15 avril

Bx Pierre Gonzalès

En Espagne, en 1246, dominicain. Les marins l’invoquent sous le nom de saint Elme.

SAINTE BASILISSE
et SAINTE ANASTASIE

(1er s.) Martyres romaines qui furent condamnées à mort pour avoir enseveli, selon la tradition, les saints Apôtres Pierre et Paul. Elles connurent les supplices habituels et cruels de la part de l’empereur Néron.

SAINT CRESCENT

(4ème s.)Martyr. Citoyen distingué de Myre en Lycie, il fut arrêté comme chrétien. Refusant de sacrifier aux dieux, il eut le corps déchiré, puis brûlé d’abord avec des torches et enfin dans un brasier.

SAINT LUCHESIO

(+ 1250)Confesseur. En prêchant au pays de Florence, saint François retrouva cet ancien compagnon de plaisir d’Assise, établi à Poggibonsi et y faisant des affaires d’or. Il avait épousé Buona Donna, une belle et intelligente épouse. Saint François les retourna, si bien que Luchesio et son épouse vendirent leurs biens pour les donner aux pauvres, ne gardant que quelques arpents de terre pour les recevoir et partager les légumes de leur jardin. Fréquemment leurs voisins les voyaient repasser avec un infirme sur l’âne et un autre sur leur dos. Ils étaient si unis que Dieu leur fit la grâce de mourir à quelques instants l’un de l’autre. Ils reçurent tous deux les derniers sacrements, Buona Donna expira, Luchesio fit le signe de la croix et rendit immédiatement son âme à Dieu.

SAINT MSTISLAV

 (+ 1132)Confesseur. Fils du Grand Prince Vrusse Vladimir Monomaque, il se distingua pas sa bonté, son amour de la paix et son zèle pour ériger des églises à la gloire de Dieu.

SAINT MUNDE

(+ 962)ou Mond. Abbé d’un grand monastère écossais, il fonda de nombreux couvents en particulier dans l’île d’Iona, et la région de l’Argyle, sur la côte occidentale de l’Ecosse.

SAINT PATERNE DE VANNES

(5ème s.)surnommé aussi Paterne l’Ancien, pour le distinguer de celui de Coutances en Normandie. On connaît peu de choses de lui, mais l’auteur imaginatif de l’aimable roman hagiographique connu sous le nom de "Vita Paterni" supplée largement à ces lacunes. Ce Breton d’Armorique émigre en Bretagne insulaire (actuellement Pays de Galles) au rebours du mouvement habituel des Bretons à cette époque. Il va fonder, au comte de Cardigan, un monastère qui prendra le nom de "Lhan-Paderne-Vaur" - église du grand Paterne. On dit qu’il bâtit d’autres monastères au Pays de Galles et convertit des rois en Irlande. Au cours d’un pèlerinage en Terre Sainte, il reçoit la consécration épiscopale à Jérusalem. De retour en Armorique, le roi Caradoc lui confie l’évéché de Vannes. Le nouveau venu se lie d’amitié avec son voisin, saint Samson, évêque de Dol. Vilipendé par de faux-frères, il prend une retraite anticipée.

SAINT SOUKIAS

(2ème s.)et ses compagnons martyrs. Ils étaient princes arméniens quand, selon la tradition, l’apôtre saint Thaddée évangélisa l’Arménie. Ils devinrent chrétiens. Les partisans du roi Artasès les poursuivirent dans leur retraite de la montagne. Ils furent décapités après qu’on eut essayé de les faire abjurer par des supplices variés et cruels.

SAINT THEODORE
 et saint Pausilype,

(2ème s.)martyrs après une indéfectible résolution dans leur foi en Jésus-Christ. Le martyrologe de Basile donne peu de renseignements.

Bx Bernard

L’an 1156,  évêque de St Jean de Maurienne après avoir été à Tamié, de 1141 à 1146, le successeur de St Pierre de Tarentaise. “De toute perfection, a-t-on dit de lui, il se montra le plus parfait modèle”.

Bx César de Bus 

France . Naissance: 03.02.1544  à Cavaillon . Mort: 15.04.1607  à Saint-Jean-le-Vieux en Avignon

Il enseignait le catéchisme pour mieux le savoir lui-même, et découvrit ainsi sa vocation de fondateur, en Avignon. Devenu prêtre en 1582, il fonde en 1592 l la Congrégation des “Pères de la doctrine chrétienne”. Il contribua également à l’établissement en France des Ursulines de St Angèle de Mérici.

Béatification: 27.04.1975  à Rome  par Paul VI

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-04-15