04 avril

benoit-massarari.jpgSaint Benoit Massarari de Palerme 

 À Palerme, en Sicile, l’an 1589, saint Benoît,  fils d’esclaves africains , surnommé le More, à cause de la couleur noire de sa peau. Gardien de troupeaux, il se fit d’abord ermite, puis religieux dans l’Ordre des Mineurs et se montra humble en toutes choses et toujours plein de confiance en la providence divine. Il fut supérieur et cuisinier de son couvent franciscain Premier africain noir canonisé, il est le patron des Noirs d’Amérique du Nord.

murillo-isidor-von-sevilla.jpegSaint Isidore de Séville

 En 636, St Isidore, évêque de Séville pendant 40 ans et Docteur de l’ Eglise. D’abord réfractaire aux études, ses efforts personnels et ceux de son frère, l’évêque St Léandre, le firent parvenir à Dieu par les voies de la science et de la sainteté. Grand encyclopédiste, il assimila toute la science de son temps : son oeuvre maîtresse est une Somme en 20 livres “sur l’origine des choses“, qui instruisit et nourrit les intelligences pendant 1 000 ans. Il est aussi l’auteur d’une Règle monastique et l’organisateur de la liturgie mozarabe. 

st-platon-814.jpgPlaton

En 814,  abbé du « monastère des Symboles », sur le Mont Olympe : il fut persécuté par l’empereur de Byzance, son parent, auquel il reprochait son divorce.

francois-marto.jpgBx Francois MARTO

 Portugal . Naissance: 11.06.1908  à Aljustrel (paroisse de Fatima) . Mort: 04.04.1919
: Laïc . Avec sa sœur Jacinthe et sa cousine Lucie, il est favorisé de plusieurs apparitions de la Vierge Marie, en 1917. Il meurt de la grippe espagnole ayant appris du ciel à offrir ses souffrances pour les pécheurs.
Béatification: 13.05.2000  à Fatima  par Jean Paul II

beato-giuseppe-benedetto-dusmet-a.jpg

Bx Joseph Benoît DUSMET

 Italie . Naissance: 15.08.1818  à Palerme
Mort: 04.04.1894
Etat: Archevêque - Cardinal - Bénédictin à San Martino della Scale. Prêtre en 1842. Abbé du Monastère San Nicolo de Catane en 1858. Archevêque de Catane en 1861. Cardinal en 1888. Très dévoué à son peuple. Il joua un grand rôle dans la reconstitution du collège romain bénédictin de St Anselme et la création de la Confédération des Congrégations bénédictines. Il refusa la nonciature de Madrid.
Béatification: 25.09.1988  à Rome  par Jean Paul II

BIENHEUREUSE ALEX

(+ 1100) ou Aleth ou Elisabeth, ou Adèle. Elle était la fille du comte de Montbard en Bourgogne. Elle avait épousé, à quinze ans, le seigneur de Fontaine, près de Dijon. Ce fut un ménage merveilleux de tendresse et de pureté. Elle donna le jour à six fils et une fille. En raison des absences de son époux, au service du duc de Bourgogne, ce fut d’elle qu’ils reçurent leur éducation et leur foi. L’un de ses fils résume en lui les vertus de sa mère, saint Bernard, dont l’austérité et la dévotion mariale viennent en droite ligne de l’exemple donné par sa mère, la bienheureuse Aleth.

SAINT GEORGES DE MALEON (

6ème s.)Confesseur. Un saint moine grec épris de Dieu dès sa plus tendre enfance et qui, malgré le nombre des disciples qui venaient à lui, réussit à vivre en présence du Seigneur dans l’ascèse et le silence. Retiré au cap Maléa dans le Péloponnèse, il leur envoyait des lettres pleines de sève spirituelle

BIENHEUREUX GUILLAUME CUFFITELLI

(+ 1404)Ermite à Scicli en Sicile. Ce grand chasseur en abandonna les plaisirs pour vivre dans la solitude et la pauvreté durant cinquante-sept ans.

santi-agatopodo-e-teodulo.jpgSAINT AGATHOPODE

(+ 303)diacre , et saint Théodore jeune lecteur. Sous l’empereur Maximien, ils confessèrent la foi chrétienne, refusèrent de livrer les Livres Saints et, pour ce motif, sur l’ordre du préfet Faustin, ils furent jettés à la mer avec une pierre au cou, à Thessasolique en Grèce. 

SAINTE PHERBOUTHA

(6ème s.)sa soeur sainte Mekadostha et leur servante, vierges et martyres. Accusées par la reine des Perses d’avoir voulu lui faire boire un breuvage magique, elles furent arrêtées et mises en prison. Les mages, consultés pour délivrer la reine du sortilège des sorcières chrétiennes, décidèrent que la reine et sa suite devait passer entre les corps coupés des jeunes femmes. Attachées par les pieds écartés et suspendues nues entre des piquets, elles furent sciées en long afin de laisser passer la reine au milieu de ce couloir ensanglanté.

SAINT PIERRE DE POITIERS

(+ 1115) Confesseur et évêque de Poitiers. Ami de Robert d’Arbrissel, de saint Yves de Chartres et de saint Bernard de Poitiers, il sut résister aux grands de ce monde dont la conduite était scandaleuse. Le roi Philippe Ier, tout autant que le comte de Poitiers, avait abandonné et répudié leurs femmes pour en épouser une autre. Saint Pierre condamna l’adultère en public. Le comte fit envahir l’église par ses soldats et, ne pouvant faire rétracter sa condamnation, il fit enfermer l’évêque au château de Chauvigny. C’est là que saint Pierre mourut au bout de deux années, ayant donné le témoignage de sa sainteté.

SAINT THEONAS

(+ 1541)Métropolite de Thessalonique. Moine-prêtre au monastère du Pantocrator au Mont-Athos, il suit son père spirituel, saint Jacques le Nouveau en Anatolie grecque. Après le martyre de saint Jacques, dont la fête est au 1er novembre, il revint au monastère de Simonos-Petras sur la Sainte Montagne. Et c’est de là qu’il fut élu métropolite de Thessalonique, charge qu’il assuma durant 6 années pour la plus grande joie spirituelle des fidèles.

SAINT ZOZIME

(5ème s.)Confesseur. Il appartenait à un monastère de l’actuelle Jordanie. Et c’est d’après ses dires que l’on a tenté de reconstituer la biographie légendaire de sainte Marie l’Egyptienne.

gaetano-catanoso.jpg

Saint  Gaétan CATANOSO

 Italie . Naissance: 14.02.1879  à  Chorio de San Lorenzo (Calabre) . Mort: 04.04.1963 (ou 1953 ?)
Gaetano Catanoso naît à Chorio de San Lorenzo (Calabre) en 1879. Ordonné prêtre en 1902, il est nommé en 1904 curé de Pontidattilo, puis de Reggio Calabria en 1921,
Il fonde les "Sœurs de la Sainte Face", destinées à essuyer le visage du Christ, blessé et souffrant, chez tous les "crucifiés" du monde actuel. Une première maison est ouverte en 1935 à Riparo en Calabre.  Il s'emploie à diffuser la dévotion à la Sainte Face. En son honneur, il entreprend la construction d'un sanctuaire: c'est son dernier grand ouvrage. Il meurt en 1963 et le sanctuaire est inauguré en 1972.
Sa vie "constitue pour tous une invitation pressante à rechercher dans les valeurs éternelles de la foi et de la tradition chrétienne les bases pour édifier le progrès authentique de la société" (Jean Paul II).
Béatification: 04.05.1997  à Rome  par Jean Paul II

François et Nicolas

En 1358, au Caire, les frères François et Nicolas, franciscains, martyrisés pour avoir voulu ramener à la foi un soldat hongrois apostat. 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-04-03