06 septembre

Sainte Bèghe

Martyrologe Romain : Sur la côte du Cumberland en Angleterre, dans le lieu qui reçut ensuite son nom, sainte Bèghe, d’origine irlandaise, qui vécut dans un ermitage au VIIe siècle.

Beato bertrando da garrigueBx Bertrand de Guarrigues

Vers 1230,  né à Garigues près d’Orange, et l’un des premiers compagnons de St Dominique : il fonda les couvents de St Jacques à Paris, Montpellier, Avignon... et mourut à l’abbaye cistercienne du Bouchet où il prêchait aux moines

*******

Prieur dominicain († 1230)

Bertrand naît à Garrigues (Gard). Il entra dans l’Ordre en 1215 et fut en 1216 le premier prieur du premier couvent dominicain : Saint-Romain de Toulouse. 
Saint Dominique l’envoya à Paris en 1217, où il fonda avec le frère Mannès le couvent Saint-Jacques (aujourd'hui rue des Tanneries, dans le XIIIème) au cœur de l'Université qui était alors la première de l'Europe chrétienne. Il fonda plusieurs autres couvents à Montpellier, à Avignon et ailleurs.

De retour à Toulouse en 1219, il fut nommé, en 1221, premier Provincial de Provence. Âme de grande pénitence et de singulière innocence, dans sa profonde humilité il ne cessait de pleurer abondamment sur ses péchés, au point que St Dominique, jugeant ces pleurs excessifs, lui demanda de se contenter de pleurer pour la conversion des pécheurs. Jourdain de Saxe le décrit ainsi: « Compagnon de St Dominique dans les voyages, dans la sainteté et dans la ferveur ». Beaucoup de ses attitudes reflétaient, jusque dans les traits extérieurs, le comportement de son maître Dominique qu’il s’était proposé d’imiter et qu’il avait suivi dans ses voyages. Après la mort de St Dominique, il veilla sur les sœurs de Prouille, ces anciennes cathares converties dont la prière soutenait la prédication des frères.

Il meurt le 18 avril 1230 au cours d'une retraite, qu'il prêchait aux cisterciennes de Bouchet, près d’Orange. Son tombeau y devint un lieu de pèlerinage. Son corps, enlevé par les Frères Prêcheurs d’Orange en 1414, fut vénéré dans leur église jusqu’en 1561, date à laquelle il fut jeté au feu lors des guerres de religion. 
Au 18ème siècle, sa statue, placée dans l'église, était encore vénérée par les fidèles qui en avaient fait un saint.
Culte approuvé en 1881 par Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Pecci, 1878-1903).

 Saint Cagnoald

 Martyrologe Romain : À Laon, vers 632, saint Cagnoald, évêque, qui fut disciple de saint Colomban et son compagnon dans sa retraite près de Bregenz.

Saint Eleuthère

 Abbé à Rome  († 590)

Eve (ou Evelyne)

patronne de Dreux, où elle aurait été martyrisée à une date inconnue. 

San magno di fussenSaint Magnus

Martyrologe Romain : Au monastère de Füssen en Bavière, au VIIe siècle, saint Magnus, abbé.

Beato michele giovanni czartoryski a Bx Michel Czartoryski

Prêtre o.p. et martyr  (1897-1944)

M

ichel Czartoryski, dans le monde : prince Jan Franciszek Czartoryski, naît le 19 février 1897 à Pełkinie (près de Jarosław) le 19 février 1897 dans une branche provinciale de la célèbre famille princière polonaise des Czartoryski, si étroitement associée à l'histoire de la Pologne, de la Lituanie et d'autres pays.

Il fut éduqué dans un profond esprit marial. Deux des frères de Jan Franciszek devinrent prêtres, et une sœur visitandine. Il étudia dans un lycée moderne de Cracovie, puis à Lwów (aujourd’hui en Ukraine occidentale) où il devint ingénieur architecte.

En 1918, il s'engagea dans la nouvelle armée polonaise contre les bolchéviques et fut décoré en 1920. Dans les années tourmentées qui prolongèrent l’indépendance de la Pologne, il fit partie d’organisations catholiques, en particulier « Renaissance » (Odrodzenie) à Lwów. Il participa aussi à de nombreuses récollections, notamment en 1924, chez les Rédemptoristes de Cracovie.

En 1926, après avoir séjourné en France et en Belgique, il entra au séminaire latin de Lwów, et en 1927 au noviciat dominicain de Cracovie. Il prit l’habit à la chapelle Saint-Jacques et reçut le nom de Michel en religion.

Il fut ordonné en 1931 dans l’église du couvent dominicain de Jarosław et termina ses études de théologie en 1932. Il participa à l’édification d’un nouveau couvent dominicain à Słuzew (Varsovie) de 1937 à 1939. Il y réunit de nouvelles vocations en tant que maître d’études, et raffermit le tiers-ordre de saint Dominique dans la région.

Son amour de Dieu et du prochain se manifesta dans son service auprès de ses frères, des novices, des étudiants, mais aussi des insurgés de Varsovie. Alors qu'il était chapelain du groupe de résistance « Konrad », il fut assassiné, par des soldats allemands, le 6 septembre 1944, pour avoir assisté les blessés et les mourants tombés lors de l'insurrection contre l'occupant nazi.

Michel Czartoryski a été béatifié le 13 juin 1999, à Varsovie, par saint Jean-Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005).

Il a été proclamé patron de la ville de Jarosław, près de laquelle il naquit et où se trouve un célèbre couvent dominicain. 

Sant onesiforoSaint Onésiphore

dont le nom signifie « le secourable ». Il le fut d’abord pour St Paul, prisonnier qu’il réconforta. « Il n’eût pas honte de ses chaînes » : au contraire, dès sa venue à Rome, il n’eût de repos qu’après avoir découvert l’Apôtre

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Onésiphore, qui plusieurs fois rendit courage à saint Paul à Éphèse, et n’eut pas honte de le servir en prison, mais au contraire, dès sa venue à Rome, il se dépêcha de le chercher et de le trouver.

Rosalie de Palerme

Au 12ème siècle, en Sicile où son culte est très populaire, ermite.

Eyck jan van the ghent altarpiece prophet zachariasSaint Zacharie

Les auteurs de la prophétie de Zacharie, dont les oracles concernent particulièrement la Passion du Christ : les 30 sicles au prix desquels le Christ fut apprécié et qui furent jetés au Trésor ; l’âne des Rameaux ; la source jaillissant de Son côté ouvert

Martyrologe Romain : Commémoraison de saint Zacharie, prophète, vers 515 avant le Christ. Il annonça le retour d’exil du peuple élu sur la terre promise et la venue d’un roi pacifique, annonce que le Christ accomplit par son entrée triomphale dans la sainte cité de Jérusalem.

Loetus, Donatien, Proesidius, Mansuetus, Germain et Fusculus

En Afrique, 5ème siècle, Hunnéric - le roi arien des Vandales - fit martyriser Loetus, Donatien, Proesidius, Mansuetus, Germain et Fusculus, tous évêques, très instruits, et par là même très influents.

Martyrologe Romain : Commémoraison des saints Donatien, Praesidius, Mansuet, Germain et Fusculus, évêques en Afrique. En 482-484, dans la persécution des Vandales, par ordre du roi arien Hunnéric, pour avoir affirmé la vérité catholique, ils furent battus très violemment à coups de bâton , puis condamnés à l’exil. Parmi eux était aussi Laetus, évêque de Nepte en Byzacène, homme courageux et très érudit, qui, après une détention longue et infecte, souffrit le supplice du feu.

Beato diego llorca llopisBx Didace Llorca Llopis, Beato pasquale torres lloretet Pascal Torres Lloret  

Martyrologe Romain : À Gata de Gorgos en Galice,l’an 1936, les bienheureux martyrs Didace Llorca Llopis, prêtre, et, à Carcaixent dans la région de Valence, Pascal Torres Lloret, père de famille, victimes, tous les deux, de la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile espagnole.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-09-05