17 mars

Saint Agricole

(+ 580) - Issu d‘une famille sénatoriale, il renonça à ses privilèges pour se consacrer au service de l‘Église de Chalon sur Saône dont il fut élu évêque.

Martyrologe Romain : À Chalon-sur-Saône, l’an 580, saint Agricole, évêque, qui gouverna cette Église pendant près de cinquante ans et souscrivit à divers conciles.

Beato corrado di baviera di chiaravalle bBx CONRAD,ermite

(+ 1620)Près de Bari dans les Pouilles. Il vécut d’abord en ermite en Palestine, puis établit sa demeure dans cette région dans une misérable grotte jusqu’à sa mort

Martyrologe Romain : Près de Bari dans les Pouilles, l’an 1620, le bienheureux Conrad, qui vécut d’abord en ermite en Palestine, puis établit sa demeure dans cette région dans une misérable grotte jusqu’à sa mort.

San gabriele lalemant aSAINT GABRIEL LALLEMANT

(+ 1649)Il était originaire de Paris, mais il ne pouvait rester à enseigner la théologie ou la philosophie. Il arrive à convaincre son provincial jésuite à devenir missionnaire au Canada. Il y rejoint Jean de Brébeuf et évangélise avec lui les indiens Hurons du Québec. En 1649, les tribus indiennes des Iroquois reprennent le sentier de la guerre contre les Hurons et les deux religieux jésuites sont faits prisonniers, torturés, avec d'autres prisonniers chrétiens. Les souffrances sont insoutenables à décrire. Ils entrent dans la paix de Dieu en 1649

Martyrologe Romain : Chez les Hurons au Canada, en 1649, la passion de saint Gabriel Lalemant, prêtre de la Compagnie de Jésus. Avec toute la vigueur de son zèle, il répandit la connaissance de Dieu dans ce peuple, et dans sa propre langue, jusqu’au jour où des ennemis, adorateurs d’idoles, le traînèrent aux supplices les plus cruels.

GertrudeSainte Gertrude

 Au 7ème siècle,  abbesse bénédictine de Nivelle, en Brabant.

Martyrologe Romain : À Nivelles en Brabant, l’an 659, sainte Gertrude, abbesse. Née dans un lignage illustre, elle reçut de l’évêque saint Amand le voile des vierges et gouverna avec sagesse le monastère que sa mère avait fondé et où elle vivait en moniale. Assidue à la lecture des saintes Écritures, elle se consuma dans l’austérité des veilles et de l’abstinence.

P zegri 04Bx Jean-Népomucène ZEGRI

(1905)À Malaga en Andalousie, Jean-Népomucène Zegri y Moreno, prêtre, qui fonda la Congrégation des Sœurs de la Charité de Notre-Dame de la Merci

JeansarkanderSaint Jean SARKANDER

Moravie . Naissance: 1576  à Skoczow (Royaume de Bohême- auj. Pologne)
Mort: 17.03.1620  à Olomouc (Moravie)
Jan Sarkander naît en 1576 à Skoczow, ville du Royaume de Bohême qui, après la deuxième guerre mondiale, a été rattachée à la Pologne avec toute la Silésie. Prêtre en 1609, simple et généreux, il exerce son ministère en Moravie, fidèle à son devoir. C'est l'époque où règne le principe "cujus regio, ejus religio" au nom duquel le prince prétend imposer sa foi, ce qui entraîne des persécutions tant chez les catholiques que chez les protestants.  Ainsi Jan Sarkander subit de cruelles tortures dans sa prison d'Olomouc alors qu'on essaie de lui arracher des secrets de confession pour obtenir des renseigne­ments. C'est donc en martyr du secret de la confession qu'il meurt le 17 mars 1620. Jean Paul II l'a canonisé à Olomouc en 1995 dans son voyage en République Tchèque au cour duquel il s'est également rendu à Skoczow, en Pologne, lui-même ayant beaucoup d'attaches avec cette terre de Silésie.
Béatification: 1860  à Rome  par Pie IX
Canonisation: 21.05.1995  à Olomouc (Tchéquie - Moravie)  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : À Olomuc en Moravie, l’an 1620, saint Jean Sarkander, prêtre etmartyr. Curé d’Holesov, il refusa de trahir le secret de la confession et fut, pour cela, soumis au supplice de la roue. Respirant encore, il fut jeté en prison et mourut au bout d’un mois.

Joseph d’Arimathie 

 

En Palestine, disciple secret du Seigneur. La mort du Christ lui donna la grâce du courage : il demanda à Pilate le corps du Crucifié, l’embauma avec cent livres d’aloès, l’enveloppa d’un suaire, et l’ensevelit dans le tombeau neuf qu’il s’était préparé pour lui-même. Son nom fut plus tard mêlé à la légende du Graal. 

SAINT MACAIRE DE KOLIAZINO

(+ 1483)Originaire de Tver, ses parents le détournèrent de la vie monastique en lui rappelant l’exemple de nombreux saints qui vécurent entre époux. Un an après son mariage, son épouse décéda. Il distribua ses biens aux pauvres et devint moine près de Kachin en Russie. La nécessité l’obligea à quitter ce monastère et à en fonder un autre à Koliazino où il connut bien des joies spirituelles et bien des difficultés avec les propriétaires voisins. Dieu lui donnait la grâce de guérison sur les malades. Une grave maladie l’atteignit vers la fin de sa vie, sans jamais altérer sa patience et sa foi.

bsebarbaramaix Bse Maria Bárbara Maix 

(de la Sainte Trinité), fondatrice brésilienne des « Sœurs du Cœur Immaculé de Marie » (1818-1873)

Béatification : 9 novembre 2010 à Porto Alegre au Brésil.

0317patrice3Saint Patrick ou Patrice 

 

 Au 5ème siècle,  Était-il né gaulois, écossais ou irlandais ? Il fut, encore adolescent, capturé et emmené comme esclave en Irlande par des pirates : il y gardait les brebis. Plus tard, devenu évêque, il fut le Pasteur de ce peuple, que ni Rome, ni les Barbares n’avaient pu conquérir. “Par mon ministère, dit-il, le Seigneur a eu pitié de milliers et de milliers...” On lui prête aussi 365 ordinations épiscopales. A sa mort l’Irlande est chrétienne. L’âme celte, en s’attachant passionnément au souvenir de son père dans la foi, a tissé autour de son nom les récits les plus merveilleux. Un fait est certain : il fit de ce pays “l’île des Saints”. Les irlandais qui sont, par nécessité, de traditionnels émigrants, deviendront à leur tour missionnaires sur le Continent et dans le Nouveau Monde. St Patrick est le héros national et le patron de l’Irlande. Son attribut iconographique  - qui est aussi celui de sa patrie - est le trèfle, qui lui servait à illustrer son enseignement sur le mystère de la Ste Trinité.

Quelques écrits

Saint Paul de Chypre

- En 760,  martyrisé sous l’empereur Constantin Copronyme, pour avoir refusé de piétiner le crucifix.

Martyrologe Romain : Dans l’île de Chypre, vers 770, saint Paul, moine, qui prit la défense du culte des saintes images et fut, pour cela, jeté dans les flammes.

Bx Pierre Lieou 

(+ 1834) - Laïc chinois, converti dans sa jeunesse, il fut exilé en Mongolie en 1814, mais put rentrer dans son pays en 1827. Durant la persécution qui s‘abattait sur l‘Église, il vint réconforter ses enfants qui étaient emprisonnés. Arrêté, il fut mis à mort par lente strangulation

SAINT THEOSTERICTE

(8ème s.)Il était higoumène (supérieur) du monastère de Pélecète en Grèce quand éclata la persécution iconoclaste. Lui et ses moines furent arrêtés par la police impériale parce qu’ils étaient les défenseurs de l’orthodoxie et du culte des saintes Images. Ils furent emmenés prisonniers à Constantinople et leur monastère fut incendié. Condamnés à la prison, ils y périrent sans doute pour la plupart. Saint Théostéricte eût le nez coupé, fut enduit de poix et ainsi lentement mourut, prisonnier dans sa cellule.

LES MARTYRS D'ALEXANDRIE

Martyrologe Romain (352)Commémoraison d’un grand nombre de martyrs à Alexandrie. Au temps de l’empereur Théodose, vers l’an 352, alors que le nombre des chrétiens augmentait, ils furent arrêtés par des adorateurs de Sérapis et, comme ils refusaient avec fermeté d’adorer cette idole, ils furent cruellement massacrés

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-11