20 février

Aimée

A Assise, vers 1250,  nièce de Ste Claire : elle fut, après une jeunesse mondaine, convertie par la prière de sa tante.

Nièce de sainte Claire d'Assise (✝ 1252)

Vierge.
Elle appartenait à une famille très distinguée d'Assise, celle des Offreduccio comme sainte Claire sa tante et son oncle, frère Rufin. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle était mondaine, très mondaine, jusqu'au jour où, visitant sa tante au couvent de Saint-Damien, elle décida de devenir religieuse. A partir de ce moment, elle pratiqua l'austérité au point que ses jours en furent abrégés.

 Saint Bolcan

évêque de Derkan (✝ v. 480)

ou Olcan.
Baptisé par saint Patrick qui l'envoya étudier en Gaule. Il fut nommé évêque de Derkan (Irlande du Nord) où il développa une école remarquable, une des mieux équipées de l'île.

 Saint Colgan de Clonmacnoise

abbé ( v. 796)

Coelchu, Colchu Colga ou Colgu, frère de sainte Foila, surnommé 'le sage' et 'le chef scribe', abbé de l'école monastique de Clonmacnoise, comté d'Offaly en Irlande, très érudit spécialiste de saint Paul et ami du bienheureux Alcuin de l'abbaye de Saint Martin de Tours.

Sant eleuterio di tournaiSaint Eleuthère

A Tournai,  apôtre des Francs au 7ème siècle ; son zèle pour maintenir la Foi lui coûta le vie. 

Comte de Tournai en Belgique et ami de saint Médard, Éleuthère fut sacré évêque par saint Remi. Son apostolat s'étendit jusqu'à la Flandre et la Picardie. Il détourna les Francs de leurs coutumes païennes.

Evêque et confesseur. (✝ 531)

Ami de saint Médard, il était comte de Tournai. Il en devint l'évêque, sacré par saint Rémi. Son apostolat s'étendit à la Flandre et à la Picardie, pour détourner les Francs de leurs coutumes païennes.

EucherSaint Eucher d Orleans

 

moine de Jumièges. On vint le prendre de force pour succéder à l’un de ses oncles sur le siège d’Orléans. Il mourut exilé, près de Liège, vers 740.

Martyrologe Romain : À Zerkingen dans le Brabant, vers 738, le trépas de saint Eucher, évêque d’Orléans, qui fut forcé de s’exiler par le maire du palais, Charles Martel, à la suite de calomnies d’ennemis envieux et trouva chez les moines un refuge dans l’union à Dieu.

Evêque d'Orléans (✝ 738)

Evêque et confesseur. 
Depuis sept ans, il vivait heureux à l'abbaye de Jumièges en Normandie, quand ses concitoyens obtinrent de Charles Martel qu'il leur fût donné comme évêque. Il fit mine de ne rien savoir et ne bougea point. Charles Martel lui écrivit qu'il le ferait transporter à Orléans par ses soldats, s'il tardait à se mettre en route. Eucher dut s'incliner et quitta Jumièges les larmes aux yeux. Tout alla bien jusqu'à la bataille de Poitiers (732). Estimant que ses soldats avaient sauvé l'Église de l'Islam, Charles décida de s'indemniser en s'emparant des vases d'or servant au culte. Tous les évêques se turent, tant ils avaient peur, et seul Eucher protesta. Destitué et exilé à Cologne, cette riche Église, déjà trop taxée, le reçut en héros, le logea dans un palais et l'invita à présider les grandes cérémonies liturgiques. Charles Martel se fâcha devant ce centre d'opposition. Il envoya le gouverneur de Liège pour séquestrer saint Eucher. Robert de Liège se laissa convaincre par saint Eucher qui lui demanda de redevenir moine à Saint-Trond comme jadis à Jumièges dont il avait toujours le "vague-à-l'âme." 

Beata giacinta marto uBse Jacinthe MARTO

Portugal  .  Naissance: 11.03.1910  à Aljustrel
Mort: 20.02.1920  à Lisbonne
 Laïque ..  Avec son frère François et sa cousine Lucie, elle est favorisée de plusieurs apparitions de la Vierge Marie, en 1917. Elle meurt de la grippe espagnole ayant appris du ciel à offrir ses souffrances pour les pécheurs.
Béatification: 13.05.2000  à Fatima  par Jean Paul II

voir page Fatima 

Bx Jean de Gorze 

Abbé de Gorze (✝ 974)

Bénédictin, devenu abbé de Gorze et réformateur de son Ordre. 
Originaire de Vandières, près de Metz, il avait quelques propriétés et vivait sur ses terres. Au retour d'un pèlerinage à Rome, il restaura l'abbaye de Gorze et s'y fit moine bénédictin. L'empereur germanique Othon 1er, qui avait grande estime pour lui, lui confia une ambassade auprès du calife de Cordoue, Abd-el-Rahman. Devenu abbé de Gorze, il réforma plusieurs abbayes bénédictines voisines. Il mourut le 7 mars 974. 

Saint Juda Maccabée 

Fils de Mattathias, chef des Juifs. (-160 av JC.)

Fils de Mattathias, chef des Juifs.

Beata giulia rodzinska aBse Julie Rodzinska

Martyrologe Romain : Au camp de concentration de Stutthof, près de Gdansk, en Pologne, l’an 1945, la bienheureuse Julie Rodzinska, vierge, de la Congrégation des Sœurs dominicaines de l’Immaculée-Conception et martyre. Quand sa patrie fut soumise au régime nazi pendant la seconde guerre mondiale, elle fut arrêtée par des miliciens, internée dans ce camp où elle vint en aide à des juives et mourut du typhus.

dominicaine polonaise martyre du nazisme (✝ 1945)

Sœur dominicaine (née en 1899, entrée dans l'ordre en 1916), béatifiée le 13 juin 1999 par Jean-Paul II lors de son voyage apostolique en Pologne avec 108 martyrs victimes des persécutions nazies

 San leone di catania aSaint Léon de catane 

Martyrologe Romain : À Catane en Sicile, vers 787, saint Léon, évêque, qui prit le plus grand soin des pauvres.

Confesseur, évêque de Catane en Sicile (✝ 787)

Ce chrétien de Ravenne renonça à son riche héritage pour se mettre au service du Christ et de l'Église. Il devint évêque de Catane en Sicile, libérant son Église de l'idolâtrie qui s'y maintenait. Énergique et tranchant en ce qui concerne la Foi, il était débordant d'amour et de compassion pour les pauvres. Sa réussite le fit appeler à la cour de Byzance qui voulait voir son pouvoir de guérison. 

LudwigtijssenVén Ludwig Tijssen 

prêtre néerlandais (✝ 1929)

Ludwig Tijssen, prêtre diocésain néerlandais (1865 - 1929), décret de reconnaissance des vertus héroïques du 29 juin 2012
Né le 2 novembre 1865, ordonné prêtre pour le diocèse de Roermond en 1888, il enseigna au séminaire diocésain de Rolduc et prêtre dans la paroisse de Susteren en 1911. Nommé curé de Sittard en 1919, il y mourut le 20 février 1929, admiré de tous, et y est enterré dans l'église Saint Pierre.
Un exemple de vie de prière intense, de simplicité et de charité, Ludwig Tijssen était connu pour son amour de la musique et son soutien envers les pauvres et les malades.

Sadoth ou sadok

L’an 342, en Perse,  évêque, et ses 128 compagnons, martyrs. “Tu possèdes la mort, dit-il à son juge ; nous, nous possédons la vie ! ” 

Saint Sérapion

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Sérapion, martyr à Alexandrie vers 248. Sous l’empereur Dèce, il fut si cruellement soumis à la torture que toutes les jointures de ses membres furent brisées et qu’ensuite il fut précipité de l’étage supérieur de sa maison.

Sylvain et ses compagnons, martyrs.

A Tyr au Liban, vers 304,  “J’ai assisté moi-même à leur martyre, témoigne l’historien Eusèbe, j’ai pu constater que la puissance divine du Seigneur Jésus se manifestait visiblement à leur égard”. 

 Bse Thècle

Vierge (10ème s.)

On parle d'elle dans "l'actuaire des saints belges", qui la fait vivre dans la région de Roubaix "rendant les plus grands services par sa piété et ses vertus." On ne sait rien de plus sur sa vie

 Saint Tyranion

 Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Tyranion, évêque de Tyr et martyr à Antioche de Syrie, en 311. Élevé dans la foi chrétienne dès son plus jeune âge, il eut le corps lacéré par des ongles de fer avec le prêtre Zénobe et obtint la victoire dans un glorieux martyre.

évêque de Tyr et martyr à Antioche de Syrie (✝ 311)

ou Tyrannion.
Il souffrit le martyre sous Dioclétien. Saint Méthode qui était évêque d'Olympe lui aurait succédé comme évêque de Tyr.

Saint Ulric 

 Ermite près d'Heselborough (✝ 1154)

ou Wulfric

L'abbé cistercien Jean de Ford a écrit sa biographie.

 Saint Valère

 Confesseur et évêque dans le comté de Foix (✝ 504)

ou Vallier. 
Saint Grégoire évoque ce saint homme. Il est peut-être celui qui écrivit au Pape saint Léon avec d'autres évêques des Gaules. Mais comme il y avait d'autres Valère à cette époque, est-ce de lui dont il s'agit? Le diocèse de Tarbes le pensait encore au 19ème siècle.

 Cinq Bx martyrs de Tyr

 

Martyrologe Romain : Commémoraison de cinq bienheureux martyrs qui, en 303, sous l’empereur Dioclétien, furent mis à mort à Tyr, en Phénicie. D’abord déchirés par tout le corps à coups de fouet, puis dépouillés de leurs vêtements, placés dans l’amphithéâtre et exposés à des bêtes féroces de différentes espèces, ils montrèrent dans des corps juvéniles une constance ferme et impassible; l’un d’eux, en particulier, qui n’avait pas vingt ans, sans être attaché, les bras levés en forme de croix, faisait monter ses prières vers Dieu; les autres, laissés sains et saufs par les bêtes auparavant excitées, furent enfin tués par l’épée et leurs corps jetés dans la mer.

Saints Corneille et Bassien 

Martyrs (✝ 1570)

Corneille était higoumène du monastère des Grottes de Pskov en Russie. Il se livra à une intense activité missionnaire vers la Lettonie voisine. Craignant des invasions, il fit fortifier son monastère. Ivan le Terrible crut à une sédition et fit abattre sans jugement saint Corneille et saint Bassien.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-02-07