18 juin

Saint Amand

A Bordeaux, au 5e siècle,   saint Amand, évêque, qui enseigna la vraie doctrine à saint Paulin, le baptisa et reçut fréquemment de lui, devenu évêque de Nole, des lettres élogieuses.

san-calogero.jpg

Saint Caloger

Au mont Chronios, près des Thermes de Sélinonte en Sicile, vers le Ve siècle, saint Caloger, ermite.

santa-elisabetta-di-schonau.jpg

Sainte Élisabeth de Schönau

En Allemagne, au monastère de Schönau près de Bonn, l’an 1165,  sainte Élisabeth, vierge moniale. Entrée au monastère à l’âge de douze ans, elle s’efforça, malgré sa santé délicate, d’observer exactement la Règle. Affligée de douloureuses peines intérieures, elle fut aussi comblée de faveurs mystiques.

Ethère

 (4e s.)

Fortunat

(† 569)

san-gregorio-giovanni-barbarigo-c.jpg

Saint Grégoire Barbarigo

Italie  Naissance: 18.09.1625  à Venise
Mort: 18.06.1697  à Padoue
Evêque de Bergame (1664) puis de Padoue. Cardinal. Canonisation équipollente.
Né dans une noble famille de Venise en 1625, Grégoire Barbarigo reçoit une éducation soignée dont se charge son père lui-même. Jeune homme d'une grande pureté de vie, il s'oriente vers la diplomatie puis vers la prêtrise. Le Pape Alexandre VII, qui le connaît bien, le nomme évêque de Bergame, puis cardinal. Après sept ans, il est transféré à Padoue. Il y restera trente-trois ans, sauf quand il sera appelé à Rome pour collaborer avec le Pape. Pour appliquer dans son diocèse le Concile de Trente, il prend comme modèle saint Charles Borromée, il crée des œuvres de bienfaisances, multiplie les "écoles de doctrine chrétienne" (où il aime à faire lui-même le catéchisme), recueille des jeunes filles pauvres, etc., mais "le séminaire de Padoue est sa plus grande gloire": il veille à la formation tant humaine que spirituelle des candidats au sacerdoce. Tourmenté par la déchirure avec l'Eglise d'Orient, ce "grand solitaire" crée dans son séminaire des chaires d'Hébreu, de syriaque, de chaldéen et de grec, ce qui est une nouveauté pour l'époque. Et pourtant cet humaniste prêche avec simplicité, car c'est avant tout une âme de prière. Il meurt à Padoue en 1697. L'Eglise n'a pas cessé de vénérer sa mémoire et Jean XXIII, originaire lui-même du diocèse de Bergame, eut la joie de confirmer son culte par une canonisation "équipollente".
Béatification: 1761  à Rome  par Clément XIII
Canonisation: 26.05.1960  à Rome  par Jean XXIII

san-leonzio-di-tripoli.jpg

St Léonce de Tripoli

 Soldat phénicien engagé dans une des légions romaines basées à Tripoli (Liban), Léonce fut arrêté à cause de sa foi. Reniant les dieux romains et s'en moquant, il fut condamné à être décapité.   D'après la tradition, il aurait été martyrisé avec deux autres compagnons, Hypace et Théodule, non cités dans le nouveau Martyrologe Romain.

Marine

(† 750)

beata-osanna-andreasi-a.jpg

Bse Osanna de Mantoue

Tertiaire dominicaine (1449-1505) Née à Mantoue (Italie), Osanna passa toute sa vie à la cour. Voulant toujours en savoir plus sur la théologie, elle ne put pourtant lire les livres de théologie, son père lui ayant refusé le droit à l'instruction. Elle fut toujours un modèle d'attention, de dévouement et de charité, ce qui dénotait beaucoup à la cour. Son corps repose en la cathédrale de Mantoue.

Marc et marcellin 45 01Saint-MARC-et-Saint-MARCELLIEN 

martyrs romains de la persécution de Dioclétien.

Saints Cyriaque et Paule

 († 300) martyrs en Afrique

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-06-17