27 mars

SAINT ALBERT DE TRENTE

Evêque de Trente, il fut victime des guerres entre l’empereur Frédéric Barberousse et ses vassaux. Il est considéré comme martyr car il y défendit l’Eglise.

SAINT AMADOR

(+ 1181)( ?) Il exista sans doute, sinon pourquoi tant d’églises du Portugal lui seraient dédiées ? Il ne faut pas le confondre avec saint Amadour, Rocamadour en France, même si le sens de ce nom est semblable. Après tout, pourquoi créer une légende pour compenser le silence de l’histoire ?

SAINTE AUGUSTA

(5ème s.)Elle était la fille du duc de Frioul qui ne put admettre que sa fille se soit convertie au christianisme. Au cours d’une violente querelle, il la tua de sa propre main. A Trévise, elle est considérée et honorée comme une martyre depuis les temps immémoriaux.

beato-francesco-faa-di-bruno-a.jpgBx François FAÁ' DI BRUNO

 Italie ; Naissance: 09.03.1825  à Alessandria
Mort: 27.03.1888  à TurinPrêtre - Fondateur. En 1840 Académie militaire de Turin. En 1846 Officier d'état-major. En 1848 études de physique et math. à l'uni. de Turin. Enseignant. Prêtre à 51 ans. Pour le bien spirituel des jeunes travailleuses, il fonde de nombreuses œuvres pour la protection et la promotion de la femme, dont la Congrégation des Petites Sœurs de Notre-Dame du Suffrage. – ‘BRUNO’ est le lieu du château familialBéatification: 25.09.1988

Saint Guillaume Tempier

(+ 1197) - Évêque de Poitiers, il brilla tellement par sa piété et l‘intégrité de ses mœurs que ses fidèles l‘élevèrent tout de suite à la sainteté

Habib

Vers 309, à Édesse,  diacre .  Clandestinement il parcourait les villages lisant les Écritures, encourageant les fidèles. Au temps de l’empereur Licinius, il fut mis à mort par le feu; il put avant de mourir embrasser sa mère, présente à son supplice.

st-jean-damascene.jpg

Saint Jean Damascène

 né à Damas, de son nom Mansour, disciple du moine Cosmas, moine à Saint-Sabas, près de Jérusalem, prêtre en 735, docteur de l'Eglise grecque, mort en 749. Auteur de la "Source de la Connaissance", il combattit l'hérésie iconoclaste. Fête le 6 mai (4 décembre) (27 mars).

Jean de Lycopolis

Au 4e siècle, en Égypte, , ermite, dont parlèrent Cassien et Pallade. Ce dernier, qui était allé le visiter, dut attendre longtemps la fin de l’audience que le saint accordait au gouverneur du pays, et s’en indigna. Jean s’expliqua : “D’autres frères sont là pour t’aider, mais lui est livré à ses affaires mondaines ; il est venu ici pour respirer un moment, comme un esclave qui se dérobe à son maître”.

  sainte Lydie

En 121 martyre en Illyrie (actuelle Slovénie), en même temps que son mari saint Philétas et leurs deux enfants et plusieurs autres chrétiens. Jetés ensemble en prison parce qu‘ils étaient fidèles à la même foi au Christ, ils furent torturés sur le chevalet. Mais rien n‘y fit. Devant tant de courage, le juge se convertit.

Marieeugene1

 Vén Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus

Fondateur de l'Institut séculier carmélitain Notre-Dame de Vie (✝ 1967)

Le Serviteur de Dieu Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, prêtre de notre Ordre, fondateur (1894-1967):
Natif du Gua, dans l'Aveyron, Henri Grialou rejoignit les carmes déchaux à Avon en 1922, à la suite à son ordination presbytérale. Fondateur de l'Institut séculier carmélitain Notre-Dame de Vie à Venasque, en 1932, il occupa plusieurs charges de gouvernement dans l'Ordre et au sein de sa Province d'Avignon-Aquitaine. Il écrivit la synthèse de spiritualité carmélitaine 'Je veux voir Dieu'

Matthieu de Beauvais

Vers 1100, en Terre Sainte,  croisé et compagnon d’enfance de Guibert de Nogent. Prisonnier, il fut jugé trop saint pour ne pas se faire musulman ; il demanda alors un délai de quelques jours “pour réfléchir”... ; en fait, il voulait attendre jusqu’au vendredi, pour unir son sacrifice à celui du Christ.

beata-panacea-de-muzzi.jpgBse PANACÉE

(+1383)Vierge et martyre, qui, à l’âge de quinze ans, alors qu’elle priait dans l’église de Quarona, près de Novare dans le Piémont, fut frappée à mort par sa belle-mère, qui n’avait cessé de la tourmenter.

SAINT PAUL DE CORINTHE

(+ 885)Lui, ses frères et leurs parents se consacrèrent à la vie monastique. Paul fut consacré évêque de Corinthe par le patriarche saint Nicolas Ier, dit le Mystique.

Bx Peregrin de FALERONE 

(+ 1233)ou Pèlerin. Confesseur. Quand saint François d’Assise, de retour de Terre Sainte prêcha sur la place de Bologne, deux étudiants l’entendirent et en furent bouleversés. L’un d’eux était Pèrerin de Fallerone qui se confia à lui :" Tu mèneras une vie modeste" lui dit saint François. Pèregrin partit à son tour à Jérusalem où, nous dit le martyrologe romain, parcourant la Terre sainte, il pleurait de dévotion à chaque endroit sanctifié par le Sauveur, s’attirant la vénération des Sarrasins. Revenu en Italie, il passera toute sa vie, humblement, à San Severino, un de ces ermitages de la Marche d’Ancône où se déroule la seconde partie des "Fioretti" de saint François

SAINT ROMULE

(+ 730)Il était abbé du monastère de Saint-Baudile près de Nîmes quand les Sarrasins envahirent le sud de la France en 720. Il s’enfuit avec sa communauté et fixa son monastère à Saissy-les-Bois dans le Nivernais où il est honoré.

san-ruperto.jpg SAINT RUPERT

(+ 718)Évêque de Salzbourg en Bavière.D’abord établi à Worms, il gagna la Bavière à la demande du duc Théodon, fit construire une église et un monastère dans l’ancienne place forte romaine de Juvavum, qu’il gouverna comme évêque et abbé, et d’où il diffusa la foi chrétienne. 

SAINT SUAIRLECH

(+ 750)Il fut le premier évêque de For dans le Westmeath irlandais de 735 à sa mort, dans les environs de 750.

SAINT ZANITAS

(+ 326)et ses huit compagnons martyrs, les saints Habib, Lazare, Marès, Marotas, Sembeth, Sabas et Narsès, et bien d’autres martyrs perses qui souffrirent pour la foi, jusqu’à la mort, à l’époque du roi Chahpuhr ou Sapor II. Le roi voulait alors défendre le culte mazdéique, religion dualiste où Ahura-Mazda est le principe du bien

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-26