18 mars

Alexandre

 

A Jérusalem, un autre saint évêque . Cœur fidèle en amitié, il accueillit son ancien maître exilé, Clément d’Alexandrie, et son ancien condisciple, Origène, persécuté. Il l’ordonna prêtre. Enfin, ne pouvant faire davantage, il lui procura un refuge paisible à Césarée. Plusieurs fois emprisonné, il mourut dans les chaînes, vers l’an 250. 

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Alexandre, évêque de Jérusalem et martyr, vers 250. De Cappadoce où il était évêque, il vint à Jérusalem et reçut la charge pastorale de la Ville sainte. Il y fonda une riche bibliothèque et ouvrit une école de théologie. Enfin, à la suite des édits de persécution de Dèce, il fut jeté en prison à Césarée de Palestine. Couronné de cheveux blancs, dans une vénérable vieillesse, il rendit un glorieux témoignage et mourut dans les chaînes.

Sant anselmo ii di lucca o da baggio cSaint Anselme de Mantoue  ou de Lucques

 (+ 1086) - Il fut choisi comme évêque de Lucques par son oncle qui venait d‘être élu pape sous le nom d‘Alexandre II. Il eut tout de suite contre lui les chanoines dont il voulait améliorer le comportement. Peu après sa consécration épiscopale, il se retira dans un monastère bénédictin où il travailla, par la prière et ses efforts, à rétablir la paix troublée par l‘empereur.

Martyrologe Romain : À Mantoue en Lombardie, l’an 1086, le trépas de saint Anselme, évêque de Lucques. D’une grande fidélité au siège de Rome dans la querelle des investitures, il remit entre les mains du pape Grégoire VII l’anneau et la crosse qu’il avait reçus à contrecœur de l’empereur Henri IV. Expulsé de son siège par ses chanoines, qui refusaient de vivre en communauté, il fut envoyé par le pape comme légat en Lombardie et lui apporta une aide vigoureuse

San braulioSAINT BRAULION DE SARAGOSSE

(+ 651)Évêque de Sarragosse en Espagne, il était l'ami intime de saint Isidore de séville. Il lui apporta son concours pour établir dans toute l’Église d’Espagne une discipline uniforme, et joua un grand rôle dans les conciles tenus de son temps, par son éloquence et sa science. Grand écrivain, il releva de nombreuses vies des saints. 

Martyrologe Romain : À Saragosse en Espagne, l’an 651, saint Braulion, évêque. Ami intime de saint Isidore, il lui apporta son concours pour établir dans toute l’Église d’Espagne une discipline uniforme, et joua un grand rôle dans les conciles tenus de son temps, par son éloquence et sa science

Beata celestina donati Bse Celestina Donati

 (1848-1925), fondatrice de la Congrégation des Filles de Saint Joseph de Calasanz « Sœurs Calasanctiennes », avec le P. Celestino Zini (1825-1892, archevêque de Sienne), pour l’éducation des fillettes pauvres et de filles de prisonniers.

Sa béatification solennelle a eu lieu à Florence, le 30 mars 2008.

Bx Christian,

 L’an 1186,  prêtre irlandais confié à St Bernard par St Malachie, son évêque, pour être formé à la vie cistercienne et l’implanter en Irlande. 

0318cyrille1Saint Cyrille de JÉRUSALEM

En 386 . Docteur de l’Église. Il était chargé de préparer les catéchumènes au baptême : 24 de ses catéchèses baptismales ont été conservées. Il devint, en 350, évêque de sa ville natale : ses 35 années d’épiscopat furent troublées par les schismes consécutifs à l’hérésie d’Arius, et par 16 années d’exil. “Pourquoi parler de Dieu, si sa nature est indicible ? ” “Parce que, répondait-il, si je ne puis boire tout le fleuve, ce n’est pas une raison pour ne pas y puiser ! ”

 voir des écrits

Sant edoardo ii il martire aSAINT EDOUARD

(+ 978)Le prince Edouard se fit baptiser par saint Dunstan, archevêque de Cantorbery. Il était le fils du roi Edgard le Pacifique, qui, par la suite, se remaria trois fois. Succédant à son père à l’âge de treize ans, il fut l’objet de la haine de la troisième femme d’Edgard. Sa belle-mère, lors d’une fête où elle l’avait invité, lui fit donner un coup de poignard. Mais sa mort, près de Wareham, n’éteignit pas la mémoire d’Edouard II dans son peuple, tant fut grande sa bonté et sa sagesse.

Martyrologe Romain : Près de Wareham en Angleterre, l’an 978, la passion de saint Édouard, roi d’Angleterre. Encore adolescent il fut poignardé par un domestique de sa belle-mère, qui l’avait attiré dans un guet-apens.

Bx Fra Angelico

 En 1455,  dominicain florentin qui exprime en lignes et en couleurs son amour pour notre Seigneur, la Sainte Vierge, et les Anges et les Saints ses amis (il ne peignit pas d’autres visages). Son oeuvre, le Pape Jean- Paul II qui l’a béatifié, la définissait comme : “une prière peinte”. Le Pape Eugène IV l’avait voulu archevêque de Florence : Fra Angelico le persuada de confier cette charge à son prieur, St Antonin. “Quiconque fait les choses du Christ doit être toujours avec le Christ”, aimait-il répéter. 

 San frediano di lucca aSAINT FRIGDIEN

(6ème s.)Confesseur. Ce moine irlandais s’en fut en pèlerinage aux tombeaux des Apôtres et c’est au retour de Rome qu’il fut choisi comme évêque de Lucques en Toscane. Là il organisa le clergé de sa ville en une communauté de chanoines réguliers. L’une de ses oeuvres principales fut de reconstruire la cathédrale que les Lombards avaient incendiée. Pour le bien du peuple, il détourna la cours de l’Arno, gagnant ainsi un territoire fertile. Il pacifia et convertit à la foi catholique les Lombards qui s’étaient introduits dans le pays.

Martyrologe Romain : À Lucques en Toscane, vers 588, saint Fridien, évêque. Originaire d’Irlande, il se fixa dans cette ville et fut choisi pour gouverner l’Église locale. Il réunit son clergé dans un monastère; pour le bien du peuple, il détourna le cours de l’Arno, gagnant ainsi un territoire fertile, et il convertit à la foi catholique les Lombards qui s’étaient introduits dans le pays.

beati-martiri-di-inghilterra-galles-e-scozia-a.jpgBx Jean Thules 
et 
Roger Wrenno

(+ 1616)Prêtre martyr avec saint Roger Wrenno, originaires du même comté, qui, sous le roi Jacques Ier, furent pendus pour leur fidélité à l’Église catholique romaine, à Lancastre en Angleterre. 

Martyrologe Romain : À Lancaster en Angleterre, l’an 1616, les bienheureux martyrs Jean Thules, prêtre, et Roger Wrenno, originaires du même comté, qui, sous le roi Jacques Ier, furent penduspour leur fidélité à l’Église catholique.

SAINT LÉOBARD
DE TOURS

(+ 693)ou Liberd. Il vécut pendant vingt-deux ans en reclus dans une cellule proche de Marmoutier, monastère de saint Martin sous l'obédience de saint Grégoire de Tours, avec l’éclat d’une abstinence et d’une humilité admirables.

Martyrologe Romain : À Tours, vers 593, saint Léobard, qui vécut en reclus dans une cellule proche de Marmoutier, avec l’éclat d’une abstinence et d’une humilité admirables.

Beata marta amata adele le bouteillerBse Marthe LE BOUTEILLER

LE BOUTEILLER   Aimée Adèle
Nom de religion: Marthe
 France . Naissance: 02.12.1816  à La Henrière (Près de Percyé Manche)
Mort: 18.03.1883  à l'Abbaye de Saint-Sauveur le Vicomte
Etat: Religieuse, Sœur de la Congrégation des Sœurs de Sainte Madeleine Postel (1842). Toute sa vie au service de la communauté de l'abbaye de S.-Sauveur le Vicomte. Cuisine, Champs, Buanderie, Economat. "Sœur Cidre".
Béatification: 04.11.1990  à Rome  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : Au couvent de Saint-Sauveur-le-Vicomte en Normandie, l’an 1883, la bienheureuse Marthe (Aimée Le Bouteiller), vierge, des Sœurs des Écoles chrétiennes de la Miséricorde, qui, comptant entièrement sur Dieu, occupa pendant quarante ans humblement les tâches de cuisinière et de jardinière.

SAINT MEROLE

(+ 785) L’histoire nous dit qu’il fut le dix-neuvième évêque du Mans. Ses fidèles n’eurent qu’à louer Dieu pour ce père spirituel qui fut un exemple de pureté et de dévouement. L’Ordre bénédictin retient qu’il termina son cheminement terrestre dans l’abbaye bénédictine d’Evron dans la Mayenne

SAINT NARCISSE

(4ème s.) Evêque et martyr à Girone en Catalogne espagnole, avec son diacre. Selon la tradition qui tient de la légende, il prêcha l’Evangile dans le canton des Grisons en Suisse puis à Augsbourg. Vers la fin de sa vie, il retourna à Girone et c’est là qu’il rendit le témoignage suprême du martyre.

San salvatore da hortaSaint Salvator d’Orta

franciscain espagnol : il attirait tant de monde par ses miracles qu’on dut, pour essayer d’avoir la paix, le changer plusieurs fois de couvent, lui changer même son nom ! Il mourut à Cagliari de Sardaigne, en 1567.

Martyrologe Romain : À Cagliari en Sardaigne, l’an 1567, saint Salvator de Horta, religieux de l’Ordre des Mineurs, qui devint un humble instrument du Christ pour le salut des corps et des âmes.

SAINT TRETIC

(+ 709) Evêque d’Auxerre et confesseur. Il avait le souci de la beauté de la liturgie. Son souci d'une Eglise pure et irréprochable provoqua bien des oppositions ce qui lui valut d’être assassiné, à Escamps, par l’un des archidiacres de son Eglise à qui il reprochait son inconduite.

SAINT TROPHIME et SAINT EUCARPE

(4ème s.)Martyrs. Soldats païens, ils furent convertis par la charité des chrétiens qu’ils poursuivaient. Pour ce motif, ils furent condamnés aux flammes.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-11