11 mars

SAINTE ALBERTE

(+ v.286)Elle fut l’une des premières martyres de la persécution de Dioclétien à Agen, en compagnie de sainte Foy. 

SAINTE AMUNIA

(+ 1069)Mère de sainte Aurée, elle rejoignit sa fille dans la vie monastique et vécut ainsi en recluse à Logrono en Espagne.

SAINTE AUREE

(+ v.1069)Ermite attachée au monastère de la Cogolla dans le Vieux-Navarre, elle fut guidée par saint Dominique de Silos et mourut à vingt-sept-ans.

San benedetto di milanoSaint Benoît de Milan

(+ 725)Evêque de Milan. L’écrivain Paul Diacre dit de lui qu’il fut un homme d’une éminente sainteté. 

Martyrologe Romain : À Milan, en 725, la mise au tombeau de saint Benoît, évêque.

Bx CHRISTOPHE MACASOLLI

(+ 1485)Religieux franciscain de la région de Milan, il fut le conseiller spirituel de milliers de fidèles qui venaient lui demander son aide. Son culte a étéconfirmé en 1890.mg.

SAINT CONSTANTIN

(6ème s.) Roi en Écosse et martyr, il aurait été disciple de saint Colomba. Il aurait été tué par des pirates alors qu'il allait annoncer l'Évangile en Écosse. Son culte a été confirmé en 1898

Martyrologe Romain : En Écosse, au VIe siècle, saint Constantin, roi, qui aurait été disciple de saint Colomba etmartyr

SAINT DOMINIQUE CAM

 (+ 1859)Prêtre et martyr à Hung Yên au Tonkin. Après avoir, durant bien des années, exercé son ministère en cachette au péril de sa vie, il fut mis en prison et enfin condamné à mort, sur l’ordre de l’empereur Tu Duc, il embrassa la croix qu’il avait refusé de fouler aux pieds.

Martyrologe Romain : À Hung Yên au Tonkin, en 1859, saint Dominique Cam, prêtre et martyr. Après avoir, durant bien des années, exercé son ministère en cachette au péril de sa vie, il fut mis en prison et enfin condamné à mort, sur l’ordre de l’empereur Tu Duc, il embrassa la croix qu’il avait refusé de fouler aux pieds

Sant eulogio di cordobaSaint Euloge 

En 859, à Cordoue, St Euloge, prêtre. Pour parer à l’apostasie des chrétiens, il composa une “exhortation au Martyre”. Comme il avait accueilli Ste Léocricia, jeune musulmane convertie, et de ce fait persécutée par sa famille, il fut décapité, non sans avoir répondu au juge : “J”aurais été heureux d’en faire autant pour toi, si tu avais été dans son cas”.

Euthyme

évêque de Sardes en Turquie. Trois fois il fut exilé lors de la persécution iconoclaste. Il mourut en prison à Byzance, en 829.

SAINT FIRMIN

(+ v.1020)Abbé bénédictin près de Fermo, dans les Marches d’Ancône en Italie.

SAINT GEORGES DU SINAI

(6ème s.)Il vécut pieusement au monastère Sainte Catherine du Sinaï qu’il ne quitta jamais pendant soixante-dix ans.

Beato giovanni righi da fabrianoBX JEAN-BAPTISTE RIGHI

(+ 1539)Originaire de Fabriano, dans la province d’Ancône, il devint franciscain et vécut en ermite à Massaccio.

Martyrologe Romain : À Cupramontana dans les Marches, en 1539, le bienheureux Jean-Baptiste Righi de Fabriano, prêtre de l’Ordre des Mineurs.

Beati martiri irlandesi 1Bx JEAN KEARNEY

(+ 1653)Prêtre de l’Ordre des Frères Mineurs et martyr. Condamné à mort parce qu’il était passé par l’Angleterre, étant prêtre, il échappa par la fuite à la sentence, mais ensuite, sous le protectorat d’Olivier Cromwell, convaincu à nouveau d’avoir exercé son sacerdoce dans sa patrie, il fut soumis au supplice du gibet, à Clonmell en Irlande

Martyrologe Romain : À Clonmell en Irlande, l’an 1653, le bienheureux Jean Kearney, prêtre de l’Ordre des Mineurs et martyr. Condamné à mort parce qu’il était passé par l’Angleterre, étant prêtre, il échappa par la fuite à la sentence, mais ensuite, sous le protectorat d’Olivier Cromwell, convaincu à nouveau d’avoir exercé son sacerdoce dans sa patrie, il fut soumis au supplice du gibet.

Santi marco chong ui bae e alessio u se yongSAINT MARC CHONG UI-BOE

(+ 1866)Catéchiste et martyr en même temps que saint Alexis U Se-yong, qui , tous deux à cause de la foi chrétiene, furent couverts d’affronts et de coups par leurs proches eux-mêmes et enfin décapités à Sai-Nam-Hte en Corée. 

Martyrologe Romain : À Sai-Nam-The en Corée, l’an 1866, les saints martyrs Marc Chong Ui-bae, catéchiste, et Alexis U Se-yong, qui, à cause de la foi chrétienne, furent couverts d’affronts et de coups par leurs proches eux-mêmes et enfindécapités.

SAINT OENGUS

 (+ 824)Moine du monastère de Tamlacht près de Dublin, il composa avec soin un martyrologe versifié, précieux pour le souvenir des saints d’Irlande.

Saint Oengus, dit le Culdée, moine au monastère de Tamlacht près de Dublin, composa avec soin un martyrologe versifié « Félire Óengusso », précieux pour le souvenir des saints d’Irlande.

SAINT PIONOS

(+ 250)Martyr. Prêtre de l’Eglise de Smyrne, il fut arrêté à la fin de la Divine Liturgie avec plusieurs fidèles dont sainte Sabine et saint Asclépiade. Enfermé dans un cachot obscur, ils disaient :”La lumière est belle, mais nous désirons la vraie lumière.” Ils restèrent inflexibles dans leur foi. Déchirés et dépouillés de leurs habits par des ongles de fer, ils furent condamnés à être brûlés vifs. Pionos demanda à être cloué au poteau et ferma les yeux dans une prière silencieuse tandis qu’on l’élevait au milieu des fagots. Quand crépitèrent les flammes, il les ouvrit, illuminé d’une immense joie, au regard des chrétiens qui assistaient à leurs supplices. L'historien Eusèbe a pu recueillir le récit d'un témoin oculaire de ce martyre. L’Eglise d’Occident les fête le 1er février

Martyrologe Romain : À Smyrne en Asie, vers l’an 250, saint Pione, prêtre et martyr. On dit que pour avoir fait une apologie de la foi chrétienne devant le peuple, il fut jeté dans une prison infecte, où il encouragea par ses exhortations un grand nombre de frères à supporter le martyre, et que lui-même, soumis à des tourments, reçut en partage, à travers le bûcher, une fin bienheureuse pour le Christ.

San sofronio di gerusalemmeSaint Sophrone

 

 En 639,  disciple de l’ermite St Jean (qui lui dédia son “Pré spirituel”) puis patriarche de Jérusalem. Comme tous les évêques de ces temps troublés, il eut à lutter pour défendre la vraie foi, en particulier contre l’hérésie monothélite. La ville sainte était assiégée par les Arabes ; il négocia sa reddition en 636, et obtint du calife Omar la liberté civile et religieuse pour les chrétiens.

Martyrologe Romain : À Jérusalem, en 639, saint Sophrone, évêque, qui eut Jean Moschus pour maître et pour ami, avec qui il visita les lieux où vivaient les moines. Élu évêque de ce siège, après saint Modeste, lorsque la ville sainte tomba aux mains des Sarrasins, il défendit vigoureusement la foi et la sécurité de son peuple.

Voir les écrits

Sainte Théodora

(13ème s.) - Elle supporta avec beaucoup de courage les humiliations et les tourments imposés par la maîtresse de son époux qui d‘ailleurs la répudia et la chassa. Après la mort de son mari, elle entra dans un monastère pour être la servante la plus humble de ses sœurs moniales.

beati-martiri-di-inghilterra-galles-e-scozia-a.jpgBx THOMAS ATKINSON

(+ 1616)Prêtre et martyr, à York en Angleterre, il fut condamné au supplice de la pendaison, sous le roi Jacques Ier, pour la seule cause de son sacerdoce dans l'Église catholique romaine à laquelle il resta fidèle.

Martyrologe Romain : À York en Angleterre, l’an 1616, le bienheureux Thomas Atkinson, prêtre etmartyr, qui fut condamné au supplice de lapendaison, sous le roi Jacques Ier, pour la seule cause de son sacerdoce.

SAINT TROPHIME et SAINT THALE

(+ 308)Martyrs à Laodicée en Syrie. Frères par le sang et par la foi, ils étaient originaires d’Asie Mineure. Dénoncés comme chrétiens, ils furent d’abord condamnés à être exposés nus, sur le chevalet pour être outragés par la foule. Puis on les déchira par le fouet avant d'être crucifiés pour leur foi en la divinité de Jésus le crucifié. 

Martyrologe Romain : À Laodicée en Syrie, vers 308, les saints martyrs Trophime et Thale, qui durant la persécution de Dioclétien, après de nombreux et cruels tourments, obtinrent les couronnes de gloire.

SAINT VIGILE

(+ 689)Evêque d’Auxerre et confesseur. Il fut massacré par les émissaires du Maire du Palais dans la forêt de Compiègne pour avoir défendu la vérité et la justice.

SAINT VINDICIEN D'ARRAS

(+ 712)Evêque d’Arras et confesseur. Né à Bullecourt-en-Artois, il fut élevé par sainr Éloi, évêque de Noyon. Successeur de saint Aubert, évêque de Cambrai-Arras, il bâtit de nombreux monastères et lieux de culte. Il joua un rôle important dans la vie politique de son temps. Après le martyre de saint Léger, il exhorta Thierry, roi de Neustrie, à expier ce crime par la pénitence.

Martyrologe Romain : En Hannonie, vers 712, saint Vindicien, évêque de Cambrai et d’Arras, qui après le martyre de saint Léger, exhorta Thierry, roi de Neustrie, à expier ce crime par la pénitence.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-11