24 mars

Catherine de suedeSte Catherine (ou Karine) de Suède,

En 1381,  l’une des huit enfants de Ste Brigitte, avec qui elle vécut de nombreuses années à Rome, non sans problèmes, à cause de sa beauté nordique ! Rentrée dans sa patrie, elle fut abbesse brigittine, dans l’ordre créé par sa mère.

MgrromeroSaint Oscar Roméro 

Oscar Romero (1917-1980) s’est acquis une renommé internationale comme défenseur des droits humains alors qu’il occupait les fonctions d’archevêque de San Salvador (1977-1980). Fidèle à cette option pour les victimes de l’histoire, il s’entoure d’une équipe de professionnels pour juger de manière critique et objective les dimensions conflictuelles de la réalité sociale : droits humains et associatifs, éducation, réforme agraire, mortalité infantile, indice de malnutrition, analphabétisme, conditions de travail, etc. Il sait également écouter les témoignages pathétiques de son peuple constamment victime des exactions des forces de l’ordre. Son courrier devient l’ultime recours des situations désespérées qu’engendrent la misère et l’oppression. C’est là qu’il va puiser les matériaux qui vont donner puissance et relief à sa prédication. Il entend ainsi se situer de façon consciente devant l’histoire afin de la juger à la manière d’un projet, selon les critères du Règne de Dieu.

Beata maria karlowska c 1Bse Marie KARLOWSKA

 

Pologne  Naissance: 1865  Mort: 24.03.1935

Maria KARLOWSKA est une polonaise née en 1865 dans les territoires occupés par la Prusse (Poméranie). Là, elle a accompli une action de véritable samaritaine parmi les femmes touchées par une grande misère sociale et morale. Son zèle attira autour d'elle d'autres femmes avec lesquelles elle fonda la Congrégation des Sœurs Servantes du Bon Pasteur et de la Divine Providence. Pour les Sœurs et pour elle-même, elle avait établi l'objectif suivant: "Nous devons annoncer le Cœur de Jésus, c'est-à-dire vivre de lui, en lui et par lui de façon à devenir semblables à lui et nous devons faire en sorte que dans nos vies, il soit plus visible que nous-mêmes". Sa dévotion au Sacré-Cœur du Sauveur suscita en elle un grand dévouement pour les hommes et un amour qui ne dit jamais: "Assez". Grâce à cet amour et dans la mouvance du Saint Esprit, elle redonna la lumière du Christ à de nombreuses âmes et les aida à retrouver leur dignité perdue. Elle mourut en 1935.

Béatification: 06.06.1997  à Zakopane (Pologne)  par Jean Paul II

Sainte Hildelite

(+ 720) - Comme cette princesse anglaise ne trouvait point de couvent pour femmes, car ils y étaient inexistants dans son pays à cette époque, elle passa la Manche pour se faire moniale en France. Le roi des Anglais ayant donné de quoi bâtir un monastère à sa sœur Éthelburge, saint Hildelite revint en Angleterre pour y entrer et elle y succéda à Éthelburge comme abbesse

Parthenios3Saint Parthenios

 (+ 1657) - Patriarche de Constantinople, il fut accusé d‘avoir préparé un soulèvement contre l‘Empire Ottoman avec le prince de Valachie. En fait, il lui demandait une aide financière. Dans le même temps, il fut dénoncé par les Tatares, parce qu‘il était honoré chez les Cosaques du Sud de la Russie. Il fut condamné à être pendu publiquement par le Grand Vizir de Constantinople, malgré les preuves d‘innocence qu‘il lui apportait

SAINT BERNULF

(9ème s.) Martyr à Asti dans le Piémont lors de l’invasion des Sarrasins. Il est le patron de la ville de Mondovi.

BIENHEUREUSE BERTHE  

(+ 1163)Née à Florence dans la famille des Alberti, elle entra au monastère bénédictin de Vallombreuse à Florence. Envoyée comme abbesse à Cavriglia, c’est de là qu’elle s’en fut vers le ciel.

SAINT CAIMIN

(+ 653)Irlandais, il se fit reclus dans l’île d’Inis Cealtra. Mais sa réputation de sainteté lui attira beaucoup de disciples et il dut fonder un monastère dans l’île des Sept-Eglises. Nous avons encore aujourd’hui les fragments d’un psautier qu’il aurait copié de sa main.

SAINT ALDEMAR

(10ème s.)D’abord moine au Mont-Cassin, il fut plus tard nommé abbé de Saint-Laurent de Capoue. Il fonda ensuite plusieurs autres monastères dans le diocèse de Chieti qu’il évangélisa. Il est considéré comme un grand ami des animaux, au même titre que saint François.

SAINT CAIRLON

(6ème s.)Une vie admirable, puisqu’il fut ressuscité par le saint abbé irlandais Dagée qui se mit plus tard sous sa direction spirituelle.

BIENHEUREUX DIDACE  

(+ 1801)ou Diego. Originaire de Cadiz, François-Joseph Lopez-Caamaño rejoint les Capucins à Séville et, devenu prêtre, il parcourt l’Espagne pour prêcher, en particulier l’Andalousie dont il est appelé l’apôtre. Il passait de longues heures au confessional pour réconcilier avec Dieu les pécheurs qui avaient été transformés par sa parole et par la grâce. Il a été béatifié en 1894.

SAINT DONARD  

(+ 500)ou Domangard. Irlandais, contemporain de saint Patrick, il vécut en ermite sur une montagne qui prit son nom, Slieve-Donard.

SAINT JEAN DE BÂTON

(+ 1290)ou "a Baculo". Prêtre et moine bénédictin , qui se plaça sous la conduite de saint Silvestre, abbé de Fabriano, dans les Marches italiennes .

SAINT LATIN DE BRESCIA

(+ 115) Flavius Latin succéda à saint Viateur comme évêque de Brescia en Italie du Nord, de 84 à sa mort qui eut lieu dans la prison où il était torturé.

SAINT MACARTIN

(+ 505) ou Mac Cartan, l’un des innombrables compagnons de saint Patrick qui l’aurait consacré évêque de Clogher.

SAINT PIGMENE

(+ 362)Prêtre romain, il fut jeté dans le Tibre sous l’empereur Julien l’Apostat.

SAINT SÉCONDULE

 (?)A Carthage en Maurétanie romaine, il souffrit pour la foi au Christ.

SAINT SÉVÈRE DE CATANE

(+ 814)évêque de Catane en Sicile.

SAINT TIMOLAUS

(+ 303)Les saints martyrs Timolaus, Denis, sous-diacre, Pauside, Romulus, Alexandre et un autre Alexandre ne voulaient pas qu'on ignore le fait qu'ils étaient disciples de Jésus-Christ et, volontairement, durant la persécution de Dioclétien, ils se présentèrent les mains liées, devant le préfet Urbain, à Césarée de Palestine, en criant qu’ils étaient chrétiens. Le préfet les fit mettre en prison, où ils furent rejoints par deux autres chrétiens : Agapios et un autre Denis. Le même jour ils eurent la tête tranchée et par leur mort, ils méritèrent la couronne de vie.  

Paul Couturier

En 1953, mourait à Lyon le serviteur de Dieu, l’Abbé Paul Couturier, apôtre de l’œcuménisme et promoteur de la Semaine de l’Unité... “telle que Dieu la veut, par les moyens et dans le temps qu’il voudra”.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-25