24 mai

Donatien et Rogatien

En 304, “les enfants nantais" : deux fois frères par le sang. Dans leur “Passion" - écrite le siècle suivant - on lit que Rogatien, encore catéchumène, demanda à son aîné de l’embrasser, pensant que ce serait pour lui  une suppléance du baptême.

Vincent

Au 5ème siècle, , moine de Lérins. A la fin de sa vie, il composa, pour son usage personnel une  sorte de somme pour les règles à observer pour reconnaître la vrai foi  :  le “Commonitorium" ; on y relève celle-ci : “Tenir pour vrai ce qui a été cru partout, toujours et par tous" ; et cette autre, sur la naissance du dogme, “identique à celle du corps, dont les membres évoluent et grandissent au rythme des ans, en demeurant cependant toujours les mêmes". Certains auteurs modernes lui attribuent le symbole “Quicumque".

Bx Guillaume

 

A Villers en Brabant, “A Dieu ne plaise que pour une jambe malade je me prive de l’Office Divin", répondait-il au médecin qui lui conseillait du repos.

Bx Jean de Prado

 

A Marrakech,  prêtre franciscain, martyr. Il conçut le projet de recommencer l’évangélisation de ce pays que, dès le 13ème siècle, les fils de St François avaient essayé d’amener à la foi. Il  y  fut brûlé vif le 24 mai 1631.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-06-13