23 mars

Beata annunciata cocchetti aBse Annunciata COCCHETTI

 Italie  . Naissance: 09.05.1800  (Province de Brescia) . Mort: 23.03.1882
Religieuse - Fondatrice  des Sœurs de Sainte Dorothée
Béatification: 21.04.1991  à Rome  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : Au bourg de Cemmo en Lombardie, l’an 1882, la bienheureuse Annonciade Cocchetti, vierge, qui dirigea avec sagesse, force et humilité l’Institut, récemment fondé, des « Soeurs de Sainte-Dorothée »

SAINT BASILE

(+ 1600)L’Eglise russe fait mémoire de saint Basile, originaire de Yaroslav en Russie. Il s’en fut travailler chez un négociant en Sibérie du nord à Mangazéa. Son maître était cupide et brutal, Basile honnête et laborieux. Il aimait rendre service aux pauvres et aux malades. Injustement accusé de vol, il fut tué par son patron et jeté dans un marécage. Cinquante ans plus tard, son corps revint à la surface, intact, et saint Basile, depuis, est honoré comme un saint martyr de l’honnêteté.

SAINT BENOIT DE CAMPANIE

(+ v. 550) Il était contemporain de saint Benoît du Mont-Cassin et lui-même ermité en Campanie. Il fut miraculeusement sauvé de la mort, alors que Totila le Goth l’avait condamné à mourir brûlé vif.

 Bx EDMOND SYKES

(+ 1587)Prêtre et martyr à York. Sous la reine Élisabeth Ière, à cause de son sacerdoce, il fut envoyé en exil et, étant revenu en Angleterre, il fut livré au supplice du gibet. 

Martyrologe Romain : À York en Angleterre, l’an 1587, le bienheureux Edmond Sykes, prêtre et martyr. Sous la reine Élisabeth Ière, à cause de son sacerdoce, il fut envoyé en exil et, étant revenu en Angleterre, il fut livré aux dernierssupplices du gibet.

SAINT ETHELWALD

(+ 699) Moine de Ripon, il succéda à saint Cuthbert comme ermite dans l’île de Frane où il vécut douze ans.

SAINT EUSEBE

(+ 600) Il souscrivit au quatrième concile de Paris selon saint Grégoire de Tours. Devenu évêque de Saint-Paul-Trois-Chateaux dans le sud de la France, il fut un bon pasteur célèbre par sa charité.

saint Fingar ou Guigner

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Fingar ou Guigner, vénéré comme martyr en Cornouailles et en Bretagne.

SAINT GAUTIER

(+ 1035)ou Walter. Moine bénédictin à Rebais dans le diocèse de Meaux et premier abbé du monastère de Pontoise en Ile de France. A plusieurs reprises, il s'enfuit de son abbaye, tantôt à Cluny, tantôt à Rome, pour échapper aux honneurs. Le pape refuse sa démission et sacrifiant son amour de la solitude, il accepta cette charge, enseigna aux moines par son exemple la discipline régulière et chercha à détruire les mœurs simoniaques dans le clergé

Martyrologe Romain : À Pontoise près de Paris, vers 1035, saint Gautier, premier abbé du monastère de ce lieu. Sacrifiant son amour de la solitude, il accepta cette charge, enseigna aux moines par son exemple la discipline régulière et chercha à détruire les mœurs simoniaques dans le clergé.

San giuseppe oriol bogunaSaint Joseph Oriol 

A Barcelone, en 1702,prêtre que certaines bizarreries de caractère n’empêchèrent pas de devenir un saint.

Martyrologe Romain : À Barcelone en Catalogne, l’an 1702, saint Joseph Oriol, prêtre, qui demeura toujours tout entier à Dieu, par une rude discipline corporelle, son culte de la pauvreté et sa prière continuelle, avec le cœur rempli de joie céleste.

SAINT LIBERAT

(+ 484)et sa famille, martyrs. Médecin en Afrique, il fut emprisonné avec sa femme et ses enfants. Tous résistèrent aux pressions des juges et les hérétiques ariens les condamnèrent à l’exil.

SAINT LUC

(+ 1802)Il est né à Andrinople en Grèce et, dans sa jeunesse, fut un garçon coursier pour un riche négociant. Il se prit de querelle avec un client turc au point de s’être battu avec lui. Il risquait la prison et y échappa en se convertissant à l’Islam. Une fois revenu à la raison, saint Luc revint au Christ et partit au Mont-Athos pour s’y cacher et pour expier sa faute. Bien des années plus tard, malgré son âge, son froc de moine et sa barbe, il fut reconnu dans les rues de Mytilène. Arrêté, il fut condamné à être pendu puis jeté à la mer.

SAINT MARBETT

(+ 1120) Prêtre et martyr. Il vivait dans le Tyrol, non loin de Bregenz. C’est là qu’il donna à Dieu le témoignage de sa foi.

Trcka2Bx Methode Dominique TRCKA

  TRCKA Dominique
Nom de religion: Méthode Dominique
 République. Tchèque - Slovaquie
Naissance: 06. 07.1886  à  Frydlant nad Ostravici (Rép. Tchèque)
Mort: 23.03.1959    Leopoldov
 Rédemptoriste en 1902. Prêtre en 1910. A Lviv en 1919 pour les grecs catholiques. A Stropkov (Slovaquie orientale) en 1821. Supérieur de 1924 à 1932 et de 1936 à 1942. Vice-provincial de Michalovce en 1946. Suppression en 1949 par les communistes. Tous les religieux en camp de concentration où il meurt en 1959.
 Béatification: 04.11.2001  à Rome  par Jean Paul II

Martyrologe Romain : À Léopoldina en Slovaquie, l’an 1959, la passion du bienheureux Méthode-Dominique Trcka, prêtre rédemptoriste et martyr, dont le pèlerinage sur terre, au temps où le régime communiste persécutait l’Église, s’acheva par un glorieux martyre.

SAINT NICON

(+ 251)Né à Naples, il était encore païen quand il entra dans l’armée. Voulant partir plus tard à Constantinople, il rencontra le saint évêque Théodose de Cyzique qui lui conféra le baptême et en fit même un évêque. Il retourna sur ses pas et vint en Sicile où il fut arrêté et massacré avec ses disciples, durant la persécution de Dèce.

SAINT NICON DE KIEV

(+ 1088) L’Eglise russe joint à la fête du saint martyr Nicon, un autre saint Nicon, moine des Grottes de Kiev, disciple de saint Antoine, qui mena une vie hésychaste exemplaire.

Sant ottone frangipaneSAINT OTHON

(+ 1120)À Ariano, près de Bénévent en Campanie, un ermite dont ne connaît que l'existence de sa vie solitaire avec Dieu.

Martyrologe Romain : À Ariano, près de Bénévent en Campanie, vers 1120, saint Othon, ermite.

SAINT PACHOME DE NEREKHTA 

 (+ 1384)Il fonda le monastère de la Sainte Trinité près de la bourgade de ce nom dans la région de Kostroma en Russie. Il y vécut de nombreuses années dans l’ascèse et la prière.

Sainte Philotée

(+ 1430) - Son biographie dit de cette jeune fille d‘un village proche de Nuremberg en Allemagne :"Elle était pauvre, elle était belle, mais sa vie en Dieu était encore plus belle et plus riche." C‘est tout ce que l‘on sait d‘une humble fille qui, dans sa campagne, vécut l‘Évangile jusqu‘à la sainteté.

Beato pietro higgins Bx PIERRE HIGGINS

(+ 1642)Prêtre de l’Ordre des Prêcheurs et martyr. Sous le roi Charles Ier, à cause de sa fidélité à l’Église romaine, il fut pendu sans jugement, au bourg de Naas près de Dublin. 

Martyrologe Romain : Au bourg de Naas près de Dublin, en 1642, le bienheureuxPierre Higgins, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs et martyr. Sous le roi Charles Ier, à cause de sa fidélité à l’Église romaine, il fut pendu sans jugement.

Bx PIERRE DE GUBBIO

(+ 1306)Originaire de Gubbio en Ombrie, il fut général de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin qui l’ont inscrit à leur martyrologe après sa mort à Gubbio en Ombrie. Son culte fut confirmé par le pape Pie IX.

Martyrologe Romain : À Gubbio en Ombrie, vers 1306, le bienheureux Pierre, prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin.

Rafqa

Sainte  Rafqa CHOBOQ
AR RAYES

-CHOBOQ AR-RAYES   Pierrette (Pietra) (Boutrossieh)
Nom de religion: Rebecca (Rafqa)
 Liban . Naissance: 29.06.1832  à Himlaya
Mort: 23.03.1914  à Jrabta (Batroun) (ad-Dahr ?)
 Religieuse Maronite .  Sœur "Mariamette", puis moniale de l'Ordre Libanais Maronite (1871). Elle souffre ses 29 dernières années dans une communion volontaire à la Passion du Christ. Elle est la première femme libanaise à être canonisée.
Béatification: 17.11.1985  à Rome  par Jean Paul II
Canonisation: 10.06.2001  à Rome  par Jean Paul II 

San turibio de mogrovejo mSaint Turibio de MONGROVEJO

 

 En 1606, espagnol, évêque du Pérou. Trois fois (dont la première dura 7 ans ) il fit la visite de son immense diocèse, grand comme la moitié de la France. Il fonda le premier séminaire du continent, baptisa et confirma près d’un million de personnes (dont Ste Rose de Lima). Tous ses diocésains étaient baptisés mais presque aucun n’était vraiment chrétien. 

Martyrologe Romain : Mémoire de saint Turibio de Mogrovejo, évêque de Lima. Homme de loi, né en Espagne, il était encore laïc quand il fut nommé à ce siège au Pérou. Il gagna l’Amérique et, brûlant de zèle, il visita plusieurs fois son immense diocèse, souvent à pied, avec une vigilance assidue pour le troupeau qui lui était confié. Il extirpa dans des synodes les abus et les scandales dans le clergé, défendit fermement l’Église, convertit et catéchisa les peuples indigènes et mourut à Saña en 1606, au cours d’une visite pastorale.

Saint Victorien et ses compagnons

 En 435, St Victorien, gouverneur de Carthage, “l’homme le plus riche d’Afrique”, martyrisé pour avoir refusé les honneurs que lui promettait le roi des Vandales, Hunéric, en échange de son apostasie. A son compagnon, Libérat, à qui on enlevait ses jeunes enfants pour le contraindre à apostasier, il fut dit: “Le Christ les prendra sous Sa garde”. Et il ajoutait: “Même s’il n’y avait pas d’autre vie, je ne pourrais trahir Celui dont j’ai tout reçu”.

Martyrologe Romain : Commémoraison des saints martyrs Victorien, proconsul de Carthage, et deux frères de la ville d’Aquarège; de plus, deux autres marchands nommés Frumence. Ces saints, à l’époque de la persécution des Vandales, sous le roi arien Hunnéric, en 434, souffrirent les plus cruelles tortures pour avoir confessé avec constance la foi catholique et reçurent la couronne de gloire.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-22