sur le territoire de Sienne en Toscane, l’an 1157, saint Guillaume, ermite de Maleval, dont l’exemple a donné naissance à plusieurs congrégations d’ermites.

 Bx Guillaume Zucchio

(✝ 1377)

A Alexandrie dans le Piémont l'on fait toujours mémoire de ce sacristain qui surveillait gratuitement les travaux de construction des églises et prenait un soin particulier des pauvres miséreux. De son escarcelle, il tirait des largesses qui ne s'épuisaient jamais. Pendant longtemps même, une réponse circulait à Alexandrie quand on demandait une mendicité: "Croyez-vous que je possède l'escarcelle de saint Guillaume."

Bx Hugues de Fosses

 

En 1164,  l’un des premiers disciples de St Norbert et son vicaire, puis son successeur comme abbé de Prémontré, quand le fondateur fut promu archevêque de Magdebourg. Il fut le législateur de son Ordre et le promoteur du “Pacte d’amitié” entre “les Candides chanoines” de Prémontré et “les moines blancs” de Cîteaux.

Martyrologe Romain : À Fosses, alors dans le diocèse de Liège, en 1163, le bienheureux Hugues, abbé. Premier disciple de saint Norbert, celui-ci, devenu évêque de Magdebourg, lui confia la direction du nouvel Ordre de Prémontré, qu’il gouverna avec la plus grande sagesse pendant trente-cinq ans, avec plus de cent fondations en divers pays.

Premier abbé de Prémontré (✝ 1164)
Il fut l'un des tout-premiers disciples de saint Norbert, le fondateur des Prémontrés. Il l'accompagnait dans ses courses apostoliques. Il prit ensuite la charge du monastère de Prémontré. A la mort du fondateur, il fut son successeur.

Josesanchezabeatification Bx José Luis Sanchez
del Rio 

 Martyrologe Romain : Le bienheureux José Luis Sanchez del Rio ; fervent apôtre au milieu des enfants de son village. Malgré sa jeunesse, il est accepté en 1927 dans les rangs des cristeros où il continue son apostolat et meurtmartyr, n’ayant pas encore 15 ans (1913-1928).

martyr mexicain (✝ 1928)

Jeune martyr mexicain mis à mort parce qu'il refusait de renier sa Foi.
Il est né le 28 mars 1913 à Sahuayo dans le Michoacàn; quand la guerre contre les chrétiens (les 'cristeros') commence en 1926, ses frères rejoignent les forces rebelles... José Luis Sánchez del Río arrive à se faire engager lui aussi comme porte drapeau surnommé 'Tarcicius' en hommage au saint de ce nom. Capturé par l'armée gouvernementale, il refusa de renier sa Foi et fut torturé, puis assassiné le 10 février 1928.
Béatifié le 20 novembre 2005 avec Joseph Anaclet Gonzales Flores et ses compagnons, laïcs martyrs au Mexique - Homélie du Card. José Saraiva Martins lors de la messe de remerciement pour la béatification de José Sánchez del Río [Sahuayo (Michoacán, Mexique), 21 novembre 2005 [Espagnol]
Le bienheureux José Luis Sanchez del Rio mérite une mention spéciale; fervent apôtre au milieu des enfants de son village. Malgré sa jeunesse, il est accepté en 1927 dans les rangs des cristeros où il continue son apostolat et meurt martyr, n’ayant pas encore 15 ans. (source: abbaye saint Benoît)

Saint Longin 

Moine au monastère d'Obnora (✝ 1540)

Moine réputé pour sa vie ascétique, dans le monastère d'Obnora, non loin de Vologda. Il fut ensuite envoyé pour fonder un autre monastère. Il y accomplit de nombreux miracles après sa mort.

louis stepinacBx Louis STEPINAC

 

Croatie . Naissance: 08.05.1898  à Krasic (Brezaric) . Mort: 10.02.1960  à Krasic
 Prêtre en 1930. Évêque coadjuteur de Zagreb en 1934.Archevêque en 1937- Cardinal le 12.01.1953. -  Martyr condamné le 11.10.1946
 il résista à l’occupant nazi et au gouvernement communiste qui lui succéda en 1945 : il refusa de rompre avec Rome en créant une église croate schismatique. Il mourut en 1960, au terme de 15 ans de travaux forcés. 
Béatification: 03.10.1998  à Marija Bistrica (Croatie)  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : À Krasic, près de Zagreb en Croatie, l’an 1960, le bienheureux Louis Stépinac, évêque et martyr. Il s’opposa avec audace aux doctrines qui niaient la foi et la dignité humaine. À cause de sa fidélité à l’Église, il fut détenu longtemps en prison et, atteint de maladie et consumé d’inanition, il acheva un éminent épiscopat.

 Saint Paul

et ses compagnons martyrs à Gaza (4ème s.)

Paul et ses compagnons martyrs à Gaza dont Eusèbe de Césarée nous donne le récit de la mort. Les uns furent condamnés aux travaux forcés après avoir eu les tendons du pied gauche coupés et l’œil droit crevé, selon le règlement des camps pénitentiaires romains. C'est là qu'ils consumèrent leur vie pour le Christ. D'autres furent attachés au chevalet et lentement mis à mort. Saint Paul devait avoir la tête tranchée. Il obtint quelques minutes de délai durant lesquelles il pria Dieu d'ouvrir les yeux aux Juifs et aux Samaritains. Puis, arrangeant ses vêtements avec un certain souci d'élégance pour dégager sa nuque, il offrit sa tête au bourreau

Beati pietro fremond e compagneBx Pierre Frémond et
 ses compagnes 

Martyrologe Romain : À Avrillé près d’Angers, en 1794, les bienheureux martyrs Pierre Frémond et cinq compagnes: les bienheureuses Catherine et Marie-Louise du Verdier de la Sorinière, soeurs - Louise Bessay de la Voûte - Marie-Anne Hachet du Bois - Louise Poirier, mariée, qui furent fusillés, sous la Révolution française, à cause de leur fidélité à l’Église catholique.

Saint Prothade

Martyrologe Romain : À Besançon, vers 624, saint Prothade, évêque.

Évêque de Besançon, il était aussi doux pour les autres qu'il était sévère pour lui-même. Chaque fidèle de son diocèse était comme un enfant bien-aimé

 Bx Salve

(✝ 962) Abbé bénédictin de l'abbaye d'Ableda au nord de l'Espagne, il conseilla avec prudence les rois de Navarre et de Castille qui commençaient la Reconquête de leur pays contre les Maures.

Santa scolastica ySainte Scholastique

Vers l’an 545, “celle - qui - aimait - entendre - parler - de - Dieu”, soeur de St Benoît et, comme lui, consacrée à Dieu (son nom signifie disciple). Lors de leur dernière entrevue, elle lui demanda de prolonger toute la nuit leur entretien spirituel. Par fidélité à la Règle, St Benoît refusa, mais la prière de sa soeur obtint de Dieu un orage qu força le saint à demeurer près d’elle. St Grégoire, qui raconte le fait, conclut : “Elle fut plus puissante que Benoît, parce qu’ en elle l’amour était plus grand”. 

Saint Sigon

(✝ 873)

Evêque de Clermont-Ferrand, sous le règne du roi de France, Charles le Chauve, il restaura son diocèse après les ruines matérielles et morales des invasions normandes. Il assista et souscrivit au concile de Soissons en 853. Pour le reste, la chronique "améliorée" des évêques de Clermont répare notre ignorance.

Saint Silvain

Martyrologe Romain : À Terracine en Campanie, saint Silvain, évêque.

Nommé en 443 évêque de Terracine en Campanie, Italie, il aurait beaucoup souffert à cause de sa foi. Il serait mort en martyr après 9 mois d'épiscopat

Saint Trojan

Martyrologe Romain : À Saintes en Aquitaine, vers 550, saint Trojan, évêque.

Il occupa le siège de Saintes, en Aquitaine, au début du 6ème siècle. Certaines traditions affirment qu'il serait le fils d'un israélite et d'une mauresque. Ce qui est plus certain, c'est qu'il fut, selon saint Grégoire de Tours, un "pasteur d'une grande puissance spirituelle." Deux localités, dans cette région, rappellent sa présence : Saint-Trojan-33710 et Saint-Trojan les-Bains-17370 

 Saint Trumwin

(✝ 740)

Evêque en Ecosse à Abercom, il n'en continua pas moins sa vie monastique. Le roi Egfrid s'étant mis contre lui, il dut quitter le monastère et, avec tous ses moines, il se retira à Whitby, où il plaça sa communauté sous l'obédience de l'abbesse, sainte Elflède que nous avons fêtée le 8 février.

ZenonSaint Zénon 

anacorète (✝ 416)

Originaire de Césarée de Cappadoce, il appartint à l'administration des courriers impériaux (postes et communication) et était l'un des proches de l'empereur Valens.A la mort de ce dernier, il quitta le palais pour se retirer dans un tombeau, non loin d'Antioche. Etant ainsi mort au monde, il vécut loin de tous, dans un dénument complet, élevant sans cesse son âme à Dieu et se mêlant chaque dimanche au reste du peuple dans l'église. Après quarante années de vie ascétique, il reçut en héritage la vie éternelle.

Santi zotico e compagniSaints Zotique et Amance.

 Martyrologe Romain : À Rome sur la voie Labicane, au dixième mille de la ville, lessaints martyrs Zotique et Amance.

Santi caralampo porfirio e baptoSaints Charalampe
PorphyreDaucte 

Martyrologe Romain : À Magnésie dans la province d’Asie, en 202, les saintsCharalampe, Porphyre, Daucte et trois femmesmartyrs, dit-on, sous Septime Sévère.

martyr sous Septime Sévère (3ème s.)

Il prêchait l'Évangile, sous le règne de l'empereur Septime Sévère. Il était très âgé lorsqu'il fut arrêté, dépouillé de sa robe épiscopale et cruellement torturé. Des miracles accompagnèrent ce moment et le gouverneur se convertit au Christ. D'autres tortures lui furent encore infligées qu'il supporta dans la paix jusqu'au moment où il fut décapité.

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-02-07