25 mai

Madeleine -Sophie Barat 

A Paris, en 1865, fille d’un vigneron de Joigny, fondatrice des religieuses du Sacré-cœur, vouées, aussi, à l’éducation des filles. Elle avait brûlé tous ses papiers ; on a gardé d’elle cette pensée souvent répétée : “Nous ne formons que ce que nous sommes", et cette autre “le St Esprit suppléera à toutes nos insuffisances". (les étudiantes d’aujourd’hui déposent sur son autel le livre ouvert à la page sur laquelle elles désirent être interrogées).

BedelevenerableSaint Bède le Vénérable

En 735,  moine de Jarow en Angleterre, et docteur de l’Eglise. “J’ai passé ma vie entière au monastère, dit-il, en conclusion de son “Histoire ecclésiastique de la nation anglaise ; je m’y suis adonné à la méditation des Ecritures, dans la fidélité à la Règle, et au chant quotidien de l’Office, à l’église... Ce fur pour moi une joie d’apprendre, d’enseigner, d’écrire...” Il ajoutait : “Je sais que les Anges visitent l’Assemblée des frères aux heures canoniales : que penseraient-ils s’ils ne m’y trouvaient pas ?".

Quelques écrits

Bx Gilbert

 

 abbé cistercien de Hoyland, en Angleterre; il poursuivit le commentaire de St Bernard “sur le Cantique" : 48 sermons pour 37 versets.

MariemadeleinepazziSainte Marie Madeleine PAZZI 

En 1607 entrée à 16 ans au Carmel de Florence “car on y pouvait communier tous les jours" elle fut conduite une bonne partie des 25 ans de sa vie religieuse par des chemins de nuit et de brouillard : seule, comme un lumignon dans une salle obscure, lui restait la foi.

Quelques écrits

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-05-20