12 avril

SAINT ALFIER

(+ 1050) Confesseur. D’abord moine à Cluny sous l’abbatiat de saint Odilon, il fut rappelé par les princes de Salerne pour ranimer la vie religieuse dans sa principauté d’origine. Ce pourquoi il fonda le monastère de la Sainte-Trinité de la Cava.

SAINT ANGE DE CIVASSO

(+ 1495)Confesseur. Il était Piémontais et voulut suivre saint François dans la pauvreté. Les habitants de Coni en Italie lui vouèrent une telle vénération qu’ils obtinrent que le Pape Benoît XIV approuve le culte qu'ils lui rndaient déjà, sans autre forme de procès.

SAINTE ANTHOUSE

(+ 811)Vierge. Fille de l’empereur byzantin Constantin Copronyme, elle vivait au palais, mais plus souvent avec les pauvres et les malades, quittant alors ses habits somptueux pour être plus proches de leurs misères. Finalement elle renonça au monde et fut tonsurée moniale par saint Taraise, le patriarche de Constantinople, au monastère de la Concorde où elle fut désormais un modèle d’humilité pour toutes ses compagnes.

SAINT ARTEMON

(4ème s.)Martyr. Il était très avancé en âge quand le préfet romain voulut le contraindre à sacrifier aux dieux. Ilfeignit d’accepter et fut conduit au temps d’Asclepios dont il brisa les statues. Il fut soumis à de cruelles tortures et fut exécuté à Césarée d’Asie mineure.

SAINT BASILE

(+ 735)Évêque de Parion dans l’Hellespont, , qui, à cause du culte des saintes images, endura les verges, les chaînes et l’exil.

SAINT BASILE DE RIAZAN

(+ 1295)Confesseur. Il était évêque de Mourom en Russie, quand il fut accusé par les boïards et le peuple de la cité de conduite immorale avec une jeune fille, alors qu’il n’en était rien. Il quitta Mourom, avec l’icône de la Mère de Dieu, amenée jadis de Kiev. A ce moment, un miracle se produisit qui éloigna tout soupçon, mais le saint évêque partit quand même jusqu’à Riazan qui devint son nouveau siège épiscopal. Quelques années plus tard, il dut quitter Riazan pour Pereyaslavl à cause de l’invasion tatare.

Constantin

A Gap, au 6ème siècle, évêque. 

SAINT DAMIEN DE PAVIE

(+ 697)Évêque de Pavie en Lombardie. Sa lettre sur la foi orthodoxe au sujet de la volonté et de l’opération dans le Christ fut lue au troisième Concile de Constantinople. Il réussi à rétablir la paix entre les Lombards et l'empereur de Byzance.

SAINT DAVID URIBE

(+ 1927)Prêtre et martyr à San José, sur la territoire de Chilpancingo au Mexique, qui pendant la persécution religieuse en ce pays, fut tué d’un coup de revolver dans la nuque.

 SAINT ERKEMBODE

(+ 742)Confesseur et évêque. Abbé de Sithiu, il succéda à saint Bertin et fut en même temps évêque de Thérouanne. Nous connaissons son existence, mais non pas exactement ce qu’il fit dans sa jeunesse et dans son épiscopat. Ceux qui parlent de lui sont plus des hagiographes que des biographes.

SAINT FLORENTIN

 (+ 553)Confesseur. Il fut le premier abbé du monastère des Saints-Apôtres à Arles. Son éloge est gravé dans la pierre d’un tombeau de l’église Saint Pierre.

SAINT ISAAC LE SYRIEN

(+ 550)Confesseur. Pour fuir les persécutions qui sévissaient dans son pays, il ira jusqu’à se réfugier à Spolète en Italie. Il y sera bien accueilli puisque sa mémoire s’y conserve encore avec beaucoup de vénération.

Giuseppe moscati 1Saint Joseph Moscati

 Italie . Naissance: 25.07.1880  à Bénévent
Mort: 12.04.1927  à Naples
Laïc - Célibataire - Médecin consacré aux recherches scientifiques, professeur à la faculté de médecine de Naples
Joseph Moscati fut un médecin charitable envers les miséreux; c'était en même temps un chirurgien réputé pour son diagnostic infaillible, et un professeur s'adonnant à la recherche scientifique. Ce fut un saint laïc, célibataire, qui puisait dans la communion quotidienne les grâces nécessaires pour mener une vie débordante d'activités et témoigner de sa foi à une époque où l'on opposait systématiquement science et religion. « Vous devez, écrivait-il à l’un de ses élèves, vous occupez aussi de l’âme de vos malades, et ne pas vous contentez de froides ordonnances à remettre au pharmacien ». Il mourut à Naples, à quarante-sept ans, le 12 avril 1927, alors qu'il rendait visite à ses chers malades.
Béatification: 16.11.1975  à Rome  par Paul VI
Canonisation: 25.10.1987  à Rome  par Jean Paul II

Jules Ier,pape

 A Rome, en 352,  Pape : il soutint St Athanase contre les attaques ariennes. 

Bx LAURENT DE BELEM

(+XIVème siècle)Prêtre et religieux du monastère de Bélem près de Lisbonne. Vers lui accouraient en grand nombre les pénitents, en raison de sa profonde piété. 


sabas.jpgSabas le Goth

En Roumanie, au 4ème siècle,  martyrisé le jeudi de Pâques 372. Quand on le précipita tout lié dans le fleuve Moussovo il affirma « Sur l’autre rive Quelqu’un me repêchera ! ».

teresa-de-jesus-de-los-ande.jpgSainte Thérèse des ANDES

 Sainte Thérèse de Jésus 
(Teresa de los Andes) FERNANDEZ SOLAR
Chili . Naissance: 16.07.1900  à Santiago du Chili
Mort: 12.04.1920  à Los Andes
Béatification: 03.04.1987  à Santiago du Chili
Canonisation: 21.03.1993  à Rome  par Jean Paul II

SAINT VICTOR

(+ 300)Martyr. Encore catéchumène, il refusa d’adorer des idoles inanimées et confessa le Christ, Fils du Dieu vivant. Après de nombreux tourments, il eut la tête tranchée et mérita ainsi d’être baptisé dans son sang, à Braga au Portugal.

SAINTE VISSIA

(+ 250)Martyre à Fermo dans les Marches, près d'Ancône, sous l'empereur Dèce.

 Zénon DE VÉRONE

(380)  Au 4ème siècle, évêque de Vérone. On trouve dans ses traités un beau témoignage de sa foi en la Sainte Trinité. Evêque et confesseur. Il naquit en Afrique du Nord. Sous le règne de Julien l’Apostat, il vint à Vérone en Italie où il baptisa de nombreux idolâtres et incita ses fidèles à quitter l’arianisme. Il montrait un grand exemple de pauvreté évangélique. Pour n’être à la charge de personne, il allait lui-même pêcher pour assurer sa subsistance. Il corrigea les abus liturgiques

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-04-15