10 avril

michel-des-saints.jpgSaint Michel des saints

Au 17ème siècle, en Espagne,  trinitaire. Il semblait, en ce monde, déjà vivre dans l’autre, tant sa foi était simple, limpide, ardente. 

fulbert-de-chartres-45-01.jpgSaint Fulbert de Chartres

On le louait comme “la réincarnation de Platon et d’Aristote” tant était fameux son enseignement. En 1027, il devint évêque de Chartres, « le tout petit évêque d’une grande Eglise », disait-il, une Eglise dont il rebâtit magnifiquement la cathédrale détruite par un incendie et qu’il dédia à Marie.

Ezéchiel

 Au 6ème siècle avant le Christ, à Tel-Aviv de Babylonie,  Prêtre et Prophète. Il eut pour mission de soutenir les Exilés, de leur expliquer leur épreuve, de maintenir l’espérance : Ezéchiel signifie « Dieu- rend-fort ». Par la description du Temple aux multiples escaliers symboliques, il est le prophète de la transcendance de Dieu. Pour le comprendre, Rabbi Ananie brûla 300 cruches d’huile en veillées studieuses et insuffisantes.

maddalena-de-canossa-45-01.jpgSainte Madeleine CANOSSA

 

Italie . Naissance: 01.03.1774  à VéroneMort: 10.04.1855  à Vérone
 Religieuse - Fonde les filles de la Charité "Canossiane" pour le pauvres, et un institut masculin.
Née à Vérone en 1774. Madeleine Canossa essaya par deux fois d'entrer au carmel mais n'y put rester. Chassée jusqu'à Venise par les troubles de la guerre, elle visita les hôpitaux et découvrit sa vocation. Revenue à Vérone, elle y fonda, avec quelques compagnes, l'institut des Filles de la Charité, destiné à l'enseignement du catéchisme et au soin des malades. Elle fonda également les Fils de la Charité. Elle mourut en 1835.
Béatification: 07.12.1941  à Rome  par Pie XII
Canonisation: 02.10.1988  à Rome  par Jean Paul II

SAINT APOLLONIUS

 (?)Prêtre et martyr à Alexandrie, avec cinq de ses compagnons sous l'empereur Dèce. 

SAINT BÈDE LE JEUNE

(+ 883)Après quinze années passées comme officier à la cour de Louis le Débonnaire et de Charles le Chauve, il choisit de se mettre au service du Seigneur dans le monastère bénédictin de Gavello en Vénétie, le restant de sa vie, refusant plusieurs évêchés. Ses reliques furent transférées à Subiaco au XIXème siècle.

beato-bonifacio-bonifacy-piotr-zukowski.jpgBx BONIFACE ZUKOWSKI

(+1942)Pierre Zukowski. Martyr. Né à Baran-Rapa, dans la province de Vilnius, il fut d'abord ouvrier agricole puis à seize ans, il entra dans l’Odre des Frères Mineurs Conventuels, à Niepokalanów où il passa toute sa vie religieuse. Il s'y dévoua par la parole imprimée. Arrêté par la Gestapo, avec six autres frères, il fut déporté au camp de concentration d’Oswiecim (Auschwitz) , et c'est là qu'il mourut victime, en raison de son sacerdoce, du régime nazi et des sévices de la déportation. 

SAINT DEMOS

(+ 1763)Martyr. Pêcheur de profession, il était employé au service d’un Turc qui possédait un vivier près de Smyrne. Entré en querelle avec son patron, il fut accusé par lui d’avoir renié la la foi musulmane. Mais saint Démos continua d’affirmer sa foi en Jésus-Christ. Jeté en prison, il eut les pieds serrés dans un étau. Soumis à plusieurs interrogatoires, il persévéra dans sa fidélité et finalement fut décapité.

SAINT GREGOIRE V

(1821)Patriarche de Constantinople. Né au sein d’une famille pauvre dans le Péloponnèse en Grèce, il devint moine et compléta ses études théologique à Patmos. Pendant douze ans, il fut évêque de Smyrne qui était encore l’une des métropole de l’hellénisme en Asie Mineure. Elu patriarche de Constantinople, il fit reconstruire la résidence patriarcale du Phanar. Il fonda une imprimerie pour éditer des livres en langue vulgaire afin de réveiller la culture et la vie spirituelle du peuple grec. Plusieurs évêques, qu’il avait blamé pour leur conduite, le déconcèrent au sultan et il fut exilé au monastère d’Iviron au Mont-Athos. Rappelé au patriarcat en 1806, il fut contraint une fois encore de démissionner deux ans après et de nouveau se retira à la Sainte Montagne. Lors de l’insurrection générale des Grecs dans le Péloponnèse en 1831, il chercha à éviter les massacres, mais beaucoup de notables grecs furent exécutés à Constantinople. Lui-même fut arrêté et pendu au portail d’entrée du Patriarcat où son corps resta ainsi trois jours durant. Des juifs l’achetèrent et le traînèrent dans les rues avant de le jeter à la mer où il fut recueilli par un navire grec sous pavillon russe. Déposée à Odessa, sa dépouille a été ramenée à Athènes en 1871 où il est désormais l’objet d’un pèlerinage fervent.

SAINT JACQUES

(+ 380)Martyrs en Perse à la fin des persécutions de Sapor II. Après sept mois d’emprisonnement, le chef des mages les soumit à de cruelles tortures. On leur versa dans les narines du vinaigre mêlé de moutarde. Après avoir été roués de coups, on les suspendit, nus, pendant la nuit glaciale dans un endroit découvert. Au matin, comme ils refusaient toujours de sacrifier au soleil et au feu, ils furent décapités.

macaire-dantioche-45-01-1.jpgSaint Macaire D'ANTIOCHE

(+ 1042)Arménien de naissance, né à Antioche de Pisidie, où il gouverna son Eglise avec une grande charité et une profonde humilité. Puis il s’en fut pèlerin en Terre Sainte, évangélisa la Bavière et les Flandres. En 1041, le pèlerin fut accueilli avec bonté parmi les moines de Saint-Bavon près de Gand et l’année suivante fut emporté par la peste. 

beato-marco-fantuzzi-da-bologna.jpgBx Marc FANTUZZI

(+ 1479)Originaire de Bologne, il y étudia le droit et entra chez les Frères Mineurs en 1430. Il assuma diverses charges dans son Ordre et prêché en Italie et en Dalmatie. En raison de sa charge, il visita les communautés franciscaines en Autriche, en Pologne et en Orient. Il mourut à Plaisance en Émilie célèbre pour sa piété, sa prudence et sa prédication. Son culte fit approuvé en 1868. 

SAINT PALLADE

(+ 658)Confesseur et évêque d’Auxerre. Il est surtout connu pour la construction de monastères de religieux et de religieuses.

SIX MILLE MARTYRS

(+ 1615)Dans le désert de David de Garesja, en Géorgie, se trouvaient douze monastères. En 1615, le Shah de Perse, Abas Ier, dévasta la Géorgie y massacrant un grand nombre de chrétiens. Au matin de Pâques, voyant la procession des moines autour de l’église de la Résurrection du Christ, il ordonna de tous les massacrer également, détruisant ces monastères qui, durant près de mille ans, avaient constitué l’un des plus grand foyer de la culture spirituelle de la Géorgie.

san-terenzio-e-compagni-b.jpgSaint TERENCE

(+ 250)Martyravec les saints Maxime, Pompée, Alexandre, Théodore et quarante compagnons. Le gouverneur de Carthage en Afrique appliquait avec rigueur les édits de persécution de l’empereur Dèce. Saint Térence et ses compagnons restèrent fermes dans leur foi. Furieux, il voulut les vaincre par la souffrance et l’humiliation. Il les fit dépouiller de tous leurs vêtements et traînés ainsi jusqu’au temple d’Hercule. Devant leur constance, il voulut les convaincre par le fouet et les verges qui leur déchirèrent le corps. Puis ils furent décapités les uns après les autres.

antonio-neyrot-45-01.jpgBx Antoine NEYROT

 C’était un dominicain médiocre : capturé par des pirates et esclave à Tunis, pour recouvrer sa liberté il abjure et se marie ; le dimanche des Rameaux 1460, il se rétracte publiquement, et est aussitôt mis à mort.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-04-03