15 mars

Bx ANTOINE DE MILAN

(+ 1286)et ses compagnons martyrs, François de Fermo et Monald d’Ancône, trois missionnaires franciscains, originaires d’Italie. Ils témoignèrent du Christ, jusqu'à la mort, en Arménie.

SAINT ARISTOBULE

(1er s.)La tradition veut qu’il ait été l’un des soixante-dix disciples du Seigneur, puis de saint Barnabé si l’on accepte de l’identifier avec celui dont parle saint Paul (Romains 16. 11). La même tradition en fait un des premiers évangélisateurs de la Grande Bretagne. Mais l’histoire est muette sur l’authenticité des faits.

Beato artemide zatti oBx Artemide ZATTI

 Italie - Argentine
Naissance: 12.10.1880  à Boretto (Emilie-Romagne)
Mort: 15.03.1951  à Viedma (Argentine)
Sa famille émigre en 1897 en Argentine. Séminariste, il contracte la tuberculose. Il guérit et se consacre au service des malades, ce qui l'oblige à renoncer au sacerdoce. Frère laïc salésien en 1908 avec profession perpétuelle en 1911.
Béatification: 14.04.2002  à Rome  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : À Viedma en Argentine, l’an 1951, le bienheureux Artémis Zatti, religieux salésien. Poussé par un zèle missionnaire, il partit pour les détroits de Patagonie et, durant toute sa vie, vint en aide dans les hôpitaux de cette ville, aux besoins des pauvres, avec beaucoup de grandeur d’âme, de patience et d’humilité.

SAINT BODIAN

(6ème s. ?)ou Bozian. Puisque durant des siècles, les Bretons l’ont prié, pourquoi ne le mentionnerions-nous pas ? Son nom, Bodianus en latin, mais Bozian en fait, est d’origine du Pays de Galles. Un hameau du Finistère s’était placé sous sa protection, Loc-Bodian , dans la commune de Hanvec où il est encore honoré. Mais la tradition n’a conservé aucun souvenir de ce saint inconnu qui ne reçoit actuellement aucun culte officiel en Bretagne. 

San clemente maria hofbauer cSaint Clément Marie
Hofbauer

A Vienne en Autriche, dont il est le patron, St Clément-Marie Hofbauer. Il entra chez les Rédemptoristes au moment où une cabale en chassait le fondateur, St Alphonse. Il exerça un apostolat fécond en Pologne. Les Rédemptoristes le considèrent comme leur second fondateur. 

Martyrologe Romain : À Vienne en Autriche, l’an 1820, saint Clément-Marie Hofbauer, prêtre de la Congrégation du Très Saint Rédempteur, qui travailla de manière admirable à la propagation de la foi dans des contrées lointaines, et à faire revivre l’esprit religieux chez les prêtres. Célèbre par son intelligence comme par ses vertus, il poussa un certain nombre d’hommes distingués dans les sciences et les arts à revenir à l’Église.

Beati martiri di inghilterra galles e scozia 1Bx Guillaume HARTLEY

(+ 1583)Originaire de Wells en Angleterre, il fut élevé dans la Communion anglicane au collège Lincoln d’Oxford. Converti au catholicisme, il fait ses études au séminaire anglais de Douai, puis à Reims et à Rome. Ordonné prêtre en 1581, il retourne dans son pays où il est trahi par un apostat. Sous le règne de la reine Élisabeth Ière, il fut arrêté pour avoir converti deux fidèles anglicans et exécuté à York. Il a été béatifié en 1886. 

(+ 1583)Prêtre et martyr anglais. Il fit ses études pour devenir prêtre à Douai, à Reims puis à Rome. Revenu en Angleterre, il convertit à l'Église romaine deux prêtres anglicans. Ce qui lui valut d'être arrêté et condamné à mort. Il fut pendu à York

Martyrologe Romain : À Londres, en 1588, le bienheureux martyr Guillaume Hartley qui, à cause de son adhésion sans faille à l’Église catholique, fut condamné à la pendaison et éventré, sous la reine Élisabeth Ière.

Beato giovanni balickiBx Jean Adalbert BALICKI

Pologne ; Naissance: 25.01.1869  à Staromiescie (Galicie)
Mort: 15.03.1948  à Przemysl (Galicie)
 Prêtre le 20 juillet 1892. Professeur de théologie au séminaire de Przemysl. Recteur de 1928 à 1934. Prédicateur, confesseur.
Béatification: 18.08.2002  à Cracovie  par Jean Paul II

Longin

 c’est selon la légende, le centurion, qui se tenait près de la Croix, qui perça le Cœur du Christ avec sa lance.

Santa luisa de marillac aSainte Louise de MARILLAC

En 1660, Ste Louise de Marillac. Sa vie a un profil assez semblable à celui de Ste Chantal, sa contemporaine : veuve après 15 ans de mariage, elle fut dirigée par St François de Sales, puis par St Vincent de Paul à l’aide duquel elle fonda les “Filles de la Charité” - les premières religieuses à avoir pour cloître les rues de la ville et les salles d’hôpitaux. En 20 ans, elles sauveront dans les rues de Paris plus de 10 000 bébés abandonnés. Elle est la patronne des travailleurs sociaux. Quelque peu scrupuleuse, la fondatrice recevait de St Vincent de Paul cet avis : “Toutes les pensées aigres sont du Malin ; celles de Notre Seigneur sont douces et suaves”.

Santa lucrezia leocrizia di cordovaSainte Léocritie

(+ 859)ou Léocritie. Née à Cordoue dans une famille musulmane, elle se convertit au christianisme. Chassée de chez elle par ses parents, elle se réfugie dans la maison de saint Euloge. Elle y est arrêtée en même temps que lui, sera flagellée puis décapitée quelques jours après le martyre du saint évêque

Martyrologe Romain : À Cordoue en Andalousie, l’an 859, sainte Léocritie, vierge etmartyre. Née dans une famille maure, elle se convertit toute jeune en cachette à la foi du Christ et, arrêtée avec saint Euloge, qu’on accusa de l’avoir séduite et enlevée, elle futdécapitée quatre jours après lui.

Bse MALCODIA

(+ 1090)Moniale bénédictine, elle passa la majorité de sa vie comme recluse, près de l’église de l’abbaye, à Asti, dans le Piémont. 

SAINT MANUEL
LE CRETOIS

(+ 1792)Martyr à Chios en Grèce. Capturé par les Turcs à la suite de l’insurrection de 1770, il se convertit à l’Islam pour avoir la vie sauve. Quelques années plus tard, il revint à la foi chrétienne et se réfugia dans l’île de Mykonos. Trompé par sa femme, il emmena avec lui ses enfants, mais fut poursuivi par la haine de la famille de son ancienne épouse. Dénonçé comme un musulman apostat, il fut arrêté et condamné à être décapité. Le bourreau le coucha à terre et l’égorgea au couteau comme une brebis. Et c’est ainsi qu’il rejoignit dans la gloire le Bon Pasteur à qui il était revenu. 

SAINTE MATRONE

(+ 304)Servante chrétienne dans une famille juive de Thessalonique, elle fut soumise à de rudes flagellations par sa maîtresse pour avoir confessé la divinité du Christ, Fils de David. Elle périt sous les coups de bâtons. 

San menigno di parioSAINT MENIGNE
LE FOULON

(4ème s.)Martyr sur les bords de la Mer Noire. Teinturier de son métier, il servit de tout son pouvoir ses frères chrétiens avant d’être lui-même condamné à mort. Comme il avait arraché l’édit impérial contre les chrétiens, on lui coupa, lentement et un à un, tous les doigts, puis il fut décapité.

Martyrologe Romain : À Parium dans l’Hellespont, saint Ménigne, foulon, qui souffrit, dit-on, sous l’empereur Dèce, vers 250. 

SAINT NICANDRE

(4ème s.)Martyr en Egypte. Il était médecin et soignait les prisonniers chrétiens. Il fut arrêté parce qu’il rassemblait avec respect les corps des martyrs afin de les enterrer dignement. Il fut écorché vif pendu comme un animal d’abattoir.

Beato pio conde conde Bx  Pío Conde y Conde

 prêtre salésien espagnol et martyr.(Portela-Allariz, Orense, 4 janvier 1887 – † Madrid mars 1937)
Béatifié à Rome le 28 octobre 2007 dans le groupe de 498 martyrs de la persécution religieuse en Espagne.

SAINT RAYMOND

(+ 1163)Abbé du monastère de Hitero en Espagne, il fonda en 1158 un Ordre militaire pour libérer l’Espagne des Maures au moment où les Templiers s’en retiraient. Il le plaça sous la Règle cistercienne. Cet Ordre, l’Ordre militaire de Calatrava, existe actuellement encore comme Ordre honorifique en reconnaissance des services rendus à l’Eglise catholique. Son culte fut approuvé en 1719.

SAINT SISEBUT

(+ 1082)Abbé bénédictin du monastère de Cardena, dans le diocèse de Burgos en Espagne, il abrita Rodriguez Diaz de Vivar, héros de la reconquête espagnole sur les Maures, celui que nous connaissons sous le nom de « Cid », à qui Corneille consacra sa célèbre tragédie, « le Cid ». 

Martyrologe Romain : Près de Burgos en Castille, l’an 1086, saint Sisebut, abbé de Cardegna.

SAINT SPECIEUX

(+ 555)Ce riche propriétaire terrien de Campanie, en Italie, préféra suivre la pauvreté que lui offrait saint Benoît. Il reçut l’habit monastique des mains mêmes de saint Benoît, au Mont-Cassin. Il mourut à Capoue pendant une mission qu’il accomplissait pour sa communauté du monastère de Terracine. 

SAINT TRANQUILLE

(+ 540)A Dijon, il était abbé de l’abbaye de Saint-Benigne et son martyrologe est poétique :"Sa vie ressembla au ruisseau limpide qui s’écoule sans bruit, heureux de féconder la vallée qu’il arrose et les arbustes qui fleurissent sur ses bords. Faisons le bien avec humilité." 

San zaccaria asaint Zacharie

À Rome, en 752, le dernier pape d’origine grecque, saint Zacharie. Il fut confronté aux Lombards qui envahissaient l’Italie, à l‘empereur de Constantinople iconoclaste, il sut gérer la situation  pour le bien spirituel et temporel de ses fidèles. Il encouragea la réforme de l‘Église franque et appuya Pépin le Bref. Il soutient le travail missionnaire de saint Boniface, archevêque de Mayence et lui demande de multiplier les conciles à cet effet

Martyrologe Romain : À Rome, en 752, saint Zacharie, pape. En contenant l’assaut des Lombards, en indiquant aux Francs la bonne succession au trône, en soutenant l’action missionnaire de saint Boniface en Germanie et en poursuivant l’entente avec les Grecs, il gouverna l’Église de Dieu avec une extrême vigilance et prudence.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-11