23 février

Saint Alexandre l‘Acémète

(4ème s.) - Il naquit dans une île de la mer Égée en Grèce. Il se retira au désert. Les disciples affluèrent et il répartit ses moines en quatre groupes : grecs, romains, syriens et égyptiens. Il leur donna pour règle de se succéder jour et nuit dans l‘église pour chanter sans cesse l‘office liturgique dans la langue qui étaient la leur. Puis, il vint à Constantinople où il fut le fondateur du célèbre monastère des Acémètes dont s‘inspirèrent beaucoup d‘autres monastères en Orient.

 Saint Boswell

Abbé de Melrose en Angleterre (✝ v. 661)

ou Boisil.
Moine disciple Saint Aidan de Lindisfarne. Devenu abbé, il fut bibliste. Il avait le don de prophétie et était réputé pour sa faculté à prêcher et il forma les saints Cuthbert et Herbert. Il mourut de la peste.
Il donna son nom à la ville de St Boswell's en Ecosse

Saint Damien

(+ 1280) Confesseur. Entré au monastère d’Esphigmenou sur la Sainte Montagne de l’Athos, il s’adonna à la prière continuelle sous la direction obéissante d’un père spirituel pour éviter les pièges de sa volonté propre. Ses combats sont restés secrets, mais sa sainteté fut vite reconnue. 

Dosithée

Au 6e siècle,  jeune officier subitement converti à Gethsémani ; il se fit disciple de St Dorothée de Gaza, en Palestine. Il sut si bien se défaire de sa volonté propre, qu’en moins de cinq ans il était mûr pour le Ciel. 

Beato wincenty stefan frelichowski cBx Etienne Vincent FRELICHOWSKI

Pologne . Naissance: 1913 . Mort: 23.02.1945  au Camp de Dachau
Prêtre  -  Martyr . Arrêté en 1939 par les nazis, déporté successivement dans les camps de concentration de Stuthoff, de Sachsenhausen puis de Dachau. Mort du typhus après avoir accompli son ministère auprès des autres déportés.
Béatification: 07.06.1999  à Torun (Pologne)  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1945, le bienheureux Étienne (Wincenty Stefan) Frelichowski, prêtre et martyr. Il fut déporté dans diverses prisons mais ne fléchit jamais de la foi ni de ses devoirs de pasteur. Il subit de longues épreuves et succomba à la maladie contractée en assistant des codétenus malades.

 Saint Felix de Brescia

 

Evêque de Brescia (✝ v. 650)

Vingtième évêque de Brescia dans le Nord de l'Italie, il fut un ardent opposant aux ariens lombards qui niaient la nature divine du Christ et à d'autres hérétiques. Il gouverna ce diocèse pendant plus de 40 ans

 Saint Florent de Séville

confesseur et évêque (✝ v. 485)

ou Florentius.
Evêque martyr très vénéré dans la région de Séville en Espagne

 Giovanninafranchi

Vén Giovannina Franchi

fondatrice des Sœurs infirmières de l'Addolorata (✝ 1872)

Giovannina Franchi (1807 - 1872), fondatrice italienne des Sœurs infirmières de l'Addolorata - déclarée vénérable le 20 décembre 2012 - reconnaissance du miracle, décret du 9 décembre 2013.
Giovannina est née le 24 juin 1807. A l'âge de 18 ans, elle se consacre à l'enseignement du catéchisme et aux œuvres de charité. Elle montre toujours une grande attention aux autres et c'est en 1853 qu'elle décide avec trois compagnes de se dévouer entièrement à ceux qui souffrent. Elle met sa fortune au service des nécessiteux, donne des soins à domicile à ceux qui ne peuvent être acceptés à l'hôpital. Elle va dans les quartiers défavorisés de Côme pour venir en aide aux malades pauvres chez eux...
Elle endosse l'habit religieux sous la protection de Notre Dame des douleurs et fonde la congrégation qui regroupe des infirmières prenant en charge l'état physique et moral des malades. Pour aider les souffrants, les pauvres, les personnes âgées, les personnes seules ou sans abri, la maison doit être une famille heureuse et accueillante. Pendant la période où la ville de Côme est affectée par le choléra et la variole, les sœurs montrent un exemple de l'amour et de la piété évangélique.
Elle meurt de la variole contractée auprès des malades le 23 Février 1872.

Sainte Gorgonie

(4ème s.) Elle était la soeur ainée de saint Grégoire le théologien et la fille de saint Grégoire de Nazianze, où elle grandit. Mariée à un habitant d’Iconium, Aypios, elle eût trois filles qu’elle éleva dans la fidélité au Christ. Un sourire parait toujours son visage, non pas un sourire mièvre, mais un sourire de la joie intérieure. Elle était une conseillère avisée en de nombreuses questions délicates pour les chrétiens qui vivent dans le monde. Lorsqu’elle reçut, tardivement selon l’usage de l’époque, le saint Baptême, elle pria Dieu des nuits entières, puis s’en fut rejoindre le choeur des saints en la famille trinitaire. 

San giovanni theristi aSaint Jean le moissonneur

(11ème s.) Confesseur. Originaire de Calabre. Elevé par sa mère captive dans une famille arabe de Palerme, il se convertit à la foi en Jésus-Christ à l’âge de 14 ans.

Martyrologe Romain : À Style en Calabre, vers 1127, saint Jean, qui fut admis chez les moines grecs vivant sous la Règle de saint Basile et mérita le surnom de Thériste ou Moissonneur, parce que, poussé par une grande charité pour les pauvres, il avait l’habitude de prêter son aide aux moissonneurs.

Beata giuseppina vanniniBse Joséphine VANNINI

VANNINI  Judith Adélaïde
Nom de religion: Joséphine (Giuseppina)
 Italie  Naissance: 1859  Mort: 23.02.1911
Etat: Religieuse - Fondatrice de la Congrégation des Filles de Saint-Camille
Béatification:16.10.1994  à Rome  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : À Rome, en 1911, la bienheureuse Joséphine (Giuseppina, néeGiuditta AdelaideVannini qui fonda la Congrégation des « Filles de Saint-Camille » pour le service des malades.

Lazare de Constantinople

Au 9e siècle, peintre d’icône, à une époque où elles coûtaient fort cher;les iconoclastes lui brûlèrent les mains, pour l’empêcher de peindre.

Beato ludovico ludwig mzyk aBx Louis Mzyk

Martyrologe Romain : À Poznan en Pologne, l’an 1942, le bienheureux Louis Mzyk, prêtre de la Société du Verbe divin et martyr. Quand sa patrie fut occupée militairement et soumise au régime nazi, il fut détenu dans une forteresse, soumis à la torture, et enfin massacré par un des chefs de la forteresse

Sainte Marthe

(+ 252) Vierge et martyre. Elle vivait à Astorga au temps de l’empereur Dèce. Le gouverneur la remarqua parmi les chrétiens arrêtés pour leur foi. Il fut conquis par sa beauté de cette très jeune fille et voulut la faire renoncer à Jésus-Christ. Comme il ne parvenait pas à la soumettre par la douceur, il eut recours à la violence. Il commanda que la vierge soit totalement dépouillée de ses vêtements devant la foule hostile et la fit battre de bâtons noueux. Elle persista dans sa décision. Le gouverneur la fit décapiter. 

 Saint Méraut

abbé bénédictin (✝ v. 850)

ou Mérald.
Moine de Saint-Evroult d'Ouche en Normandie, il devint abbé à Vendôme

Sainte Milburge

(+ 722) Vierge. Issue d’une famille princière d’Angleterre, elle prit le voile avec ses deux soeurs au monastère de Wenlock dont elle devint abbesse et où elle fut comblée par Dieu de faveurs mystiques. 

Martyrologe Romain : À Wenlock en Angleterre, vers 722, sainte Milburge, vierge. Fille du roi de Mercie, elle introduisit la vie monastique dans les domaines de son père, en faisant construire un couvent, dont elle fut la seconde abbesse.

Beati martiri dei pontoni di rochefortBx Nicolas Tabouillot

Martyrologe Romain : À Rochefort, en 1795, le bienheureux Nicolas Tabouillot, prêtre de Verdun et martyr. Curé de paroisse quand survint la Révolution française, il fut arrêté à cause de son sacerdoce, détenu dans des conditions inhumaines sur un bateau négrier et enfin consumé par la maladie dans l’hôpital de la ville.

PolycarpeSaint Polycarpe de Smyrne 

L’an 155, à Smyrne,  son évêque. Il avait connu l’Apôtre St Jean et il eut sur St Irénée de Lyon une influence certaine. Lien, donc, entre l’Église des Apôtres et celle des premiers chrétiens martyrs. Comme on voulait le contraindre à l’apostasie, “voilà 86 ans que je sers mon Maître, protesta-t-il, comment pourrais-je Le renier ? ”. Il fut donc poignardé, et son corps brûlé.

Quelques écrits

Beata raffaella ybarra aBse Raphaelle Ybarra

Espagne . Naissance: 16.01.1843  à Bilbao
Mort: 23.02.1900
 Mère de famille - Religieuse - Fondatrice
Béatification: 30.09.1984  à Rome  par Jean Paul II
 Mère de famille nombreuse, elle a eu 6 enfants. Convertie par la lecture de “La vie dévote” de St François de Sales ; elle se dévoue aux malades des hôpitaux Elle s'occupe activement des jeunes filles abandonnées de sa cité, Bilbao, au pays basque espagnol et fonde à cette fin, en 1894, le Collège des Anges Gardiens, puis l'Institut des Saints Anges Gardiens. Avec l'accord de son mari, elle fait les 3 vœux de religion (perpétuels en 1890) et celui de choisir toujours le plus parfait.

Martyrologe Romain : À Bilbao au pays basque espagnol, en 1900, la bienheureuse Raphaëlle  Ybarra de Villalonga. Mère de sept enfants, elle émit les vœux de religion avec le consentement de son mari et fonda l’Institut des « Sœurs des Anges gardiens » pour protéger les jeunes filles et les diriger sur la voie des commandements du Seigneur.

 Sainte Romaine

 

Sur les bords du Tibre, à Rome (✝ 324)

Sainte Romaine aurait vécu au 4ème siècle et mourut, sur les bords du Tibre, à Rome, vers 324.

Saint Serenus

A Sirminus, l’actuelle Mitrovica,  Il était jardinier, et avait fui la persécution de Dioclétien. Son sens de la pudeur fit deviner qu’il était chrétien. Il répondit à son juge : “J’étais comme une pierre rejetée de l’édifice : maintenant le Seigneur m’y fait une place”. Il fut décapité vers 305.

Martyrologe Romain : À Sirmium en Pannonie, vers 307, saint Sérène ou Sénère, martyr. Jardinier, il fut dénoncé par une femme d’officier, à qui il avait reproché des intentions coupables ; arrêté sur l’ordre du juge, il confessa qu’il était chrétien et, comme il refusait de sacrifier aux dieux, il eut la tête tranchée.

Saint Veterin

(4ème s.)Confesseur. Disciple de saint Martin, il libéra l’Anjou de l’idolâtrie en y apportant l’Evangile

Saint Willigise

 (+ 1011) - Originaire de la Saxe, il fut chapelain de l‘empereur Othon II, puis archevêque de Mayence. Il prit un soin particulier à faire élire des évêques de grande qualité et de grande sainteté.

Martyrologe Romain : À Mayence en Franconie, l’an 1011, saint Willigis, évêque, dont le zèle pastoral fut remarquable.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-02-07