22 mars

Aphrodise

 premier évêque de Béziers, au 3e siècle.

SAINT AVIT

(+ 518)Soldat dans les armées d’Alaric, il fut fait prisonnier durant la bataille de Vouillé et conduit à Paris par les soldats de Clovis. A sa libération, il prit l’habit monastique dans le Poitou puis mena une vie de solitaire en Périgord et à Ruffec.

San basilio di anciraSaint Basile d'Ancyre

A Ankara,  prêtre, martyrisé sous l’ Empereur Julien en 362. “Dieu très bon qui souffre avec nous, pour nous, disait-il, vois ton serviteur, donne-lui la grâce d’achever heureusement sa course, de persévérer dans la foi de ses pères, de mériter d’être reçu dans ton Royaume”.

Martyrologe Romain : À Ancyre, également en Galatie, l’an 362, saint Basile, prêtre et martyr. Tant que l’empereur Constance fut au pouvoir, il résista aux ariens avec la plus grande force, mais, à l’avènement de l’empereur Julien, il pria publiquement pour qu’aucun chrétien ne défaille dans sa foi. Cela lui valut d’être conduit devant le proconsul de la province, et de subir de nombreux tourments qui consommèrent son martyre.

SAINTE BASILISSE et saint Callinique

(+ 250), martyrs en Galatie, qui dépensèrent toute leur fortunepour aider les chrétiens emprisonnéset qui à leur tous donnèrent le témoignage de la foi par leur martyre

Martyrologe Romain : En Galatie, les saints martyrs Callinique et Basilisse.

San benvenuto scotivoli aSAINT BIENVENU SCOTIVOLI

(+ 1282) Religieux franciscain originaire d'Ancône en Italie, il fut nommé évêque d'Osimo dans les Marches. Nommé à ce siège par le pape Urbain IV, il établit la paix entre les citoyens et, dans l’esprit des Frères Mineurs, voulut quitter ce monde sur la terre nue

Il  était archidiacre d’Ancône, sa ville natale, quand il fut nommé, par  Urbain IV, évêque d’Osimo en Italie. Tout le monde y était gibelin,  c’est-à-dire pro-germanique, lorsqu’il prit possession de son siège.  Tels furent son prestige et son savoir-faire qu’à Osimo tous devinrent  guelfes, c’est-à-dire partisans du pape. Ce fut sans doute pour donner  sa réussite en exemple que le pape Martin IV le canonisera très vite,  deux ans à peine après sa mort. Sa dévotion envers saint François  d'Assise lui faisait entreprendre des réformes dans son diocèse, selon  l'esprit franciscain et selon la plus grande pauvreté.

Beati bronislao komorowskiBx BRONISLAW KOMOROWSKI

(+ 1940)Prêtre polonais, il fut arrêté en septembre 1939 lors de l'invasion nazie et fut déporté au camp de Stutthof. Il fut fusillé le Vendredi-Saint 22 mars 1940, après avoir célébré clandestinement la messe le Jeudi-Saint avec quelques prisonniers

Martyrologe Romain : Au camp de concentration de Stutthof près de Dantzig, en 1940, les bienheureux Marien Gorecki et Bronislas Komorowski, prêtres etmartyrs. Arrêtés le jour même de l’invasion de la Pologne par les troupes du régime nazi, ils furent arrêtés à cause de leur influence, déportés et, par mépris de la foi chrétienne, fusillés le Vendredi saint.

Beato clemente augusto von galen bBx Clément Auguste
von GALEN

Naissance: 16.03.1878  au château de Dinklage, région de l’Oldenburg (près de Münster)
Mort: 22.03.1946  à Münster
Note: Prêtre le 28 mai 1904évêque de Münster le 28.10.1933. Combat fortement le nazisme. Cardinal le 18 février 1946, un mois avant sa mort.
Béatification: 09.10.2005  par Benoît XVI

Ecrits

SAINTE DARERCA

(5ème s.)Une tradition voudrait qu’elle soit la sœur de saint Patrick, qu’elle eut quinze fils dont plusieurs devinrent de saints évêques. Ne retenons d’elle que son nom qui, en gaëlique, signifie "constante et ferme dans l’amour."

Saint Deogratias

 (+ 457) - Évêque de Carthage, lors de l‘invasion des Vandales, il racheta un grand nombre de chrétiens qui, ayant refusé d‘adhérer à l‘hérésie arienne, avaient été arrêtés et vendus comme esclaves. Puis riche en bonnes œuvres, il s‘endormit dans le Seigneur.

Saint Diogène

 (+ 390) - Grec d‘origine, il fut envoyé en Gaule par le pape Sirice. Consacré évêque par saint Nicaise de Reims, il évangélisa l‘Artois, jusqu‘au jour où des Vandales l‘égorgèrent alors qu‘il priait dans son église d‘Arras.

Bx ELKOM  

(+ 1336)Abbé du monastère de Lidlom dans la Frise, il fut assassiné par des frères convers qu’il avait exhortés à se corriger et qui se mirent dans une telle colère intérieure qu’ils accomplirent ce geste meurtrier

SAINT EPAPHRODITE

(1er s.)Saint Paul le mentionne dans sa lettre aux Philippiens (Philippiens 2. 25) ce qui nous conduit à y voir le premier évêque de cette ville de Macedoine

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Épaphrodite, que l’Apôtre saint Paul appela son frère, son compagnon de travail et de combat, qui faillit mourir en risquant sa vie pour l’œuvre du Christ.

SAINT EUTHYME

(+ 1814)Originaire de Iassi en Moldavie, il se laissa enjoler par la vie mondaine de Bucarest. Les mauvaises fréquentations l’entrainèrent bien bas, mais il voulut se reprendre et, pour cette raison, s’en fut à Constantinople. Au service d’un diplomate turc, il renia sa foi chrétienne et se fit circoncire. Quand il voulut revenir à la foi chrétienne, le prêtre, par crainte des représailles, refusa et toute tentative pour rejoindre la communauté chrétienne fut vaine. Rejeté par les siens et fuyant les Turcs, il demanda asile à l’ambassade russe où il était connu et c’est ainsi qu’il put gagner le Mont-Athos où il résida plusieurs années. Mais il voulait, par son martyre, rendre le témoignage que sa vie n’avait pas permis. Il s’entraina même à tendre la nuque pour l’exécution. Il s’embarqua pour Constantinople, se fit reconnaître comme chrétien, fut arrêté et exécuté par décapitation.

SAINT FAILBE

(+ 680) Irlandais, frère de saint Finan, abbé d’Iona, il porte un nom courant puisque plus de vingt autres saints, écossais ou irlandais le portent comme lui.

Beati martiri di angersBx FRANCOIS CHARTIER

(+ 1794)Prêtre et martyr à Angers, guillotiné sous la Révolution française, pour avoir refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé

Martyrologe Romain : À Angers, en 1794, le bienheureux François Chartier, prêtre et martyrguillotiné sous la Révolution française, pour avoir refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé.

Bx ISARD DE CHIAMPO

(+ 1244)Originaire de la région de Vicence en Italie, il reçut l’habit dominicain des mains mêmes de saint Dominique en 1219, qui lui confia la charge de fonder le couvent de Pavie. Il menait une vie d’inetnse pénitence, ce qui ne l’empêchait pas d’être tellement gros que tout le monde se riait de lui et qu’il en souffrait moralement et physiquement. Ce fut là l’une de ses croix difficiles à supporter. Son culte fut confirmé en 1919

Santa leaSainte Léa

 En 353,  grande dame romaine, qui se fit moniale à Bethléem. St Jérôme, son directeur, disait d’elle : “Léa a renoncé aux fards, aux perles brillantes et aux riches atours, pour se couvrir d’un sac ; elle avait cessé de commander pour obéir, vivant dans un coin, avec quelques meubles, passant ses nuits en prière”.

Elle faisait partie de ces nobles dames admiratrices de saint Jérôme. À la mort de son mari, elle se retira dans un monastère de Rome. Devenue, par la suite, mère supérieure de son couvent, elle passait ses nuits en oraisons et tous l'admiraient pour sa foi et son humilité.

Beati mariano gorecki e bronislao komorowski goreckiSaint Marien Gorecki

(+ 1940) - Ce prêtre polonais était tout particulièrement attentif à la formation chrétienne des jeunes de Gdansk. Quand l‘armée allemande envahit la Pologne, en septembre 1939, il fut arrêté dès le premier jour et déporté au camp de Strutthof où il fut fusillé le 22 mars 1940. Il avait 37 ans.

Martyrologe Romain : Au camp de concentration de Stutthof près de Dantzig, en 1940, lesbienheureux Marien Gorecki et Bronislas Komorowski, prêtres et martyrs. Arrêtés le jour même de l’invasion de la Pologne par les troupes du régime nazi, ils furent arrêtés à cause de leur influence, déportés et, par mépris de la foi chrétienne, fusillés le Vendredi saint.

San nicola owenBx NICOLAS OWEN

(+ 1606)Frère convers jésuite en Angleterre. Charpentier et maçon, il construisait des cachettes pour les prêtres persécutés. Il ne s’écarta pas de l’Eglise romaine au moment où c’était une cause de mort. Emprisonné et torturé par deux fois, il fut écartelé sur le chevalet la troisième fois pour avoir refusé de donner des renseignements au sujet de la "conspiration des Poudres" où les catholiques étaient accusés d'avoir voulu faire sauter le Parlement de Londres et tuer le roi Jacques Ier, en 1605. Il fut canonisé en 1970 avec trente-neuf autres martyrs anglais et gallois

Martyrologe Romain : À Londres, en 1606, saint Nicolas Owen, religieux de la Compagnie de Jésus et martyr. Charpentier et maçon de métier, il fabriqua pendant trente-six ans des cachettes pour y loger des prêtres. Trois fois emprisonné, la dernière fois, sous le roi Jacques Ier, parce qu’il se livra lui-même pour empêcher les poursuivants de saisir des prêtres, il fut alors détenu à la Tour de Londres, torturé pour livrer des prêtres, et enfin écartelé par le supplice du chevalet.

SAINT OCTAVIEN

(+ 484)et plusieurs milliers de martyrs à Carthage. Même si le nombre des personnes semble élevé, nous connaissons, à notre époque, des massacres semblables. Saint Octavien était diacre et il anima cette communauté jusqu’au moment du martyre. D’autres traditions ne parlent que de quelques dizaines de martyrs.

Saint Paul de Narbonne

Martyrologe Romain : À Narbonne sur la voie Domitienne, en dehors de la ville, la mise au tombeau de saint Paul, premier évêque de la cité au IIIe siècle.

Zacharie ,pape

 A Rome, en 752, le dernier Pape d’origine grecque,  homme de foi, courageux et entreprenant , il fit beaucoup pour le bien spirituel et temporel de ses fidèles ; il ne fut pas étranger à l’accession au pouvoir de Pépin-le-Bref et de la dynastie carolingienne.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-21