13 avril

 Bx ALBERTIN

(1294)Prieur d’une communauté d’ermites au monastère de le Sainte Croix à Font Avellane en Ombrie Il préféra aux honneurs la solitude, et s’employa à réconcilier des cités qui se battaient entre elles, en particulier entre l'évêque et la cité de Gubbio. Culte confirmé par le pape Pie VI.

SAINT CARADOC

(+ 1124)Prêtre et ermite à Ménévie (Llandaff) au pays de Galles. Joueur de harpe à la cour du roi Rhys, il abandonna ce prince quand il vit qu’il aimait mieux les chiens que les hommes, et il apprit de l’abbé Teila à servir Dieu. Il eût à souffrir pendant l'invasion anglaise sous Henri Ier qui maltraitait les Gallois. 

SAINT ELEUTHERE LE PERSE

(4ème s.)et ses compagnons, saint Théodose et saint Zoile, martyrs en Perse au temps de la persécution de Sapor II. Eleuthère et Théodose furent décapités, Zoïle, suspendu à une potence, servit de cible aux archers du roi.

Bx FRANCOIS DICKENSON

(+ 1590)originaire du Yorkshire et le bienheureux Milon Gerard, prêtres et martyrs à Rochester. François se convertit au catholicisme et s'en fut au collège anglais de Reims, pour devenir prêtre. Avec Milon Gerard, ils rentrèrent dans leur patrie pour y exercer en cachette leur ministère sacerdotal ; pour ce motif, ils furent condamnés à mort, sous la reine Élisabeth Ière, par pendaison et autres supplices habituels.  Ils ont été béatifiés en 1929.

Herménégilde

fils du roi arien des Wisigoths d’Espagne, converti par sa femme, une jeune franque. Incapable de le faire abjurer, son père le fit décapiter le Samedi Saint 586, « aube sanglante du catholicisme en Espagne » (qui, trois ans plus tard, se rallia à la vraie Foi). 

Bse Ida

En 1113,  comtesse de Boulogne, mère de Godefroy de Bouillon et de Beaudouin Ier roi de Jérusalem.

Bse Ida 

Deux siècles plus tard, vers 1300, née à Louvain, moniale cistercienne de Roosendael près de Malines. Par l’Eucharistie, la méditation de la Passion (elle reçut les stigmates), par la lecture de la vie des saints, elle triompha de la tentation impure. 

Bx JEAN LOCKWOOD

(+1642)prêtre et martyr ainsi que le bienheureux Édouard Catherick, martyrs, sous le roi Charles Ier. Le premier fit ses études à Rome et retourna en Angleterre, à York, où il fut arrêté, condamné à mort en raison de son sacerdoce. Il voulut précéder à la potence son compagnon plus jeune et troublé, pour lui communiquer le courage du martyre. Ils furent béatifiés en 1929.

Bse MARGUERITE DE MÉTOLA

(+ 1320)Sœur de la Pénitence de Saint-Dominique. Née aveugle, naine et difforme, abandonnée par ses parents, elle fut recueillie par la charité publique où plusieurs familles s'occupèrent d'elle. Elle garda toute sa vie un cœur confiant dans le nom de Jésus. Elle vécut ainsi 33 ans à Citta del Castello. Culte approuvé en 1609.

SAINT MARS

(+ 530)Confesseur. Saint Grégoire de Tours nous dit de lui qu’il vécut dans une grotte, puis fonda un monastère près de Clermont-Ferrand et qu’il avait des dons de thaumaturge :"Il guérit mon père d’une mauvais fièvre en lui donnant une simple bénédiction", nous dit saint Grégoire.

Saint Martin 1er

 A peine élu Pape, en 649, il convoqua le Ier Concile du Latran qui condamna le monothélisme (hérésie qui soutenait que le Christ n’est pas vraiment homme). Le basileus Constantin II le fit amener à Byzance dans les pires conditions. « Depuis 47 jours, écrit -il, on ne m’a pas encore donné un peu d’eau pour me laver, je grelotte de froid ; je suis épuisé par la dysenterie ; je vomis la nourriture que je dois manger... Mais Dieu voit tout et j’ai confiance en Lui ». Déporté en Crimée, il y mourut en 655. Il souffrit de l’oubli rapide du clergé romain qui, contrairement à ses voeux, n’attendit pas sa mort pour lui donner un successeur. Il est le dernier en date des Papes vénérés comme martyrs. 

SAINT MAXIME

(4ème s.)saint Quintilien et saint Dadas, martyrs dans la Mysie inférieure, l’actuelle Bulgarie. Ils furent décapités après avoir supporté avec foi et patience toutes sortes de supplices.

SAINT OURS DE RAVENNE

(+ 398)Évêque de Ravenne qui déplaça de Classis à Ravenne, le siège épiscopal, fit le jour de Pâques la dédicace de la cathédrale sous le titre de l’Anastasis, et le même jour de Pâques d’une autre année, passa lui-même à la gloire du Christ ressuscité.

RolandoriviBx Rolando RIVI

jeune martyr séminariste (✝ 1945)

SAINT ROMAIN

(+ 489)Confesseur et évêque de Metz. Il répara par ses soins les dégâts et les ruines que la fureur d’Attila y avait causés.

SAINT SABAS RAYES

(+ 1927)Prêtre et martyr, à Guadalajara au Mexique. Pendant la persécution que connut ce pays, il fut arrêté après avoir célébré un baptême, puis torturé et fusillé dans le cimetière de Totoclan .

Bx Scubilion ROUSSEAU

 ROUSSEAU Jean-Bernard
Nom de religion: Scubilion
France - La Réunion
Naissance: 1797  à Tharoiseau (Bourgogne)
Mort: 13.04.1867  (La Réunion)
il naquit près de Vézelay en 1797, Frère des Ecoles Chrétiennes, en  1833 part pour la Réunion, au service des enfants et des esclaves.
Il se livre lui-même quand il déclarait de ses élèves et de ses catéchumènes : « Ils m’écoutaient parler de Dieu comme si c’était Dieu Lui-même qui leur parlait ».Il mourut,  dans l’île de la Réunion, en 1867.
Béatification: 02.05.1989  à Saint-Denis (La Réunion)  à Rome  par Jean Paul II

Saints Carpus, Papylus et Agathonice

A Pergame, au temps de Dèce, les Sts Carpus évêque, et Papylus, diacre. « Quelqu’un me fortifie, Quelqu’un souffre avec moi, que tu ne peux pas voir », affirmait le diacre au proconsul Optimus. Ils furent condamnés au feu. Agathonikè, une mère de famille, témoin de leur martyre, obtint la grâce de le partager. « Aie pitié de tes enfants ! » lui disait-on. « Mes enfants, Dieu veille sur eux ! ».

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-04-15