11 juin

Sainte Adélaïde

Au monastère cistercien de La Cambre, près de Bruxelles dans le Brabant, en 1250, sainte Adélaïde, vierge moniale. Atteinte de la lèpre à vingt-deux ans, elle fut contrainte à une vie de recluse et même, les dernières années de sa vie, devenue aveugle, il ne lui restait aucun membre sain, sauf la langue pour chanter les louanges de Dieu.

 Bx Bardon
À Mayence en Franconie (*), l’an 1051, le bienheureux Bardon, évêque. Premier abbé de Hersfeld, il fut élevé à l’ordre épiscopal et montra pour son Église une sollicitude pastorale incessante. 
(*) région géographique et historique du centre-sud de l'Allemagne.

san-barnaba-g.jpgSaint-BARNABE

Apôtre (Ier siècle) ainsi présenté par les Actes : “Joseph surnommé par les Apôtres Barnabé c’est à dire fils d’encouragement, lévite originaire de Chypre (…) homme de Dieu, rempli de l’Esprit Saint et de foi”. C’était un homme imposant puisqu’on le prit un jour pour Zeus ! Il joua, dans la communauté chrétienne primitive un rôle de conciliateur, se portant garant de l’orthodoxie des uns , faisant admettre les exigences légitimes des autres, sans estomper pour autant les difficultés, mais faisant ressortir surtout les points communs. C’est lui qui se porta caution pour St Paul (alors encore un peu suspect ), et fit avec lui la première grande expédition missionnaire. Des difficultés (dont St Marc fut la cause) s’élevèrent entre eux, comme plus tard entre St Pierre et St Paul, difficultés dont St François de Sales s’émerveillait qu’on ait eu la loyauté de garder le souvenir.

beato-stefano-bandelli.jpgBx Étienne Bandelli

À Saluzzo dans le Piémont, en 1450, le bienheureux Étienne Bandelli, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, remarquable par ses prédications et assidu à entendre les confessions.

hildegarde-burjan.jpgBse Hildegard Freund Burjan

Pionnière de l'aide sociale Fondatrice de l’Ordre de la : « Caritas Socialis »

Hugues

(† 1158)

beato-ignazio-choukrallah-maloyan-a.jpgBx Ignace Maloyan

À Karo-Kenpruc, près d’Amida en Turquie, l’an 1915, la passion du bienheureux Ignace Maloyan, évêque de Mardin et martyr. Au cours du génocide des chrétiens arméniens de cette région, il refusa d’embrasser l’islam et, après avoir consacré du pain pour la réfection spirituelle des chrétiens captifs avec lui, il fut fusillé avec d’innombrables fidèles.

Jean d'Avellino

(† 1329)

san-giovanni-da-san-facondo-gonzalez-de-castrillo-da-sahagun.jpg Saint Jean de Saint-Facond

 prêtre ordre des ermites de Saint Augustin († 1479)

 

beata-maria-del-sacro-cuore-di-gesu-maria-schinina-arezzo.jpgBse Marie SCHININA

Italie  Naissance: 10.04.1844  à Raguse
Mort: 11.06.1910
À Raguse en Sicile, l’an 1910, la bienheureuse Maria Schininà, vierge. Noble et riche, elle choisit de vivre humble et simple au service des malades, des abandonnés et des pauvres. Considérée par les siens comme le déshonneur de la famille, elle institua les « Sœurs du Cœur de Jésus » pour soulager toutes les formes de misère
 Apostolats divers auprès des orphelines, des vieux, invalides, malades, détenus. Elle aide l'implantation des Dames de la Charité, des Carmélites.

Béatification: 04.11.1990  à Rome  par Jean Paul II

Saint Maxime

 À Naples, entre 355 et 362, saint Maxime, évêque. Pour avoir énergiquement affirmé la foi de Nicée, il fut envoyé en exil par l’empereur Constance et, accablé de peines, il y mourut, confesseur de la foi.

san-parisio.jpgSaint Parisius

(† 1267) À Trévise en Vénétie, l’an 1267, saint Parisius, prêtre camaldule. Pendant soixante-dix ans, il aida les moniales de ses conseils et mourut à l’âge de cent-sept ans.

Ste Paule-FRASSINETTI

santa-paola-frassinetti.jpg

Italie  Naissance: 03.03.1809  à Gênes
Mort: 11.06.1882  à Rome
Paula Frassinetti naquit à Gênes en 1809. D'abord dans la mouvance de son frère prêtre, le vénérable Joseph Frassinetti, elle se dévoua à l'apostolat, puis fonda, à vingt-six ans, l'institut des sœurs de Sainte-Dorothée, voué à l'éducation de la jeunesse. Elle puisait son grand amour de la croix et des épreuves, qui d'ailleurs ne lui manquèrent pas, dans sa dévotion au Cœur de Jésus, à qui elle consacra son institut. Cette "folie" de la croix lui inspirait des réflexions telles que : "Ah, n'importe quelle punition, mais ne m'enlevez pas ma croix!"
 Béatification: 08.06.1930  à Rome  par Pie XI
Canonisation: 11.03.1984  à Rome  par Jean Paul II

Bx Placide de Rodi

En 1248,  ermite, qui pour loger des disciples de plus en plus nombreux édifia le monastère du St Esprit, d’Ocra en Italie du Sud, qu’il affilia à l’Ordre cistercien.

Saint-REMBERT 

À Brême en Saxe, l’an 888, saint Rambert, évêque de Hambourg ainsi que de Brême. Fidèle disciple de saint Anschaire et son successeur, il étendit son ministère jusqu’aux confins du Danemark et de la Suède et, à l’époque des irruptions des Normands, il prit soin du rachat des captifs chrétiens.

 

 

santa-maria-rosa-molas-y-vallve.jpg

Ste Rose Françoise Marie des Douleurs MOLAS Y VALLVE

MOLAS Y VALLVE   Marie Rose (Maria Rosa)
Nom de religion: Rose Françoise Marie des Douleurs
Espagne  Naissance: 24.03.1815  à Reus (Espagne)  Mort: 11.06.1876  à Tortosa
Elle entre le 6.1.1841 à l'hôpital de Reus pour faire partie d'une association de femmes pieuses au service de l'hôpital. Sœur Maria Rosa. Le 18.3.1849, elle fut envoyée à Tortosa où elle ouvrit, en 1852, l'hôpital de la ville. Mais comme l'association n'était pas à proprement parlé un institut religieux, elle demande le 14.3.1857, avec 11 autres compagnes de pouvoir créer une nouvelle congrégation religieuse qui vit le jour le 14.11.1868 sous le nom de "Sœurs de N.-D. de la Consolation". Elle savait se rendre auprès des nécessiteux sans aucune discrimination et sa charité s'étendait à tous: enfants, jeunes désemparés, femmes, vieillards délaissés. A sa mort, elle avait fondé 17 maisons (écoles, hôpitaux, maisons pour les pauvres).
Béatification: 08.05.1977  à Rome  par Paul VI
Canonisation: 11.12.1988  à Rome  par Jean Paul II

beata-iolanda-di-polonia-b.jpgBseYolande

Princesse  hongroise puis clarisse (1235-1298) Fille de Béla IV, roi de Hongrie, Yolande épousa le duc de Kalisz tandis que sa sœur Cunégonde épousait Boleslas V, roi de Pologne. Toutes deux veuves la même année, elles entrèrent ensemble chez les clarisses de Gniezno. Yolande en devint la supérieure jusqu'à sa mort en 1298

Les Martyrs de Pékin

(† 1900)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-06-10