29 septembre

Saint Alaric

Martyrologe Romain : Dans l’île d’Ufnau, sur le lac de Zurich en Suisse, vers la fin du Xe siècle, saint Alaric, prêtre et ermite.

Bx Charles de Blois

- A Auray, pendant la guerre de 100 ans, qu’une longue captivité en Angleterre contribua à sanctifier. 

Bx Conrad d’Urach 

 En 1227, abbé de Cîteaux. C’est sur son initiative que, depuis sept siècles et plus, le “Salve” est chanté chaque soir dans les églises de l’Ordre.

Saint Cyriaque

Martyrologe Romain : En Palestine, en 557, saint Cyriaque, anachorète, qui mena près de quatre-vingt-dix ans une vie très austère dans des grottes, exemple vivant pour les anachorètes et défenseur de la vraie foi contre les erreurs des origénistes.

Saint Eutychès

Martyrologe Romain : À Périnthe ou Héraclée en Thrace, saint Eutychès, évêque et martyr

Saint Fraterne

Martyrologe Romain : À Auxerre, après 450, saint Fraterne, évêque.

San giovanni da dukla bSaint Jean de Dukla

Martyrologe Romain : À Lwow, alors en Pologne, en 1484, saint Jean de Dukla, prêtre de l’Ordre des Mineurs, qui mena une vie cachée et ascétique selon les coutumes des Observantins, se donna avec un zèle fervent à l’action pastorale et eut à cœur l’unité des chrétiens.

Bx Jean de Montmirail

En 1217, Seigneur de Montmirail : sur son avenir il sollicite l’avis de dix théologiens de Paris, qui lui conseillèrent Cîteaux : il entra donc au monastère de Longpont en Picardie. Il fut à sa mort enseveli dans cette église, en raison de ses nombreux miracles. 

Martyrologe Romain : Au monastère cistercien de Longpont, au diocèse de Soissons, en 1217, le bienheureux Jean de Montmirail, vaillant et célèbre chevalier qui se fit humble moine.

San ludwino liudvino di treviriSaint Liutwin

Martyrologe Romain : À Mettlach, sur les bords de la Sarre en Rhénanie, vers 717, la mise au tombeau de saint Liutwin, évêque de Trèves, fondateur du monastère de ce lieu, qui mourut à Reims.

Saint Maurice

Martyrologe Romain : En Bretagne, l’an 1194, saint Maurice, abbé cistercien d’abord de Langonnet, puis de Carnoët, dont il fut le fondateur et où il repose, célèbre par les signes de sa sainteté.

the three archangels with tobiasSaint Michel archange
et tous les saints anges

- Fête des trois Archanges : Michel, Gabriel, et Raphaël. “Nous connaissons leur nom” dit St Bernard, “mais nous ignorons ce que cache ce nom”. Leur nom, en effet, c’est leur relation avec Dieu et avec la création de Dieu. St Michel est le chef de la milice céleste, le héraut de “l’incomparabilité” de Dieu. Il est le protecteur de l’Eglise des Gaules (plus de 200 communes françaises portent son nom). St Gabriel, “l’ange de la joie”, est le messager de l’Incarnation : à Daniel, à Zacharie, à la Vierge Marie. St Raphaël, connu par le Livre de Tobie, est le protecteur des voyageurs et “celui-qui-guérit”, parce qu’il est l’un des sept qui se tiennent devant Dieu constamment “Lui présentant la prière des hommes et porteur de Sa grâce”.

***********

«Vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l'homme»

Aujourd'hui, à la fête des Saints Archanges, Jésus proclame devant ses apôtres et devant tous la présence des anges et leur relation avec Lui. Les anges sont dans la gloire céleste où ils louent en permanence le Fils de l'Homme, le Fils de Dieu. Ils l'entourent et sont à son service.

"Monter et descendre" cela nous rappelle l'épisode du rêve de Jacob, qui endormi sur une pierre lors de son voyage de retour en Mésopotamie, la terre de sa famille, voit les anges qui "descendent et montent" un mystérieux escalier qui relie la terre et le ciel, pendant que Dieu lui-même debout à ses cotés lui transmet son message. Il faut remarquer la relation entre la communication divine et la présence active des anges.

Ainsi, Gabriel, Michel et Raphaël, sont présents dans la bible dans les vicissitudes terrestres et portent aux hommes -comme nous le dit Saint Grégoire le Grand- les messages, par leur présence et par leurs actions, qui changent notre vie de manière décisive. Ils s'appellent précisément, "archanges", c'est-à-dire, princes des anges, car ils sont envoyés pour les plus grandes missions.

Gabriel fut envoyé pour annoncer à la Sainte Vierge sa conception virginale du Fils de Dieu, ce qui fut le commencement de notre rédemption, (cf. Lc 1). Michel mène le combat contre les anges rebelles et les expulse du ciel (cf. Ap 12). Ils nous annonce ainsi le mystère de la justice divine, laquelle a été exercée également lors de la rébellion des anges, et nous donne l'assurance de sa victoire et la nôtre sur le mal. Raphaël accompagne Tobie "junior", le protège, le conseille et guérit Tobie le père (cf. Tob). Par cette voie, il nous annonce la présence des anges à coté de chacun de nous tous: celui qu'on appelle notre Ange Gardien.

Par cette célébration sachons que les archanges "montent et descendent" sur le Fils de l'Homme, qu'ils servent Dieu, mais le servent pour notre bénéfice. Ils rendent gloire à la Sainte Trinité, et cela aussi ils le font pour notre bénéfice. En conséquence, il faut que nous nous rendions compte de la dévotion qui leur est due et que nous rendions grâce au Père qui les envoie pour notre bien.

+ Cardinal Jorge MEJÍA Archiviste et Bibliothécaire de la S.R.I. 
(Città del Vaticano, Saint-Sige
)

********

Prières

Beato nicola da forca palena b Bx Nicolas de Forca Palena

 

Martyrologe Romain : À Rome, en 1449, le bienheureux Nicolas de Forca Palena, prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Jérôme, qui fonda sur le Janicule le monastère de Saint-Onuphre, où il mourut dans le Seigneur, âgé de cent ans.

San renato goupil b Saint René Goupil

 Chirurgien, frère s.j. 
Missionnaire et martyr au Canada

Bx Richard Roll

 Dans l’Angleterre du Nord, en 1349, ermite et mystique, auteur du “Nuage de l’ Inconnaissance” et  du “Feu  d’Amour”.

Simon de Rojas

Le P. SIMON DE ROJAS, de l'Ordre Trinitaire, est né à Valladolid, en Castille (Espagne), le 28 octobre 1552. A l'âge de 12 ans, il entra dans le couvent des Trinitaires de sa ville natale, où il fit sa profession religieuse le 28 octobre 1572; il étudia à l'université de Salamanque de 1573 à 1579; il fut ordonné prêtre en 1577; il enseigna la philosophie et la théologie à Tolède de 1581 à 1587; de 1588 jusqu'à sa mort, il a été supérieur de plusieurs couvents de sa province et fut envoyé comme visiteur apostolique, deux fois dans sa province et une fois en Andalousie: il exerça ces charges avec grande prudence. Le 14 avril 1612, il fonda la Congrégation des Esclaves du Très Doux Nom de Marie: en 1619, il fut nommé précepteur des Infants d'Espagne; le 12 mai 1621, il fut élu Provincial de Castille; le 1 janvier 1622, il fut choisi comme confesseur de la Reine Isabelle de Bourbon; il mourut le 29 septembre 1624.

 Sante ripsima gaiana e compagne csaintes RipsimeGaïane 
et
 leurs compagnes

 Martyrologe Romain : À Valsarpat en Arménie, au début du IVe siècle, les saintes Ripsime, Gaïane et leurs compagnesmartyres, sous le roi Tiridate, avant qu’il ne se convertisse.

Santi lorenzo ruiz di manila e compagniSaints
Michel de Aozaraza
Guillaume Courtet
Vincent Shiwozuka,
Lazare de Kyoto 
Laurent Ruiz de Manille

Martyrologe Romain : À Nagasaki au Japon, en 1636, la passion des saints martyrs Michel de Aozaraza, Guillaume Courtet, Vincent Shiwozuka, prêtres dominicains, Lazare de Kyoto et Laurent Ruiz de Manille, père de famille. Après plus d’un an passé en prison à cause du nom chrétien, ils subirent le supplice de la croix, puis furent décapités. Leur mémoire a été célébré la veille.

Beati martiri spagnoli di valencia a Paul Bori Puig,
 
Vincent Sales Genoves, Beato dario hernandez moratoDarius Hernandez Morato, Beato giacomo da rafelbunol santiago mestre iborra a Jacques Mestre Iborra, Beato francisco de paula castello y aleu aFrançois de Paule Castello y Aleu

Les bienheureux martyrs, victimes, en 1936, de la persécution déchaînée contre l’Église au cours de la guerre civile en Espagne :
à Valence Paul Bori Puig, prêtre, et Vincent Sales Genoves, religieux, tous deux de la Compagnie de Jésus ;
- dans la région de Valence, à Picadero de Paterna : Darius Hernandez Morato, prêtre de la même Compagnie ;
- à Gilet : Jacques Mestre Iborra, prêtre capucin ;
- à Lleida en Catalogne : François de Paule Castello y Aleu, jeune de l’action catholique. ; ce dernier, traduit devant un tribunal populaire, déclara avec force sa foi chrétienne et fut aussitôt condamné à mort et fusillé.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-08-28