02 mars

Sant agnese di boemiaSainte Agnes de BOHEME

princesse de Bohême, clarisse et abbesse dans le couvent qu’elle avait fondé à Prague ; elle reçut quatre lettre de sainte Claire d’Assise, canonisée en 1989.

Santa angela de la cruz maria de los angeles guerrero gonzalez cSainte Angele de la Croix GUERRERO GONZALEZ

  GUERRERO GONZALEZ   Marie des Anges (Maria de los Angeles)
Nom de religion: Angèle de la Croix (Angela de la Cruz)
Espagne . Naissance: 30.01.1846  à Séville
Mort: 02.03.1932  à Séville
Religieuse -Fonde le 4 août 1875 la Compagnie de la Croix, au service des plus  pauvres.
Béatification: 05.11.1982  à Séville  par Jean Paul II
Canonisation: 04.05.2003  à Madrid  par Jean Paul II

Saint Arsène de Tver

 (+ 1409) - Ses riches et nobles parents lui firent donner une éducation brillante. Mais son désir d‘une vie spirituelle et contemplative le conduisit au monastère des Grottes de Kiev. Le métropolite de Kiev lui confia le siège de Tver. Saint Arsène donna l‘exemple d‘une vie évangélique, n‘hésitant pas à défendre les opprimés devant les princes de Tver

Beato carlo il buonoBx Charles le Bon

A Bruges,  comte de Flandre, Artois et Picardie, l’un des patrons secondaires de la Belgique. En imposant la “Trêve-Dieu” et en réprimant le marché noir en temps de famine, il se fit des amis chez les petits et des ennemis chez les grands. Il mourut en 1127, victime de son amour pour la justice. Le roi de France Louis VI le Gros fonda, à la mémoire de ce cousin qu’il aimait, le monastère cistercien de Châlis, aux portes de Paris. 

Fils de saint Canut, frère du roi du Danemark, il devint Comte de Flandre en 1119. Il était très aimé de ses sujets car il avait la réputation d'être bon et juste. Il fut assassiné un mercredi des Cendres dans l'église Saint-Donatien de Bruges (Belgique) par un seigneur dont il avait stoppé net les complots. Il fut béatifié officiellement en 1883 par le pape Léon XIII, alors qu'il n'avait cessé entretemps d'être vénéré comme un martyr par les Flamands.

San ceadda chad di lichfieldSAINT CHEADE

(+ 672)ou Ceadda. Nous le fêtons avec la Communion anglicane. Abbé de Lastingham, à York en Angleterre, il y pratiqua la stricte observance de la règle de saint Columba. Evêque d’York, il sut s’effacer humblement lorsque cette charge lui fut retirée par saint Théodore, archevêque de Cantorbery, et il fixa son siège épiscopal à Lichflield où il mourut peu après. Ses reliques sont conservées dans la cathédrale de Birmingham. 

Martyrologe Romain : À Lichfield en Angleterre, l’an 677, saint Céadde ou Chad, évêque. Dans des circonstances difficiles, il exerça son ministère épiscopal dans la province de Mercie et de Lindsey, et prit soin d’administrer son peuple selon les exemples des anciens Pères, en se montrant humble, pieux, zélé et apostolique.

SAINTE EUTHALIE

(4ème s.)Originaire de Syracuse en Sicile, elle se convertit à la foi chrétienne. Son frère, Sirmilien, en conçut une telle rage que, ne pouvant obtenir l’apostasie de sa soeur, il lui arracha ses vêtements, la livrant nue à ses serviteurs pour qu’ils la deshonorent. Mais ceux-ci la respectèrent. Sirmilien hors de lui se précipita sur elle et l’égorgea. Les Bollandistes estiment que son existence est difficile à prouver, mais qu’il n’est pas impossible qu’une tel martyre ait existé. 

SAINT FERGNA

 (+ 673)Surnommé « le blond », il était parent et disciple de saint Columba auquel il succéda comme abbé d’Iona. 

Bx FOULQUES

(+ 1201)Prêtre de paroisse à Neuilly-sur-Marne, il fut l’un des prédicateurs de la 3ème croisade à laquelle participa Richard Cœur de Lion (1189 - 1192). Il mourut peu avant son départ en Terre Sainte. 

SAINT GISTILIEN

(5ème s.)Originaire du Pays de Galles, il était l’oncle de saint David et fut moine à l’abbaye de Menevia. 

Henri Suzo

 

 A Ulm, en 1366,  dominicain. Il naquit et vécut à Constance, et fut célèbre par sa pénitence et ses écrits mystiques dont le plus connu est “Le Livre de la Sagesse éternelle”. Apôtres des prostituées, il fut de ce fait persécuté, traité - selon sa propre expression - “comme un chiffon dont un chien s’amuse”. Il demeura dans la joie, car, dit-il, “Dieu est infiniment bon, et Il est mon ami”.

SAINT HESYCHIUS

(4ème s.)Il servait au palais impérial d’Antioche comme sénateur. Cette charge lui imposait de sacrifier aux dieux de l’empereur, ce qu’il refusa. Pour l’humilier, l’empereur le dépouilla de ses vêtements sénatoriaux et ordonna qu’il aille dans le gynécée filer la laine avec les femmes. Saint Hésychius persévéra dans sa décision. Devant son impuissance, Maximien lui fit attacher une lourde pierre au poignet et le fit précipiter dans les eaux de l’Oronte. Certains calendriers le fêtent le 18 novembre.

SAINT JACOB

(+ 768)On ne le connaît qu’au travers de saint Pierre Damien qui dit seulement que “Jacob, évêque de Toul, se retira dans un monastère”. Il est parfois confondu avec un autre évêque, Jacques, qui souscrivit au concile d’Attigny.

SAINT JOAVAN

(6ème s.)ou Joevin. Confesseur. Disciple de saint Pol de Léon, il en fut un fidèle coadjuteur. Deux localités l’honorent en Bretagne : Saint Jouan de l’Isle-22350 et Saint Jouan des Guérets-35430. 

SAINT LUC CASALI

(9ème s.)Abbé à Nicosie puis à Argira en Sicile.

Martyrologe Romain : À Argira en Sicile, au IXe siècle, saint Luc Casale de Nicosie, abbé.

Saint Nicolas Owen

 - Frère convers jésuite en Angleterre, il construisait des cachettes pour les prêtres persécutés. Il ne s‘écarta pas de l‘Église romaine au moment où c‘était une cause de mort. Emprisonné et torturé par deux fois, il fut écartelé la troisième fois en 1606

SAINTE PIAMOUN

(4ème s.)Elle vivait en Haute-Egypte en compagnie de sa mère, consacrant ses journées et ses nuits au jeûne et à la prière. Les villageois la considéraient comme une sainte, de son vivant même.

SAINT QUINTUS

 (+ 283)Il vivait en Asie mineure, se consacrant avec charité au service des pauvres. Malgré plusieurs arrestations, il resta libre de venir en aide à tous ceux qui avaient besoin de sa charité.

Saint Simplice

 pape de 468 à 483 Né à Tivoli en Italie, il fut pape de 468 à sa mort. On lui doit l'organisation du service paroissial dans les grandes basiliques romaines et la construction des sanctuaires en l'honneur de saint Etienne et de sainte Bibiane. Il appliqua les décisions du concile de Chalcédoine, favorisa l'unité de l'Église et soutint les catholiques orientaux, en face de l’hérésie monophysite. Quand s’écroula l’empire romain d’Occident, en 476, il fut contraint de s’entendre et composer avec l'empereur Odoacre qui était adepte de l’arianisme. Mais en aucun cas, il ne céda sur les articles de la foi trinitaire et sur l'égale divinité du Père et du Fils au sein de la Sainte Trinité, ce que niait l'hérésie arienne

SAINT SLEBHINE

(+ 767)Moine Irlandais et abbé du monastère d’Iona en Ecosse, son culte s’est maintenu dans l’Eglise d’Irlande et d’Ecosse. 

Saint Théodote

 évêque de Kyrenia dans l‘île de Chypre au 4ème s. - Il fut arrêté, torturé. A la mort de l‘empereur Licinius qui marqua la fin de la persécution, il fut libéré et gouverna son diocèse en paix jusqu‘à sa mort, deux ans après

SAINT TROADIUS

(+ 251)Mourut martyr à Néocésarée dans la Province du Pont, durant la persécution de l’empereur Dèce ; saint Grégoire le Thaumaturge nous en donne l'historique. 

Martyrologe Romain : À Néocésarée dans le Pont, l’an 251, saint Troadiusmartyr de la persécution de l’empereur Dèce; saint Grégoire le Thaumaturge donna l’assurance de son combat.

SAINT WILLEIC

(+ 726)Disciple de saint Suitbert que nous avons fêté le 1er mars, il fut nommé prieur de l’abbaye de Kaiserwerth en Allemagne et il dirigea sa communauté jusqu'à la sainteté.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-02-28